Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Nouvelle réponse musclée du gouvernement à  Amnesty international
 

Cameroun: Nouvelle réponse musclée du gouvernement à  Amnesty international

 
 
 
 6743 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 15 juin 2018 - 04:23

Issa Tchiroma Bakary


© koaci.com - Vendredi 15 Juin 2018 - Ce n’est plus un secret, le torchon brûle entre le gouvernement camerounais et Amnesty international.


Pour une fois encore, les morts employés par Yaoundé en réaction au dernier rapport d’Amnesty international sur la crise anglophone, sont durs et ne laissent pas de doute.

Le document d’Amnesty est qualifié de «rapport à  charge » comme le précédent de 2016-2017.

Pour le gouvernement camerounais, le rapport d’Amnesty international sur la crise anglophone est « entaché de grossiers mensonges, de déductions hà¢tives, de manœuvres diffamatoires inadmissibles, qui s’inscrivent dans une stratégie de harcèlement et de déstabilisation du Cameroun », affirme Issa Tchiroma Bakary le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.

Le document est évidemment rejeté par le gouvernement, ce rapport constitue un tissu « d’approximations et d’allégations mensongères, que nous rejetons », ajoute Issa Tchiroma Bakary.

Les autorités camerounaises qualifient les activistes locaux de la société civile qui travaillent pour Amnesty internationale de « collaborateurs douteux ».

L’ONG a publié mardi dernier un rapport sur la crise anglophone dans lequel elle dénonce les assassinats de l’armée et quelques exactions des terroristes, avec dit-elle des images satellitaires pour étayer ses propos.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-crise-anglophone-amnesty-denonce-assassinats-dans-deux-camps-120583.html

Les autorités camerounaises estiment que ce rapport « diabolisent » les forces de défense camerounaises en les plaçant au même pied d’égalité que les sécessionnistes terroristes, qui violent, pillent, tuent, incendient des édifices publics et écoles, prennent en otage les civils, extorquent de l’argent aux populations, et empêchent aux élèves d’aller à  l’école.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement accuse Amnesty international de tentative de « déstabilisation ».

Lire enfin : http://koaci.com/cameroun-yaounde-accuse-amnesty-soutenir-terroristes-dhostilite-lendroit-cameroun-111418.html


Armand Ougock, Yaoundé

Suivre l'actualité camerounaise en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

-Pour toute information, joindre la rédaction camerounaise de KOACI au 237 691 15 42 77- ou cameroun@koaci.com –
(Ph)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008