Rwanda Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Rwanda: Génocide ,deux anciens maires condamnés à  vie devant la justice française
 

Rwanda: Génocide ,deux anciens maires condamnés à  vie devant la justice française

 
 
 
 9998 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 avril 2018 - 13:00

© Koaci.com- Lundi 30 Avril 2018 –Deux anciens bourgmestres rwandais condamnés en 2016 à  perpétuité pour leur participation au génocide des Tutsi vont comparaître mercredi pour leur procès en appel .

La Cour d’assises de Paris avait condamné à  la prison à  vie en 2016 les deux anciens bourgmestres rwandais, accusés devant d'avoir participé au génocide des Tutsi du Rwanda en 1994.

Octavien Ngenzi 60 ans, et de Tito Barahira 67 ans , sont accusés de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre pour des massacres de Tutsis commis dans la préfecture de Kibungo, dans l’est du Rwanda, proche de la frontière tanzanienne.

Les deux accusés ont nié jusqu’au bout toute participation au génocide.

« On comprend mal cette condamnation à  perpétuité quand on voit la jurisprudence du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda, qui a jugé les crimes les plus graves liés au génocide, NDLR) ou même l'affaire Simbikangwa » a estimé Alexandra Bourgeot, avocate de Tito Barahira.

L'enjeu majeur de ce procès en appel est de savoir s’ils échapperont à  la prison à  vie.

Leur condamnation est la plus lourde en France en relation avec les massacres de 1994 au Rwanda .

Entre avril et juillet 1994, quelque 800 000 personnes avaient été tuées en 100 jours environ, essentiellement parmi la minorité tutsi.

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008