Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Comme leurs sœurs du 24 décembre 1949, les femmes du PDCI-RDA bravent les forces de l'ordre pour réclamer les résultats des urnes
 

Côte d'Ivoire: Comme leurs sœurs du 24 décembre 1949, les femmes du PDCI-RDA bravent les forces de l'ordre pour réclamer les résultats des urnes

 
 
 
 25952 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 octobre 2018 - 10:02

Manifestation jeudi à  Bassam (ph KOACI)


© koaci.com - Vendredi 19 Octobre 2018 - Les femmes de Grand Bassam, militantes du parti septuagénaire de Côte d’Ivoire, ont manifesté dans l’après-midi de ce jeudi 18 octobre 2018 au siège du quartier général(QG) du candidat Georges Philippe Ezaley pour réclamer selon elles, la vérité des urnes contrairement aux résultats de la CEI.


Mais leur manifestation a été très vite étouffée par un arrêté préfectoral matérialisé par la présence des forces de l’ordre fortement présentes dans les rues de Grand Bassam


« Toutes les manifestations sur la voie publique dans la commune de Grand Bassam ayant un lien avec l’élection municipale du samedi 13 octobre 2018 sont interdites jusqu’au 30 novembre 2018. Tout contrevenant à  cette interdiction est passible des sanctions pénales prévues en la matière. » Tel est le libellé des articles 1 et 2 de l’arrêté No 44/PGBM/CAB du 17 octobre 2018 du préfet Amankou Kassi Gabin. Arrêté que les femmes du PDCI-RDA ont bravé pour réclamer la victoire de leur candidat Ezaley. 

En effet, depuis la proclamation des résultats par la Commission électorale indépendante(CEI), c’est une ville de Grand Bassam qui connait d’incessants troubles, des arrestations et un couvre-feu instauré. Cantonnées dans leur QG et vêtues de rouge, ce sont des femmes chantant l’hymne de leur parti qui ont exprimé leur ras-le –bol en dépit dudit arrêté interdisant toute manifestation sur la voie publique. Chantant pour réclamer les résultats des urnes, elles ont décidé de manifester devant le QG de leur candidat, scandant avec colère et détermination : « Nous, on ne veut pas palabre, c’est la victoire qu’on veut. »


 Une victoire disent-elles confisquée par la CEI : « Nous marchons pour M Ezaley. C’est un maire formidable, un maire qui ne trie pas les ethnies et qui reçoit tout le monde, on le veut. On nous a volé la victoire. M Ezaley avait battu campagne pour le régime (Ouattara) à  l’époque. Aujourd’hui, on veut le retirer parce qu’il est PDCI alors qu’il a gagné. Et ça, nous ne l’accepterons pas Nous voulons le PDCI-RDA. » A déclaré une responsable des femmes militantes du PDCI-RDA.

 
Arrivé pour soutenir les femmes, le président de la JPDCI Urbaine, Valentin N’dri Kouassi indigné par l’arrêté, a promis venir, et ce pour les prochains jours, avec tous les jeunes urbains soutenir les femmes de Bassam : « Nous pensions que nous étions dans un pays de droit et de liberté. Pourquoi donc, on nous empêche de nous exprimer. Nous avons eu vent depuis Abidjan de ce que l’on interdit aux jeunes et aux femmes de Bassam de s’exprimer.


 Nous sommes venus et avons eu copie du document(arrêté) interdisant toute manifestation sur tout le territoire de Bassam. Nous crions notre ras-le-bol. Pourquoi vouloir imposer un élu à  une population qui ne l’a pas voté ? Où est donc le sens d’aller à  une élection ? » S’est-il interrogé. 


Rappelant le combat mené à  l’époque contre le colonisateur, il ajouta en ces termes : « Le PDCI-RDA qui a combattu le colon jusqu’à  l’indépendance ne saurait accepter cela. » M. Valentin Kouassi a réconforté les militantes de son parti des plaintes déposées auprès des organes et juridictions compétentes suite aux contestations : « Et s’il y’a une justice, elle sera rendue. » A- t-il affirmé, avant de conclure sur un ton rageur: « Aujourd’hui, il nous empêche de manifester. Mais cela ne sera pas tout le temps. Nous allons nous réorganiser. Parce que, tant que nous n’avons pas cette mairie, ils n’auront pas le sommeil tranquille ici à  Bassam. »

Rappelons que les forces de l’ordre composées en partie de la BAE (brigade anti-émeute) et de la police, arrivées dans un cargo, ont commencé à  se redéployer, empêchant la marche initialement prévue. Elles (forces de l’ordre) ont intimé l’ordre aux manifestantes de rester dans leur QG. Aucun incident majeur n’a été constaté.

Le candidat du PDCI-RDA Georges Philippe Ezaley était opposé à  celui du RHDP, Jean Louis Moulo.

Kouamé


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 8 mois
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Comme leurs sœurs du 24 décembre 1949, les femmes du PDCI-RDA bravent les forces de l'ordre pour réclamer les résultats des urnes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
bien2020
Huuum c'est la cote d'Ivoire qui est devenue comme ça.seigneur toi seul peut nous sauver.ta justice est la seule vrai justice.merci
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
bien2020
Allons seulement!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jsuisla
Ce ne sont pas leurs sœurs mais leurs mamans ou leurs mémés, c'est mieux ainsi. Et puis, cette lutte-là , c'est le PDCI l'a occasionnée puisque le RDR était leur allié alors qu'en 1949, les colons, contre qui le PDCI luttait, n'étaient pas leurs alliés. Donc pardon, ce n'est pas même combat.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
bien2020
Jsuisla c'est parfait
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE BABATCHE
Monsieur Ezalley doit calmer ses supporters parce que l'autre camp en a aussi. En cas de confrontatio, c'est Bassam qui perdra
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ado ami de Dieu
Donc la vérité des urnes n'est que le PDCI dès Gors sur les de Kragbé Gnagbé qui ont le monopole de faire réclamation ?n'importe quoi.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
Dans cette dictature vous risquez de vous faire tuer. Faites constater toutes ces fraudes par un huissier.Et deposez toutes vos preuves de fraude,de violence et de meutre dans toutes les ambassades accréditées en CI et surtout dans la representation diplomatique de l'UE afin que le monde decouvre ce qui se passe.Il a eté déjà  suggeré à  tous les pays de l'UE de revoir leur rélation avec Abidjan à  cause de dictature,du vol de denier public,de la corruption,des meutres de politiq...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zott
Les femmes de Bassam ne doivent pas respecter cette interdiction. Cette interdiction est contre la liberté d'expression et le droit à  la manifestation en Côte d'Ivoire...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticfa
La Rci n'est pas un village pour qu'elle soit dirigée par une seule personne .abat le régime présidentiel .source de tension et de désolation
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Saluez vous le fait qu'Alassane Ouattara se soit excusé de n'avoir tenu sa promesse de campagne de transfert de capitale ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008