Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Institut de cardiologie d'Abidjan, face à  la menace de la Coordination, le cabinet de Raymonde Goudou rassure les agents du paiement des primes
 

Côte d'Ivoire: Institut de cardiologie d'Abidjan, face à  la menace de la Coordination, le cabinet de Raymonde Goudou rassure les agents du paiement des primes

 
 
 
 11882 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 01 juillet 2018 - 23:01

Dr Ablé Ekissi Estime dimanche à  Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com – Dimanche 1er Juin 2018 – En réaction aux propos tenus par la Coordination syndicale d'agents de l'Institut de Cardiologie d'Abidjan (ICA), composée de la COORDISANTE, du SYNAAS-CI et du SYNADES qui accuse la ministre de la Santé publique d’avoir déchiré « la trêve sociale », hier des membres du cabinet de Raymonde Goudou sont montés au créneau pour donner leur part de vérité.

Ils ont affirmé que la ministre de la Santé publique n'a pas déchiré la "trêve sociale".

«Madame la ministre a procédé à  des mutations par souci de performance et elle n'a pas l'intention de brimer qui que ce soit. Ces mutations qui ont débuté depuis le 01 juin obéissent à  un principe de renouvellement des effectifs pour éviter la routine. On veut éviter que des agents passent plus de 10 ans dans un service. Nous ne ciblons personne et c'est un processus qui ne couvre personne. Nous avons commencé avec les départementaux, régionaux, les hôpitaux généraux. C'est un processus qui est en cours et qui va s'étendre sur tous les Etablissements Publics Nationaux, » a expliqué le Directeur de cabinet adjoint, Dr Ablé Ekissi Ambroise en présence du DG de l'Institut de cardiologie et de la responsable du service juridique du ministère de la Santé publique au cours d’une rencontre avec la presse.

Le Directeur de cabinet adjoint a soutenu qu'aucun poste n'est la chasse gardée d'un agent donné et le ministère de la Santé s'inscrit en faux face aux allégations des syndicats qui visent à  créer un lien entre la grève des agents de l'an dernier et les affectations en cours.

Sur la question des primes, le collaborateur de Raymonde Goudou a été formel.

«Pour nous le problème des primes est clos. On attend seulement que les signatures se fassent pour qu'on puisse procéder à  la répartition des primes qui concernent l'année 2017, » a-t-il précisé.

Dr Ablé Ekissi Estime que les motifs d'argent ne sont pas valables pour des protestations qui ont causé la mort à  plusieurs malades l'an dernier et appelle les agents à  plus de bon sens et se dit ouvert aux négociations.

Accusé d’être l'instigateur principal de ces affectations sanctions, le Directeur général de l'Institut de Cardiologie d'Abidjan, le Professeur Seka Rémi se défend.

«Ces mutations sont venues du ministère signées par la ministre. Et la Direction de cardiologie n'a rien à  y voir, » a déclaré le DG de l'ICA.

Enfin, la Coordination syndicale des agents du service de cardiologie aurait appelé les agents concernés par la mesure de mutation à  ne pas rejoindre leur lieu d'affection et menace d’entrer en grève dans les jours à  venir si d'aventure rien n'était fait.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008