Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Mort de l'étudiant de l'UGB, le tireur passe aux aveux, nouveaux accrochages entre apprenants et policiers
 

Sénégal: Mort de l'étudiant de l'UGB, le tireur passe aux aveux, nouveaux accrochages entre apprenants et policiers

 
 
 
 8218 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 18 mai 2018 - 13:28

Face à  face étudiants Policiers à  l'Université de Saint Louis

©koaci.com-Vendredi 18 Mai 2018- Au Sénégal, la mort de l’étudiant Fallou Sène à  l’Université Gaston Berger de Saint Louis (centre) en début de semaine n’a pas été oublie par les étudiants. Alors que le tireur a avoué sont acte, des accrochages sont notés ce jour entre apprenants et policiers, a appris KOACI.COM.

Selon nos informations, l’auteur du coup de feu ayant atteint mortellement l’étudiant Fallou Sène , mardi dernier lors d’affrontements entre pensionnaires de l’Ugb et forces de sécurité, a été identifié.


L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)


Il s’agit de l’un des gendarmes qui sont intervenus dans l’espace universitaire sur demande du recteur.

Interpelé, le mis en cause a cependant laissé entendre qu’il a agi en légitime défense. Affirmant avoir dégainé son arme «parce qu’ils (lui et ses collègues) étaient pris à  partie par des étudiants prêt à  en découdre».

Aussi apprend-on, l’affaire, pilotée jusqu’à  ce jour par le Parquet de Saint-Louis, devrait revenir à  celui de Dakar. La raison : l’implication d’un gendarme .

Toujours très en colère contre les forces de l’ordre et les autorités, les étudiants de Saint Louis ont remis ça ce matin.

La Route Nationale 2, qui passe devant leur campus, est toujours bloquée par les étudiants réclament la démission du recteur Baydallaye Kane et du DG du CROUS Ibrahima Diao

« Des pneus et des branches d’arbres ont été brûlés le long de la route et précisément sur l’axe allant vers Sanar Peulh », rapporte le média local, Ndarinfo.

« Les gendarmes ont font face plusieurs heures sans riposter. Ceci, pour éviter d’autres affrontements et l’escalade de la violence. Nos sources renseignent, toutefois, que vers 08 heures, des tirs de gaz lacrymogènes ont débuté », informe notre confrère.  

Sidy Djimby Ndao , Dakar

KOACI.COM est à  Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692– ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008