Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Université de Cocody, la présidence dénonce une grève sans-objet et appelle à  la reprise des cours dès jeudi
 

Côte d'Ivoire : Université de Cocody, la présidence dénonce une grève sans-objet et appelle à  la reprise des cours dès jeudi

 
 
 
 11424 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 02 octobre 2018 - 11:19

Abou Karamoko

© koaci.com – Mardi 2 Octobre 2018 - Une grève des enseignants-chercheurs paralyse depuis des jours l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Réunis au sein de l’une des tendances de la Coordination Nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs (CNEC), dirigée par Johnson Kouassi Zamina, reproche à  l’administration le non-paiement des heures complémentaires et la non-application des accords, relatifs aux modes et modalités de calcul de ces heures.

Cette grève perturbe les activités académiques sur l’espace universitaire.


Dans une adresse dont copie a été transmise à  KOACI ce mardi, le président de l’université, Abou Karamoko, rappelle les faits et les démarches entreprises par l’équipe de Direction pour sortir de cette crise.

Selon l’analyse de la présidence, le calcul des heures complémentaires suit une procédure connue de tous. Il part des chefs de Département aux responsables de suivi des Unités de Formation et de Recherche (UFR), pour aboutir aux services de la Vice-Présidence en charge des Enseignements, qui procèdent au contrôle. Ce contrôle se fait conformément au Règlement intérieur des heures d’enseignement et d’encadrement, adopté par le Conseil d’Université du jeudi, 11 février 1999. C’est ce document résumé pour le calcul des heures que la CNEC, dans son préavis de grève du 10 septembre 2018, désigne comme « bréviaire non homologué ». En réalité, les services du contrôle n’utilisent aucun bréviaire non homologué.

Après un contrôle rigoureux par les services compétents, le Président de l’université ordonne le paiement des heures complémentaires. À ce jour, toutes les heures complémentaires des différentes UFR ont été payées.

Au cours des différentes rencontres que l’équipe de Direction a eues avec le Bureau de la CNEC, il a été demandé à  tous ceux qui estimeraient avoir été lésés, de faire une réclamation, avec preuve(s) et justificatif(s). Si ces réclamations se trouvent fondées, les requérants seront rétablis dans leurs droits.

Depuis le lancement de cet appel, les services de la vice-présidence n’ont enregistré aucune réclamation. En lieu et place, la CNEC exige le paiement de ces heures, sans contrôle, par un blanc-seing.

« Il ressort de ce qui précède, que la grève est sans objet. Il est rappelé à  tous qu’aucun paiement d’heures complémentaires ne peut se faire à  l’université Félix Houphouët-Boigny, sans contrôle. Il s’agit tout simplement d’une bonne gestion des deniers publics, par l’exécution de la bonne dépense », fait observer le professeur Abou Karamoko.


En conséquence, l’équipe de Direction appelle les enseignants et les étudiants à  reprendre le travail dès le jeudi, 4 octobre 2018, à  7h30.

« Des dispositions sont prises pour garantir la sécurité de tous », assure le président de la plus grande université de Côte d’Ivoire.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Université de Cocody, la présidence dénonce une grève sans-objet et appelle à  la reprise des cours dès jeudi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joelastar
non mais c'est sidérant quand ces enseignements chercheur faisaient des heures supplémentaires sans contrôle vous les aviez regardé sans dire mot. franchement la sorcellerie à  beaucoup de visage. nous travaillons avec eux à  la recherche ooh svp on a des thèses à  passer
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Encore ces HC... Ces enseignants déjà  grassement payés se sucrent le dos avec ces HC, fictives ou pas, qui sont devenues un fonds de commerce.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Aaaaaaah ces H.C au niveau de l'enseignement supérieur, que du vol bien organisé. Il y a quelques jours j'avais déja dit ici, que la CNEC refusait tout contrôle par l'équipe dirigeante avant tout paiement. Cela vient d'être confirmé par la déclaration du Pr Abou Karamoko. Dans quel univers sommes-nous à  l'Université? Quel ordonnateur sérieux peut-il exécuter une dépense qu'on lui soumet sans vérification? Les vraies raisons de cette grève sont ailleurs; il s'agit tout simplement de discréditer les dirigeants actuels auprès du nouveau Ministre, pour qu'ils soient sanctionnés. Mais une chose est sûre, toute autres équipes qui viendront dans ce panier à  crabes chercheront absolument à  voir clair. Halte au vol des enseignants de la CNEC
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Aaaaaaah ces H.C au niveau de l'enseignement supérieur, que du vol bien organisé. Il y a quelques jours j'avais déja dit ici, que la CNEC refusait tout contrôle par l'équipe dirigeante avant tout paiement. Cela vient d'être confirmé par la déclaration du Pr Abou Karamoko. Dans quel univers sommes-nous à  l'Université? Quel ordonnateur sérieux peut-il exécuter une dépense qu'on lui soumet sans vérification? Les vraies raisons de cette grève sont ailleurs; il s'agit tout simplement de discréditer les dirigeants actuels auprès du nouveau Ministre, pour qu'ils soient sanctionnés. Mais une chose est sûre, toute autres équipes qui viendront dans ce panier à  crabes chercheront absolument à  voir clair. Halte au vol des enseignants de la CNEC
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008