Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Présidentielle 2019, début de contestation du «Karim ou rien» au sein des ultras wadiste du Pds
 

Sénégal: Présidentielle 2019, début de contestation du «Karim ou rien» au sein des ultras wadiste du Pds

 
 
 
 10622 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 août 2018 - 14:36

Karim Wade

©koaci.com-Lundi 27 Aout 2018 –Au Sénégal, il est venu le temps des stratégies politiques en prélude de la présidentielle 2019. Au Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) l’opération « Karim ou rien » commence à  être contestée, a appris KOACI.COM

Il faut croire que les libéraux encore fidèles et loyaux à  Me Abdoulaye Wade doivent surveiller de très près les agissements de Me Madické Niang .

Selon des informations du quotidien Les Échos, le président du groupe de l’opposition à  l’Assemblée nationale s’apprête à  «prendre ses responsabilités».

Il nous revient en effet que l’ancien ministre des affaires étrangères Madické Niang est en train de faire des consultations dans le but de se présenter à  la présidentielle prochaine.

La raison, selon ses proches : il doute que la candidature de Karim Wade soit acceptée par le «pouvoir» et craint par conséquent que le Pds n’ait pas de candidat.

Va-t-il se présenté ? le Pds l’acceptera-t-il comme candidat ?... de toute façon, les choses vont être claires comme de l’eau de roche dans les prochains jours.

Candidat déclaré du Pds à  la présidentielle de 2019, Karim Wade a vu son inscription sur les listes électorales être rejetée. Il avait alors introduit un recours « pour être rétabli ses droits ».

C’est d’ailleurs ce jeudi 30 août sera une date décisive pour Karim Wade . Selon nos informations, la Cour suprême va se prononcer sur le recours introduit par le fils de l’ancien chef de l’Etat contre l’ordonnance du tribunal d’instance qui s'était déclaré incompétent pour se prononcer sur le rejet de sa candidature à  la Présidentielle de 2019.

Rappelons que la Direction générale des élections (DGE) s’était appuyée sur l’article 131 du Code électoral pour rejeter l’inscription de Karim Wade sur les listes.

Cet article dispose que « ne doivent pas être inscrits sur la listes électorales des individus condamnés pour un crime, ceux condamnés à  une peine d’emprisonnement sans sursis ou à  une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à  1 mois assorti d’un an pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics corruption, trafic d’influence, contrefaçon ».

Sidy Djimby Ndao , Dakar


KOACI.COM est à  Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692– ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008