Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: UPCI, le bureau politique exige la démission de Brahima Soro
 

Côte d'Ivoire: UPCI, le bureau politique exige la démission de Brahima Soro

 
 
 
 10547 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 mai 2018 - 16:36

©Koaci.com- Vendredi 11 mai 2018 – Rien ne va à  l’Union Pour la Côte d’Ivoire (UPCI). Après le retrait de l’UPCI du RHDP par le RDR, la démission de la vice-présidente chargée des affaires extérieures, la députée Dogo Logboh Myss Belmonde, c’est le bureau politique qui réclame la démission du président du parti, Brahima Soro.

« Nous exigeons la démission immédiate de Me Soro Brahima », a clamé Kanga Madeleine, lors d’une conférence de presse animée jeudi au Plateau sous le prétexte que celui-ci est incohérent dans ses faits, d’autant plus qu’il a ratifié à  la fois le parti unifié pour le RHDP et déclaré n’avoir jamais été pour la création du parti unifié, sur les antennes de la télévision nationale au cours de l’émission matin bonheur, au lendemain du désaveu des militants, caractérisé par le vote du non pour le parti unifié, au dernier congrès du parti.

Pour sa part, Ali Keita également membre du bureau politique à  l’UPCI, a réitéré son soutien au RHDP et désavoué Brahima Soro.

« L’Upci est membre du Rhdp depuis octobre 2010. Le parti bénéficie toujours de l’apport financier et matériel du Rhdp. Le dernier congrès a été réalisable grà¢ce au soutien du Rhdp », estimant que le 3ème congrès extraordinaire de l’UPCI, « n’a pas été sincère et qu’« une grande partie des électeurs n’étaient pas habiletés à  voter ».


Notons qu’Ali Kouassi, Amessan Clémentine, Brou Anicet Serges, Sidibé Yacouba, Coulibaly Bakari et Fadiga Mohamed, tous membres du bureau politique, présents à  cette rencontre ont abondé dans le même sens.

Casimir Boh, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Libreville : Dark is Back
 
 
Libreville : Dark is Back
Société
 
Forces de lÂ’ordre ou du désordre ?
 
 
 Forces de lÂ’ordre ou du désordre ?
Gabon : la valeur de LÂ’environnement
Société
Gabon : la valeur de LÂ’environnement
Gabon il y a 1 an
 
La dérive des universités africaines
Société
La dérive des universités africaines
Afrique il y a 1 an
 
Hôpital ou mouroir ?
Société
Hôpital ou mouroir ?
Côte d'Ivoire il y a 1 an
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: UPCI, le bureau politique exige la démission de Brahima Soro
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ciskiller
Bye bye
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Ça recommence. Gbagbo était boulanger,what a rat est un fin pà¢tissier.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Pour de l'argent.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
Réussir à  diviser tous les partis politiques avec notre argent.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Tant que ouatara dramane ouatara ne sera pas eliminé physiquement, la cote d'ivoire n'aura jamais la paix.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Sacré ridicule les Africains! Ya il un moyen plus raisonnable pour faire passer une décision dans un parti ?????? Un vote au bulletin secret a décidé du retrait d’une union satanique; alors que reproches t - on au dirigeant du parti!!!!!!!!??? Qu’il décide lui seul restons avec le sanguinaire. Point barre! N’est ce pas ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@Babili.... dans un Royaume d’indigènes; on ne dit JAMAIS "NIET" au roi comme Dramane Ouattara... Le peuple attend toujours les centaines de milliards que Dramane Ouattara a voulu faire pleuvoir sur toutes les regions pendant sa campagne(face á Koudou Gbagbo).
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre