Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun:  Une vie brisée par un viol collectif (1ere partie)
 

Cameroun: Une vie brisée par un viol collectif (1ere partie)

 
 
 
 13707 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 août 2018 - 11:47

Jolivette et son fils (Ph Koaci)


© koaci.com- Lundi 6 Août 2018- Jolivette Vicky Vocfack 21 ans, tient fermement dans ses bras, son fils Israël à¢gé de 15 mois.


Conçu lors d’un viol collectif, l’enfant a une santé fragile depuis sa naissance. Son état a contraint la jeune mère sans revenus fixes, à  tout abandonner pour s’occuper courageusement de son fils.

Drame

C’est lors d’une soirée d’anniversaire à  Messassi dans le premier arrondissement de Yaoundé, au lieu-dit « entrée CNPS » que Jolivette a été sexuellement agressée par des inconnus. Ce jour-là  elle perdait sa virginité et tombait enceinte.

"J'avais accompagné ma sœur jumelle à  l'anniversaire de son amie. C'était le 12 mai 2017. Lors de la soirée j'avais pris une bière que je n'ai pas pu achever par ce que je n'aime pas l'alcool. Ma sœur était partie sans me prévenir. J'ai appelé ma sœur mais son téléphone ne sonnait pas. Après avoir supplié sans suite plusieurs personnes présentes à  la soirée, j'ai pris sur moi de rentrer toute seule", déclare Jolivette.

Sur le chemin du retour, Jolivette est violemment frappée sur la tête, « j’ai reçu un coup violent sur la nuque. Je me suis effondrée et c’est vers 4 heures du matin que je me suis réveillée. A mon réveil, je ressentais des douleurs au bas ventre. Je n’arrivais plus à  me mettre debout. Je rampais pour rejoindre le goudron mais un conducteur de moto qui passait par là  est allé me déposer à  l’hôpital gynéco, j’ai informé ma mère », poursuit la jeune dame.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-webdoc-chemin-leurope-emigrante-raconte-mesaventure-1ere-partie-121525.html

Lors de l’agression la jeune fille entendait plusieurs voix, dont une résonne encore, « Moustapha laisse, voilà  les gens qui arrivent. Tires-la par ici », se souviens Jolivette.
Après l’agression la jeune fille continue d’avoir un cycle normal. Elle est loin d’imaginer une grossesse.

« J’avais normalement mes règles mais aussi fréquemment des maux de têtes. Trois mois après ma mère et moi sommes allées au centre de santé Espoir du carrefour Sorcier. C’est là  où une infirmière m’a dit que j’étais enceinte de trois mois. Je n’en revenais pas puisque je n’avais jamais eu de rapports sexuels », souffle la jeune fille.

Calvaire

Pour préparer sa layette, Jolivette reçoit un petit fonds de sa sœur ainée. Elle se met au commerce d’arachides. Les petites économies qu’elle tire de son commerce lui permettent de préparer l’arrivée de son enfant.

Avant l’arrivée de son fils, Jolivette va passer tous les examens médicaux. Elle craignait surtout le VIH dont le résultat va s’avérer négatif.

6 mois plus tard, elle accouchera à  l’hôpital de la Cité Verte.

« Depuis sa naissance mon fils souffre de la rate et du manque de sang. J’ai besoin d’aide. Je dois l’amener chaque semaine à  l’hôpital », ajoute Jolivette.

Enfance perturbée

Titulaire d’un Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), Jolivette prépare un probatoire.
Son père 51 ans, ancien banquier devenu maçon a sombré dans l’alcool.

La jeune fille vit avec sa mère de 49 ans, qui est tenancière d’un centre d’appels. Les deux parents sont séparés et elle ignore où se trouve son géniteur.

Jolivette rêve d’apprendre un métier qui va lui permettre de s’assumer et de prendre soin de fils maladif.

Armand Ougock, Yaoundé

Suivre l'actualité camerounaise en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

-Pour toute information, joindre la rédaction camerounaise de KOACI au 237 691 15 42 77- ou cameroun@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun: Une vie brisée par un viol collectif (1ere partie)
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
M2K
On dirait votre enfant souffre de la drepanocytose.Preparer lui souvent la sauce gombo sans rien d'autre que le sel,qu'il consomme cela avec du riz ou autres.Vraiment je compatis,courage
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008