Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Nouvelles exécutions sommaires attribuées à  l'armée, Yaoundé dénonce une «intox»
 

Cameroun: Nouvelles exécutions sommaires attribuées à  l'armée, Yaoundé dénonce une «intox»

 
 
 
 11358 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 juillet 2018 - 08:00

Forces camerounaises


© koaci.com - Jeudi 12 Juillet 2018 - Yaoundé dénonce une « manœuvre de désinformation grossière » visant à  ternir l’image des forces de défense et de sécurité camerounaises dans le cadre des missions qui leur sont confiées.


A l’origine, une vidéo rapidement devenue virale sur internet dans laquelle l’on peut voir des hommes armés tirer à  bout portant sur une femme et ses enfants.

Dans la vidéo, la scène se déroulerait à  l’Extrême-Nord du Cameroun où les forces de défense et de sécurité sont engagées contre Boko Haram.

Acculé par l’opinion, le gouvernement dénonce une « Intox », une « fausse nouvelle ».


Devant les médias, les autorités ont démontré que les hommes armés impliqués dans l’opération n’arborent pas la tenue des forces de défense et de sécurité camerounaises.

De plus, les armes arborées par les présumés soldats présentés dans la vidéo ne sont pas celles utilisées par l’armée camerounaise dans cette zone d’opération, indique Yaoundé.

« Un des hommes, se faisant appeler « le caporal-chef CHO CHO Sissignon, n’arbore aucun signe de son grade. Par contre, l’écusson parachutiste présenté n’est pas conforme au design de l’Armée camerounaise », précise le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary.

Enquête

D’après Issa Tchiroma Bakary, « une fois de plus l’armée camerounaise est injustement accusée de faits graves sur des populations civiles, cette fois au moyen d’une vidéo qui circule sur internet depuis un moment.

Pour le porte-parole du gouvernement camerounais, « rien de ce qui y est diffusé, n’est fondé. »

Au sujet de cette vidéo, Issa Tchiroma Bakary qui dénonce « l’intox » fait savoir que le président Biya a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement camerounais ouvre une enquête après des allégations d’exactions de l’armée.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-crise-anglophone-yaounde-ouvre-enquete-allegations-dexactions-dans-larmee-119816.html

Armand Ougock, Yaoundé
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008