Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Les enseignants grévistes amputés du tiers de leur salaire
 

Sénégal: Les enseignants grévistes amputés du tiers de leur salaire

 
 
 
 6827 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 27 avril 2018 - 12:35

Des élèves dans la cour de récréation de leur école (Ph)

©koaci.com-Vendredi 27 Avril 2018- Le ministre de l’éducation Serigne Mbaye Thiam a décidé d’opérer des ponctions sur les salaires des enseignants grévistes. Des ponctions qui, menacent l’autorité, ne cesseront que si les syndicalistes reprennent le chemin des classes, comme relevé par KOACI. COM.

L’information a été rendue publique par l’ enseignant Papa Mbadou Sow , servant au lycée Samba Dione . Commentant un communiqué du ministère de l’économie, l’enseignant a souligné les ponctions opérées sur les salaires des enseignants.

«En tout cas, les enseignants sont avertis : en guise de cadeau de fête du travail, l'État du Sénégal à  ponctionné nos salaires à  hauteur du tiers (95.000 à  150.000 F). Il faut que nous sachions que le gouvernement ne nous prend pas au sérieux», fulmine-t-il.

Interpellé sur le sujet par nos confrères du quotidien Les Échos qui donne la nouvelle, un haut responsable de la Direction de la solde confirme les ponctions, mais précise qu’elles sont faites par le ministère de tutelle.

«La Direction de la solde n’a ponctionné personne. C’est plutôt le ministère de l’Education nationale», soutient notre source. Qui ajoute que tant que les enseignants seront en grève, il y a aura des ponctions. «De toute façon, celui qui est en grève ne peut pas recevoir de salaire. Ils n’ont qu’à  reprendre les cours et les ponctions cesseront», assène-t-il.

L’ école sénégalaise fait face depuis le mois de décembre à  un mouvement d’humeur. Et depuis quelques jours, la tension est montée d’un cran entre les enseignants grévistes et le ministre Serigne Mbaye Thiam .

Ce dernier, qui avait annoncé samedi que 4 des 6 syndicats les plus représentatifs étaient en voie de lever leur mot d’ordre, a été vite démenti.

Au final, seuls deux syndicats (le Sels et le Snelas) ont annoncé la suspension de la grève par son syndicat. Encore que plusieurs de ses camarades à  la base ont par la suite désavoué Souleymane Diallo du Sels et ont réitéré leur ancrage dans la lutte.

C’est ainsi qu’en réponse à  la radicalisation des enseignants, le gouvernement, à  travers un communiqué publié avant-hier, a sommé les enseignants de reprendre les cours immédiatement. Sans quoi, il prendrait « toutes les mesures de sauvegarde, pour que le service public de l’éducation puisse continuer ».



Sidy Djimby Ndao , Dakar


KOACI.COM est à  Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692– ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008