Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Ivre, un policier abat un jeune homme à  Abobo
 

Côte d'Ivoire: Ivre, un policier abat un jeune homme à  Abobo

 
 
 
 34388 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 26 août 2018 - 19:29

Des policiers à  Abobo ce dimanche (Ph KOACI)

© koaci.com - Dimanche 26 Août 2018 -  Fin de semaine tragique à  Abobo, commune située dans le nord du district d'Abidjan. Ivre un policier a abattu un jeune homme au quartier dit "Plaque" ce dimanche en pleine après-midi aux environs de 16heures, comme constaté sur place par KOACI.


Recevez les alertes en temps réel en installant sur votre smartphone l'application android (cliquez ici) ou IOS (cliquez ici)  de KOACI


Alors qu'il était totalement éméché, il fallu une raison assez banale à  un policier en service au groupement mobile d'intervention (GMI) pour commettre l'irréparable, ce dimanche de tout repos à  Abobo; commune habituellement sujette à  toute sorte de maux et de violences. L'individu revenait d'une buvette comme à  son habitude. Mais lors d'un échange avec un petit groupe de jeunes assis dans son quartier, il a volontairement ouvert le feu sur l'un d'eux, causant immédiatement sa mort.

Des explications poussées et convergeant tous dans le même sens, le policier en civil, en revenant d'une longue flà¢nerie par les maquis, avait demandé au groupe de jeunes rencontrés sur place, et qui prenaient plaisir autour d'une préparation de thé, à  boire une tasse. Sans hésitation, on lui offrit alors ce plaisir. Sauf que le soulographe en demandait et redemandait encore.


Au premier refus donc, l'individu réputé pour son état constant d'ébriété, s'en servira automatiquement comme raison valable pour brandir son arme avec ostentation. Des témoins oculaires, " il exécutera sans autre raison deux tirs de sommation, avant de loger mortellement le troisième dans le corps d'un membre du groupe".

Quand le drame se produit, s'installe automatiquement un état de choc chez toutes les personnes. Le mis en cause est à  cet instant copieusement rossé, avant de se faire exfiltrer par la police du 15ème arrondissement.

La haute hiérarchie saisie des faits en début de soirée, a ordonné le transfert du policier ivrogne à  l'école nationale de police. Une enquête ouverte immédiatement confirmera les faits, avant sa condamnation.

Pour l'heure, la commune d'Abobo est à  nouveau endeuillée par une triste histoire qui restera dans les annales. Également elle est animée par une humeur hostile aux forces de l'ordre.

Adriel, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Ivre, un policier abat un jeune homme à  Abobo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Cette information exclusive sera copier coller par toute la presse sans meme que vous soyez cités, comme je le constate tous les jours. Vous devriez passer au payant comme jeune afrique l'a fait, ça marcherait fort pour vous vu que vous autant lu que jeune afrique aujourd'hui et que votre croissance n'est pas prête de s’arrêter. C'était juste un petit conseil de fidèle lecteur dont le travail est de suivre tous les jours la presse du pays.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
@k vous avez raison, bonne analyse.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Ces désœuvrés buveur de thé préparaient un coup. Il faut des armes pour l'opération. Et le policier faisait l'affaire. Vu son état. Je pense que le policier a agit en légitime défense. Les soit disant témoin constitue le même groupe. Ouvrez bien les yeux.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
De lama
Adokaflai, toi même tu es plus éméché que le policier. Si c’est ton parent qui avait été abattu de la sorte tu aurais eu un autre point de vue
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
MAMADEGA
@De lama, ne te fatigue pas. Eux ont le sang bleu. Les Dioula ? Pas. Ces margouillats des savanes herbeuses ne sont bons qu'à  çà . '' Ces désœuvrés buveur de thé'' qui ''préparaient un coup'' ne méritent que ce qu'ils méritent. La mort. N'est ce pas @igwe Ikemefuna ? La vengeance a commencé, tu dois être content. Les policiers peuvent en tuer 100 par jour. Ils auront ''agit en légitime défense''. On peut raser Abobo, il y a rien dedans. Adriel ne se souvient plus du nom du policier, ni celui de victime. Normal, affaire d'insociables. Tu ne va trouver nul part un post de celui qui a eu hier ''un échange civilisé et depassionné entre amis'' concernant la réconciliation. Pas de ''Yako'' cette fois ci. Ce rebelle préparait un coup. Donc, bien fait pour lui. Le policier a agit en légitime défense. Forcement. On ne doit pas en douter. Il pouvait même buter ''Les soit disant témoin'' qui '' constitue le même groupe''. ''Ouvrez bien les yeux'', à  chacun son Dioula. Ce n'est pas fini En attendant une hypothétique '' réconciliation à  la sud-africaine'', on peut continuer à  trucider ces microbes.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008