Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Yamoussoukro, 7ème Session du TAC, Ouattara déplore la lenteur du projet de gestion des personnes évacuées du mont Péko
 

Côte d'Ivoire: Yamoussoukro, 7ème Session du TAC, Ouattara déplore la lenteur du projet de gestion des personnes évacuées du mont Péko

 
 
 
 9070 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 27 juillet 2018 - 14:03

© koaci.com Vendredi 27 Juillet 2018 - Les présidents Alassane Ouattara et Rock Marc Christian Kaboré ont procédé ce jour à  Yamoussoukro, à  l’ouverture solennelle de la 7ème session de la Conférence au sommet du traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Cette réunion se tient à  quelques jours du 10ème anniversaire de cet instrument majeur signé le 29 juillet 2008.

Selon le président ivoirien, Alassane Ouattara, ce traité a pu s’adapter aux contraintes des différentes étapes.

Il reste convaincu qu’il portera encore pendant longtemps, l’ambition en faveur du développement du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire et du bien être des peuples ivoiriens et burkinabés.

Alassane Ouattara est fiers du chemin parcouru dans la quête inlassable d’intégration et dans la mise en œuvre des accords des programmes et des chantiers prioritaires qui répondent aux préoccupations des deux populations grà¢ce à  une plus grande synergie entre les deux économies.

Les enjeux de cette 7ème Conférence au Sommet sont liés aux réalisations des décisions et des directives prises ensemble par les deux pays, lors de la 6ème Conférence au Sommet en juillet 2017 à  Ouagadougou.

Le président ivoirien a à  l’occasion affirmé que des avancées notables sur certains projets qui seront examinés sont à  souligner.

Il s’agit selon Ouattara du projet de l’autoroute Yamoussoukro-Ouaga dont les travaux ont démarré depuis le 2 octobre 2017, sur la section Yamoussoukro Tiébissou et dont le financement est acquis pour le tronçon Yamoussoukro-Bouaké, de l’augmentation de la fourniture d’électricité au Burkina Faso avec pour objectif d’atteindre les 90 mégawats avant la fin de l’année.

Il a également mentionné que des efforts consentis sur la question de la fluidité routière sur le corridor Abidjan-Ouaga ont été faits avec la réalisation du poste de contrôle juxtaposé à  Laléraba.

En dépit des faits majeurs réalisés, le président ivoirien reconnait toutefois qu’il y a quelques lenteurs dans la mise en œuvre de certains projets identifiés lors des sessions précédentes du TAC.

Il s’agit évidemment du projet de la réhabilitation de la ligne du chemin de fer Abidjan-Kaya et sont prolongement jusqu’à  Tambao, des travaux devant aboutir à  la matérialisation des frontières aussi le projet concernant la gestion des personnes évacuées du mont Péko.

C’est pourquoi, il invite les gouvernements des deux pays à  tout mettre en œuvre afin d’accélérer la réalisation de ces projets.

Alassane Ouattara a déploré la situation sécuritaire de la région et la menace qu’elle fait peser sur les acquis des deux pays.

«La sécurité doit devenir une priorité de notre agenda commun. Continuer de renforcer notre coopération en matière d’échanges d’informations et de renseignements afin de garantir la paix et la sécurité à  nos populations, » a-t-il ajouté.

Dans le cadre de son mandat et de sa prochaine présidence du conseil de sécurité des nations unies, il a enfin conclu que la Côte d’Ivoire continuera ses efforts en faveur d’une plus grande mobilisation et d’un soutien ferme des grandes puissances des nations unies aux opérations de paix de l’Union africaine et du G5 Sahel.

Wassimagnon, Yamoussoukro
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008