Niger Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Niger: Rentrée universitaire, les enseignants réclament l'apurement d'arriérés de salaires
 

Niger: Rentrée universitaire, les enseignants réclament l'apurement d'arriérés de salaires

 
 
 
 6406 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 03 septembre 2018 - 16:13

L'université de Niamey(ph)-

© Koaci.com- Lundi 03 Septembre 2018 – Les enseignants des universités ont décidé d’observer une grève ce lundi pour réclamer l’apurement de stock des arriérés de salaire, avons-nous appris.

La rentrée universitaire a été perturbée ce lundi par une grève des enseignants qui réclament notamment l'apurement d'arriérés de salaires.

"Nous avons lancé une grève du 3 au 7 septembre. Le mouvement est largement suivi dans toutes les huit universités (régionales) et celle de Niamey", a assuré Nabala Adaré, secrétaire général du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (SNECS).

Les grévistes exigent l’apurement de deux mois d'arriérés de salaires" et "trois mois de recherches" pour certains enseignants-chercheurs de l'université de Tillabéri (ouest).

Entre autres réclamations , la prise en charge pour les assurances-maladie, le versement des frais d'encadrement et de soutenance.

Le Niger compte 505 enseignants-chercheurs pour huit universités, dont sept régionales et celle de Niamey qui est la plus importante avec quelque 23.000 étudiants.

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008