Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria: Buhari explique pourquoi il lit lentement
 

Nigeria: Buhari explique pourquoi il lit lentement

 
 
 
 10151 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 13 juillet 2018 - 12:50

Muhammadu Buhari

© koaci.com– Vendredi 13 Juillet 2018 – Le Président nigérian, Muhammadu Buhari, a reconnu être un lecteur très lent et a expliqué que c’est peut-être dû à  son statut d’ancien soldat.

Par cette explication, Buhari a donné les causes du retard du Nigeria pour la signature de l'accord de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) d’une valeur de 3 billions de dollars. C’était lors d'une conférence de presse conjointe avec le président sud-africain Cyril Ramaphosa.

En substance, Buhari a déclaré que « Je suis lent à  la lecture, peut-être parce que j‘étais un ancien soldat ». Pour cette prudence, il a ajouté « je fais très attention à  ce que je signe, qu'il s'agisse de mon chéquier ou d'accords, surtout quand il s'agit d’accords entre Etats ».

En motivant la non signature de l'accord de libre-échange, Buhari a expliqué que « Je ne l’ai pas lu assez vite avant que mes fonctionnaires aient vu que tout allait bien pour la signature. Je l’ai gardé sur ma table. Je vais bientôt le signer ».

Le Nigeria a refusé de rejoindre la Zone de libre-échange continentale établie en mars dernier au motif qu'il veut défendre ses entreprises et son industrie, mais le gouvernement fédéral a déclaré plus tard qu'il voulait plus de temps pour consulter les chefs d'entreprise. La ZLEC a pour ambition de dynamiser le commerce intra-africain.

Mensah, Lomé
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008