Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Filière hévéa, un compromis trouvé entre armateurs et exportateurs, les activités reprendront normalement lundi prochain
 

Côte d'Ivoire: Filière hévéa, un compromis trouvé entre armateurs et exportateurs, les activités reprendront normalement lundi prochain

 
 
 
 13812 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 septembre 2018 - 23:26

Samuel Mobio mardi à  Abidjan (ph KOACI)


© koaci.com - Mardi 4 septembre 2018 - Bonne nouvelle pour les producteurs d’hévéa de Côte d’Ivoire après plusieurs mois de détention de leurs produits.


Un compromis a été trouvé aujourd’hui à  l’issue d’une réunion tripartite entre les exportateurs, les armateurs et le ministère de l’agriculture. 


Les activités d’exportation et d’achat du caoutchouc brut reprendront le lundi prochain.


Le Président de l’Association des exportateurs de caoutchouc naturel fond de tasse de Côte d’Ivoire (AEXCI), Samuel Mobio a donné l’information à  KOACI dans cette soirée à  son siège sis à  Angré.


«Nous avons saisi la Primature et le ministère de l’agriculture. Ils ont convoqué une réunion ce matin, à  laquelle ont pris part, les armateurs, les exportateurs et le ministère lui-même. A cette réunion tripartite, nous avons mis ensemble un certain nombre de procédures qui rassurent les armateurs qui refusaient de transporter les produits sous prétexte qu’ils coulent et qu’ils contenaient des bestioles. Cette nouvelle procédure va faire en sorte que nous puissions prendre les produits plus secs, ensuite nous puissions les mettre dans des conteneurs préalablement habillés d’une bà¢che et ils seront traités avec le Bromure qui tue en 24 heures, les bêtes. Nous allons répertorier des sites que nous allons indiquer très bientôt au ministère de sorte que sur ces sites, toutes ces opérations puissent être faites. Au regard de tous ces accords qui ont été signés, les armateurs nous ont rassuré que dans les 72 heures, ils pourront à  leur niveau, commencer à  embarquer les conteneurs, » a expliqué le Président.


 
Maintenant que les exportateurs ont trouvé un terrain d’entente avec les armateurs, Samuel Mobio rassure les paysans qu’à  partir du lundi, leurs produits seront achetés et demande à  ses collègues qu’ils peuvent commencer à  payer le caoutchouc dès vendredi.


«Lundi, cette question de blocage au port ne doit plus exister. Le ministère s’est impliqué pour que nous arrivons à  ce compromis. L’activité d’exportation de caoutchouc va reprendre correctement sur l’étendue du territoire, » a insisté le Président de l’AEXCI


Il reconnait néanmoins que toutes les procédures mises en place au cours de cette rencontre tripartite engendrent des coûts supplémentaires. 


«Nous allons faire ces sacrifices ou les impacter à  nos acheteurs à  l’extérieur. L’objectif est de permettre à  nos planteurs de pouvoir écouler leurs produits et avoir de quoi survivre, » a précisé M. Mobio.


Ce sont environ 60 mille tonnes de produits qui se trouvent entre les mains des producteurs et 20 mille tonnes stockées au port.


 
Aujourd’hui le prix du kilogramme brut de caoutchouc est de 258 FCFA.


Il estime que cette situation va engendrer un coût supplémentaire de 200 millions de FCFA.


Selon le Président de l’AEXCI, la valeur marchande des 20 mille tonnes bloquées dans les ports depuis le mois de mars est estimée à  7 milliards de FCFA. 

 
M. Mobio a conclu que depuis plus de six mois, la situation d’exportation des produits commençait à  être difficile.


Wassimagnon, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008