Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Elections générales 2019, la CENI dément le report
 

Nigeria : Elections générales 2019, la CENI dément le report

 
 
 
 5180 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 septembre 2018 - 08:04

Mahmood Yakubu

© koaci.com– Jeudi 13 Septembre 2018 – La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au Nigeria a fait un démenti et a rassuré qu'il n'y a pas de plan pour reporter les élections générales de 2019.

Dans une déclaration rendue publique hier mercredi à  Abuja par Rotimi Oyekanmi, l’attaché de presse du président de la CENI, a déclaré que l’instance en charge de l’organisation des élections dans le pays n’a jamais fait allusion à  l’idée qu’elle «pourrait reporter les élections de 2019 pour cause de menace de violence » comme l’a allégué un journal dans le pays.

D’après Oyekanmi, la publication du journal en question a attribué une citation au président de la CENI en ces termes «Nous pourrions reporter les élections de 2019 pour cause de menace à  la violence ».

Pour rassurer l’opinion sur le maintien des élections aux dates fixées, Oyekanmi a mis au point que la publication ne reflète pas la pensée de ce qu’a dit le président de la CENI, le professeur Mahmood Yakubu, lors de la réunion du comité consultatif inter-institutions sur la sécurité électorale à  Abuja le mardi 11 septembre.

Afin de placer la déclaration du président de la CENI sans son contexte, Oyekanmi a déclaré que Yakubu a dit aux responsables sécuritaires qu'à  l'approche des élections générales de 2019, le comité devrait se réunir plus fréquemment pour évaluer constamment la situation sécuritaire dans tout le pays et prendre des mesures proactives pour prévenir tout événement désagréable avant, pendant et après les élections.

Oyekanmi a rappelé que le président de la CENI « a fait référence à  l’article 26 de la loi électorale qui, entre autres, confère à  la commission le pouvoir de reporter une élection s’il y a des raisons de croire qu’une violation grave de la paix risque de se produire si l’élection se poursuit à  la date) prévue.

En tout, Rotimi Oyekanmi a rassuré que le président de la INEC n’a jamais fait allusion à  l’idée selon laquelle la commission pourrait reporter les élections de 2019 pour cause de menace de la violence.

Mensah, Lomé
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008