Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Le gouvernement est accusé de promouvoir les déviances sexuelles à  l'école
 

Cameroun: Le gouvernement est accusé de promouvoir les déviances sexuelles à  l'école

 
 
 
 8331 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 07 septembre 2018 - 09:44

Yaoundé (Ph Koaci)


© Koaci.com- Jeudi 7 septembre 2018-Au Cameroun, le gouvernement est accusé de faire la promotion des déviances sexuelles à  l’école.

A l’origine, le livre « L'EXCELLENCE EN SCIENCES » au programme de la classe de 5e et de 2e année, écrit par Ebang Éhole Charles R, Hessel Joseph, Ango Yves Patrick et Bella Ndzana Martin T.

En page 59, le livre, consulté par KOACI présente un tableau sur les pratiques sexuelles déviantes.

Ledit tableau fait partie d'une série d'enseignements du module IV intitulé « Éducation à  la Santé », avec quelques questions notamment sur comment lutter contre les comportements émergeants néfastes à  la santé de reproduction, les attitudes à  adopter pour réduire la prévalence ou éradiquer le VIH/Sida ainsi que les IST.

Il enseigne aussi comment lutter contre les maladies nutritionnelles et les intoxications alimentaires.

En page 60, le tableau définit le viol, la pédophilie, la zoophilie, l'inceste et les rapports sexuels précoces. L’enseignement précise, « ces pratiques ont des conséquences graves sur la santé. Sur le plan pénal, ces pratiques, surtout l'homosexualité, sont condamnées par la loi ».

Levée de boucliers

Pour une partie des parents, le gouvernement camerounais enseigne aux élèves des pratiques sexuelles déviantes notamment le viol, la pédophilie, la zoophilie, et l'inceste.

D’autres estiment par contre, qu’il s’agit d’une polémique vaine. Pour ceux-ci, les camerounais ont de la peine à  briser les tabous, dans un monde en perpétuelle mutation.

Au ministère des Enseignements secondaires où Koaci s’est rendu, l’on explique avoir constaté que les adolescents développent leurs caractères sexuels de plus en plus tôt.

« Le nouvel enseignement cadre avec le développement et il enseigne ce qui est permis et ce qui est interdit par la société africaine, par notre culture pour conceptualiser la sexualité », explique E. Y. inspecteur au ministère des Enseignements secondaires.


A.O, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008