Burkina Faso Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Le gouvernement suspend les syndicats des routiers à  l'origine de la pénurie de carburant
 

Burkina Faso: Le gouvernement suspend les syndicats des routiers à  l'origine de la pénurie de carburant

 
 
 
 9280 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 août 2018 - 17:31

©koaci.com - mardi 28 août 2018 - Le gouvernement burkinabè a suspendu ce mardi les deux principaux syndicats des transporteurs routiers du Burkina dont la crise avait conduit à  une grève qui a entraîné une pénurie de carburant.

L’organisation des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) et l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) ont été suspendues mardi à  l'issue d'une concertation avec le premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Au terme d’échanges engagés par le gouvernement depuis le début de la crise qui les oppose, les deux associations sont parvenues à  un accord signé le 27 août 2018.

Malgré cet accord entre les deux organisations, les camions de transport de marchandises sont toujours stationnés ainsi que les engins sur les bas-côtés des routes nationales et aux différentes entrées/sorties de la ville de Ouagadougou ainsi qu’à  Ouagarinter occasionnant des ruptures du système d’approvisionnement en carburant.

Compte tenu des désagréments que cette situation occasionne dans la vie socioéconomique de notre pays, le gouvernement a pris les mesures suivantes : la suspension provisoire des deux organisations à  savoir l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB).

Des mesures sont en cours pour normaliser le trafic.

Pour ce qui est de la libération des différents axes, où sont alignés des centaines de citernes, « les forces de l’ordre s’en chargeront » a indiqué M. Thieba.

Plusieurs jours après cette crise entre les routiers, la pénurie de carburant s'est accentuée dans la capitale Ouagadougou.

Le litre d'essence, servi à  650 FCFA à  la pompe, est passé à  2000 FCFA chez les revendeurs dans certains quartiers.

La population semble soulagée de cette décision, espérant que les activités reprendront normalement dans les jours à  venir.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008