Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: La manifestation de l'opposition violemment réprimée, plusieurs leaders malmenés et arrêtés
 

Sénégal: La manifestation de l'opposition violemment réprimée, plusieurs leaders malmenés et arrêtés

 
 
 
 7733 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 05 septembre 2018 - 11:38

Le député Mamadou Diop malmené par les policiers

©koaci.com-Mercredi 05 Septembre 2018 – Au Sénégal, l’opposition a une nouvelle fois démontré qu’il faudra compter avec elle pour les prochaines batailles. Malgré l’interdiction de son sit-in par le préfet de Dakar, elle a fait le déplacement jusqu’en ville pour protester contre Macky Sall. Conséquences : plusieurs de ses responsables ont été arrêtés, comme relevé sur place par KOACI.COM.

Les grenades lacrymogènes ont tonné hier après-midi au centre-ville de Dakar plus précisément sur l'avenue Peytavin X Jean Jaurès.

Les leaders de l'opposition réunis autour du Front de résistance nationale ( Fnr ) et leurs militants qui ont voulu tenir leur sit-in à  la place Washington se sont heurtés aux forces de l'ordre, armées jusqu'aux dents.

Les échauffourées ont démarré quand les certains leaders en l'occurrence Omar Sarr , Mamadou Diop decroix, Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum et Déthié Fall ont voulu forcer le barrage pour rejoindre le ministère de l'Intérieur.

Les forces de l'ordre leur ont opposé un niet catégorique. Tous ces leaders ont été arrêtés et embarqués dans les véhicules de la police. Mamadou Diop de Croix a essayé de résister mais c'était sans compter sur la détermination des policiers qui ont réussi à  l'embarquer par la force.

Les jeunes qui étaient venus assister à  la marche sont dispersés par des coups de grenades lacrymogènes. Ils ont essayé de riposter avec des pierres. Mais, n'ayant pas pu résister à  l'odeur à¢cre des lacrymogènes, ils ont fini prendre leurs jambes à  leur cou. C'était la débandade, le sauve qui peut.

Le mot d'ordre des policiers est clair : Pas de rassemblement au centre-ville. Même les interviews sont interdites. Les journalistes qui s'étaient amassés au niveau du rond-point Sandaga n'ont pas échappé aux grenades lacrymogènes . Un policier leur a glissé un projectile pour les disperser.

Cependant, sa manifestation violemment réprimée, marquée par l’arrestation de plusieurs de ses leaders, n’a pas empêché aux Front de résistance nationale de faire passer son message. A travers une conférence de presse, tenue hier tard la soirée, les rescapés de la répression ont dénoncé «le régime violent de Macky Sall».

Demandant la libération des personnes interpellées, les opposants ont également réitéré leur liste de demandes pour des élections transparentes en 2019.  

«Macky Sall a fait interdire arbitrairement cette manifestation. Il a fait quadriller le centre-ville par la police pour empêcher l’accès aux manifestants. Et il a déclenché une répression aveugle dirigée aussi bien contre les manifestants que contre les citoyens qui vaquaient à  leurs besoins», accusent-ils, indiquant que de nombreux leaders et responsables du Front de résistance nationale ont été arrêtés.

Parmi ceux-ci, ils citent : «Omar Sarr, Mamadou Diop Decroix , Déthié Fall , Awa Niang, Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum, Issa Sadio Kanouté, Saër Tambédou», indiquant qu’outre ces leaders, «des dizaines d’autres jeunes sont également interpellés et détenus dans divers commissariats». 

Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Dérives des forces spéciales, avez vous le sentiment d'un laisser-aller?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spécia...
 
1
Oui
0%  
 
312
Non
92%  
 
26
Non
8%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008