Togo Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Affaire de la skieuse Afi Dipol, 3 responsables sportifs suspendus
 

Togo: Affaire de la skieuse Afi Dipol, 3 responsables sportifs suspendus

 
 
 
 9065 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 mai 2018 - 16:05

Alessia Afi Dipol

© koaci.com– Jeudi 31 Mai 2018 – L’affaire Alessia Afi Dipol, du nom de l’athlète de nationalité italienne ayant participé aux Jeux Olympiques (JO) d’hiver de Sochi en 2014 sous le drapeau togolais éclabousse la Fédération Togolaise des Sports de Glisse et de Ski (FTSGS).

Le rebondissement de cette affaire a conduit le Comité National Olympique Togolais (CNO) à  suspendre pour trois ans trois responsables sportifs à  savoir les sieurs Auguste Dogbo ( ancien président du CNO), Roger Kossi Evenamede, le président de la FTSGS et Owolabi Ramanou, le Secrétaire général de cette même fédération.

Ces trois personnes ont été suspendues par le Comité National Olympique Togolais (CNOT), de toutes les activités et fonctions liées à  la gestion des associations sportives et ce, sur toute l’étendue du territoire togolais.

Des causes de la sanction prise, il ressort que le CNO a établi que l’affaire de l’athlète reste floue vu que les trois personnes suspendues n’ont pas encore fourni les documents togolais de Afi Dipol. Au même moment, il est révélé que l’athlète avait déjà  en 2012 et 2013 à  plusieurs évènements sportifs sous le drapeau indien. Au regard de la décision prise, le CNO a estimé que ce qui s’est passé viole les textes et entraîne des conséquences fà¢cheuses vis-à -vis du Comité International Olympique (CIO).

L’affaire concernant Afi Dipol a été découverte lors des JO du 09 au 25 février 2018, à  Pyongyang (Corée du Sud). L’athlète s’est vue refuser son accréditation car n’ayant pas son nom dans la liste des JO 2018. Afi Dipol ne disposerait d’aucun papier togolais.
Ajoutons qu’en plus de cette affaire, le CNO a sanctionné pour une durée de cinq ans Tessilimi Toto, le président de la Fédération Togolaise de Boxe (FETOBOXE) ainsi que Sylvain Tèvi Adote, son directeur technique. Il leur est reproché des dysfonctionnements au sein de la FETOBOXE, notamment des athlètes qui prennent part aux compétitions à  l’extérieur sans autorisation du ministère de tutelle. Le pugiliste Hounkpati Komlangan pour sa part a reçu un avertissement.

Cette sanction fait suite à  la participation d’une délégation du Togo au tournoi de boxe de la zone 2 du 27 au 30 mars 2018 à  Conakry, malgré le refus notifié par le ministère togolais des Sports.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –

L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008