Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Des partis d'opposition boycottent la 46e fête nationale
 

Cameroun: Des partis d'opposition boycottent la 46e fête nationale

 
 
 
 5772 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 15 mai 2018 - 10:52

© koaci.com- Mardi 15 Mai 2018- Des partis politiques de l’opposition camerounaise, protestent contre la violation des libertés fondamentales et la détérioration du climat sécuritaire dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest, en proies aux revendications anglophones.

Conséquence, l’Alliance des Forces Progressistes (AFP), annonce sa non-participation aux festivités du 20 mai 2018, marquant la célébration de la 46e fête nationale de l’Unité.

« L’AFP se voit dans l’obligation de suspendre sa participation aux festivités du 20 mai 2018, désormais vidé de tout son sens républicain », souligne, dans une déclaration, la formation que dirige Alice Sadio.

Pour cela, l’AFP, appelle le peuple, « seul souverain, à  choisir comme un seul homme, la force du bulletin de vote, laissant la force du canon au régime en place, en allant massivement s’inscrire sur les listes électorales contre récépissé, et, le moment venu, à  se lever comme un seul homme pour barrer la voie tant aux séparatistes qu’aux va-t-en-guerre du gouvernement. »

Sur la même lancée, le Cameroon People’s Party (CPP), - Un autre parti non représenté au Parlement-, d’Edith Kahbang Wallah, confirme sa non-participation, à  la fête de l’Unité que les autorités placent sous le thème, « Citoyens camerounais, restons unis dans la diversité et préservons la paix sociale pour un Cameroun stable, indivisible et prospère ».

Le CPP, dénonce son exclusion « injustifiée et illégale », depuis 2011 du défilé à  Yaoundé.

La même formation, proteste contre les multiples violations des droits et libertés fondamentales des populations, par les pouvoirs publics.

Le CPP, s’insurge enfin, contre la gestion par le gouvernement Biya, de la guerre contre Boko Haram, ainsi que de la crise anglophone.

D’après le CPP, la crise anglophone, n’a cessé de « s’aggraver. »

De son côté, le gouvernement camerounais, offre des garanties, à  la population, sur sa sécurité, lors des festivités de la 46e édition de la fête nationale.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-fete-nationale-gouvernement-offre-garanties-population-securite-119740.html

Armand Ougock, Yaoundé

-Pour toute information, joindre la rédaction camerounaise de KOACI au 237 691 15 42 77- ou cameroun@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008