Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon: Démission effective du gouvernement après la dissolution de l'Assemblée nationale
 

Gabon: Démission effective du gouvernement après la dissolution de l'Assemblée nationale

 
 
 
 9519 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 mai 2018 - 10:58

Issoze et Bongo

© koaci.com- Mercredi 2 Mai 2018- Le gouvernement gabonais a effectivement démissionné ce mardi, après la décision de la cour constitutionnelle.

Emmanuel Issoze Ngondet, premier ministre gabonais, a remis la lettre de démission de son gouvernement au président Ali Bongo Ondimba mardi soir après la décision de la Cour constitutionnelle de dissolution de l’Assemblée nationale et de suspension du gouvernement.

Lire aussi : http://koaci.com/gabon-faute-delections-cour-constitutionnelle-dissout-lassemblee-nationale-sanctionne-gouvernement-119414.html

Le 30 avril dernier, la Cour constitutionnelle a dissous l’assemblée nationale dont le mandat était arrivé à  expiration depuis deux ans.

L'appli KOACI Android avec les notifications en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Dans la même décision, la Cour constitutionnelle sanctionne le gouvernement.

D’après la haute juridiction gabonaise, le gouvernement n’a pas réussi, à  organiser des élections avant le 30 avril 2018, après deux reports de cette élection depuis 2016.

Selon nos informations, malgré les tractations et autres manœuvres, le président Bongo "mal" réélu en 2016 pour un second septennat, bute sur le boycott persistant de l’opposition radicale emmenée par Jean Ping dont il a pourtant besoin de sa participation aux législatives pour donner un semblant d'apaisement aux yeux de la communauté internationale.

KOACI.COM
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008