Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les non-dits sur les heures complémentaires, cause des grèves dans les universités publiques
 

Côte d'Ivoire : Les non-dits sur les heures complémentaires, cause des grèves dans les universités publiques

 
 
 
 8253 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 septembre 2018 - 10:55

© koaci.com – Vendredi 21 septembre 2018 -Une nouvelle grève des enseignants réunis au sein de l’une des tendances de la Coordination Nationale des Enseignants et Chercheurs (CNEC), est constatée ces dernières dans à  l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody (UFHB).

Ils réclament le paiement des heures complémentaires (HC) dont le montant serait estimé à  plus de 04 milliards de FCFA.

Ces arrêts des cours qui contraignent la bonne marche de la nouvelle rentrée académique interpelle plus d’un.

Selon des sources proches de ladite université, au lancement de cette grève, les enseignants parlaient de retard de paiement, trois semaines plus tard, le problème semble plus profond qu’on ne le croit.

Des différentes rencontres et échanges avec les concernés, il ressort, selon la CNEC que le Président de l’UFHB, Abou KARAMOKO, est dans une logique « de coupe sèche des Heures Complémentaires ».

Et cela ne daterait pas de maintenant. A la fin de l’année universitaire 2015-2016, au moment de payer les HC des enseignants, le Prof. Abou KARAMOKO fait savoir à  la communauté des enseignants qu’il ne payera pas pour les étudiants non-inscrits. Alors même que ceux-ci avaient bel et bien participé aux enseignements ; avaient été régulièrement évalués et les procès-verbaux des examens déposés. Contre vents et marée, bien que le processus d’inscription ne dépende pas des UFR (Unités de Formation et de Recherche) et des départements. A l’Université la question des inscriptions relève exclusivement de la scolarité centrale, rappelle notre interlocuteur.

M. Abou KARAMOKO, bien que la Ministre d’alors, BAKAYOKO-Ly lui ait demandé de payer, aurait refusé de s’exécuter. Selon les enseignants rencontrés, il se vantera plus tard d’avoir fait économiser quelque milliards de francs à  l’Etat de Côte d’Ivoire.

Le président de l’université, estimerait que le volume des Heures Complémentaires a fortement augmenté. Et de demander aux enseignants de prouver que les enseignements ont bel et bien été faits.

Et pourtant il existerait un document (un bréviaire) qui précise exactement le découpage des groupes de TD, les taux horaires, les modalités de calcul. Et ce document est bien connu des différentes parties (administrations, syndicats).

Pour rappel, à  l’Université, selon des règles établies, les enseignants doivent à  l’Etat des quotas horaires annuels. Par exemple un Assistant doit 200 heures. Ce qu’il fait en plus est considéré comme heure complémentaire (HC). Exactement comme dans le secteur privé.
Dans les Universités, les cours sont organisés entre les CM (cours magistraux), les TD (travaux dirigés), les TP (travaux pratiques), les Séminaires...

Un enseignant peut donc avoir un cours en Licence1. Le cours fait 25 heures : 10h de CM et 15h de TD. Supposons qu’en Licence 1, il a 500 étudiants. Selon le bréviaire (document qui organise la répartition des groupes de TD,..) cela donne 500/30= 16.66 groupes de TD. Un groupe de TD fait environ 30 étudiants.

Quand il a fini ses enseignements, il est fait un simple calcul : 10h de CM= 10h
15h de TD*16 groupes= 240h CM+TD= 250h. Si on déduit les heures dues, soit 250-200= 50h. Selon une formule bien connue, un calcul est fait avec les 50h qui sont des HC.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les non-dits sur les heures complémentaires, cause des grèves dans les universités publiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ILLUSIONS PERDUES
explication juste & claire... maintenant il ns faut des moutons pr dirent le contraire. à  l'exple d'un @jordan qui confond tjrs école coranique chez kandia et école classique. c'ette fois affaire de grd U. stp #bouki, ta pas été dc ferme là .
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Sur papier les explications fournies ne semblent souffrir d'aucune faille. Seuls les esprits de profanes et simplistes liront ces mots sans se poser des questions. Ce calcul n'est valable que lorsque lesdits cours et TD sont délivrés comme il se doit. Alors nous connaissons la vérité de la livraison de ces TD avec les ventes de fascicules à  n'en point finir et les arrêts par-ci par-là  et autre moitié de séance accomplie. Si les TD ont bel et bien été délivrés à  la minute près alors cela ne devrait être difficile à  justifier. Oui pour les niais, il y'a ce qui est dit sur papier et ce qui est EFFECTIVEMENT FAIT. On se connait. En tant qu'observateur, je le dis haut et fort, il faut payer SI cela a été effectivement fait.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
La solution durable à  ces hc qui ne finissent jamais est de poursuivre ce que le gouvernement a déja commencer à  faire. C'est à  dire ouvrir bien plus d universités à  travers tout le territoire. Ainsi, un enseignant n'aura pas a gérer 16 groupes et ainsi restera sans les 200 heures prescrits. N'oublions pas que les enseignants sont déjà  grassement rémunérés pour pratiquement un boulot à  temps partiel sur une année comparativement aux autres fonctionnaires qui eux bossent 11 mois avec 1 mois de congés annuels. Je salue les enseignants mais on devrait pouvoir trouver un accord pour ces hc qui n'en finissent pas.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Bien entendu, loin de nous toute idée d'essayer de faire comprendre certaines choses à  des microbes dotées seulement d'une moitié de cervelle. Mais bon....
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
AZANUPF
"PEACE CENT TETE" les universités sont autonomes. une des solutions est de créer plus d'université; mais il y a n'a d'autres plus intelligente par exemple; recrutement d'enseignants. sais tu qu'il y a plus de 5000 docteurs qui chôment?; autre solution dit a JORDAN de dire à  ces parents coranique que l'époque de 4 femmes et 60 enfants est révolu.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
@andouillepf... Petit microbe mal élévé dont les parents bétés et assimilés sont restés sauvages comme ils l'ont toujours été dans leurs broussailles. Oui, j'ai une autre solution pour toi, dis à  ta génitrice d'éviter de se faire sauter de funérailles bétés en funérailles bétes. Ainsi, elle aura plus de temps de bien t'éduquer comme il se doit. Par ailleurs, dis à  la meme fille de joie qui t'a pondu de vous dresser les cervelles pour vous dire de ne pas voler de diplôme, de ne pas utiliser de machette à  l'école, et surtout de ne pas faire de politique à  l'école. (Pour finir, cafard vivant avec une moitie de cervelle, comment va-t-on embaucher les "5000 docteurs" dont tu parles si le gouvernement n'a pas d'autres institutions, pauvre indigent mental de fronstiste ?) Tu vois, nous avons tous des solutions. Espèce d'enfant bété et assimilé batard...
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
MAMADEGA
Kautcha, là , tu n'as pas été vive cette fois comme tu sais le faire. En général, quand une corporation se bat pour son bien être, j'évite de faire des commentaires quand bien même il y a des choses à  dire. Mais comme dans le cas présent le Professeur Raymond K. Kra, Maître de Conférences, enseignant-chercheur au Département des Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université de Cocody-Abidjan est passé des HC au manque de salles de TD et TP montrant du coup que le problème est visiblement ailleurs, je vais te titiller un peu mon cher Kautcha. Je suis resté sur ma faim en lisant ton article. Tu aurais dû gratter un peu plus en allant enquêter sur place pour mieux éclairer les lecteurs de KOACI comme tu sais le faire. Je m'attendais à  mieux avec le titre de ton papier qui est : Les non-dits sur les heures complémentaires, cause des grèves dans les universités publiques. Parce que les non-dits il y en a plein dans cette affaire de HC qui rebondit chaque année universitaire. Comme si des règles ne peuvent pas être fixées dès le départ des cours. Quelques questions me viennent à  la lecture de l'article du Professeur Kra et du tien Kautcha. 1) Pourquoi le Professeur Kra n'a pas pris son cas personnel pour nous expliques le schéma de calcul des HC ? Le Professeur Kra a combien d'heures complémentaires (HC) ? Il s'est contenté de rester dans la généralité alors que son cas propre aurait été plus édifiant pour montrer la simplicité de l'affaire. 2) L'exemple donné par le Professeur Kra, que tu as repris et qui donne 50 HC est-t-il un minima ? un cas courant ? ou un cas loin de la réalité ? La grande majorité des enseignants n'ont-ils pas des HC bien plus élevées ? 3) Sur les 11 UFR qu'on a sur le campus de l'Université FHB, combien d'UFR n'ont pas vu tous leurs enseignants toucher leurs HC ? Dans l'UFR du Professeur Kra il y a combien d'enseignants qui n'ont pas reçu leurs HC ? 4) Est-ce qu'il n'y a pas d'UFR où tous les enseignants ont eu leurs HC payées ? Si oui pourquoi ? Pourquoi les HC des enseignant de ces UFR ont été payées dans leur totalité ? 5) Il y a combien d'enseignants à  l'Université FHB ? Sur ce total, combien en nombre et en pourcentage n'ont pas reçu leurs HC ? 6) Quel est la valeur moyenne des HC par UFR ? Quel est la valeur moyenne des HC dans l'UFR où enseigne le Professeur Kra ? Où se situe les HC du Professeur Kra par rapport à  cette moyenne ? 7) Dans quelle UFR on trouve les HC les plus élevées ? Quel est le minimum et le maximum en HC et où les trouve ? Où se situe les HC du Professeur Kra par rapport à  ce minimum et ce maximum ? 8) @AZANUPF dit '' qu'il y a plus de 5000 docteurs qui chôment'', la grande majorité de ces docteurs sont formés dans quels UFR ? Combien de docteurs formés par le Professeur Kra et ses collègues sont recrutés chaque année dans leur UFR pour palier au manque criard d'enseignants dans leur UFR ? 9) Combien de docteurs formés par le Professeur Kra et ses collègues ont été recrutés ces trois dernières années ? Je m'arrête là  Kautcha J'attends la réponse à  ces quelques questions pour te revenir. Je vais creuser de mon côté. Merci d'avance.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008