Sénégal Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Concession du fer de la Falémé aux Turcs, 11 candidats à  la Présidentielle demandent à  Sall de faire machine arrière
 

Sénégal : Concession du fer de la Falémé aux Turcs, 11 candidats à  la Présidentielle demandent à  Sall de faire machine arrière

 
 
 
 5173 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 octobre 2018 - 11:56

Macky Sall

©koaci.com-Lundi 22 Octobre 2018 – Dans une pétition adressée au chef de l’État, 11 candidats à  la prochaine présidentielle demandent à  Macky Sall de renoncer à  confier l’exploitation du fer de la Falémé aux Turcs. Une copie de la pétition intitulée « alerte contre le bradage de nos ressources naturelles » est parvenue à  KOACI.COM.

Pour les signataires de la lettre-pétition, si Macky Sall ne renonce pas à  sa décision, il ramera à  contre-courant des intérêts du pays mais il démontrera aussi ses carences sur la compréhension des enjeux géostratégiques mondiaux.

Dans le pétition Boubacar Camara, Mamadou Lamine Diallo, Pape Diop, Bougane Dany Guèye, Pierre Atepa Goudiaby, Moustapha Guirassy, Abdoul Mbaye, El Hadj Issa Sall, Samuel Sarr, Cheikh Hadjibou Soumaré, Mansour Jamil Sy , tous de potentiels candidats à  la Présidentielle disent avoir appris la décision prise par Macky Sall de signer une convention pour l’exploitation des mines de fer de la Falémé avec, l’entreprise turque TOSYALI

« En notre qualité de simples citoyens mais aussi de candidats pour l’élection présidentielle de février 2019, nous vous adressons cette pétition pour vous demander de renoncer à  la signature de ladite convention », indiquent-ils et d’ajouter que les raisons qui motivent leur démarche ;

Ainsi, expliquent-ils, « Parce que c'est un enjeu de transparence démocratique ; Parce que la vocation que nous voulons donner à  ce projet doit faire l’objet d’une concertation à  l’échelon national ; Parce que les orientations stratégiques doivent faire l’objet d’un consensus national ; Parce que le secteur de l’acier est au centre d’un enjeu géopolitique international qui oppose les USA, la Chine et l’Europe ; Parce que le choix d’un partenaire turc qui pourrait mettre en en péril nos partenariats en cours avec les autres et l’économie de notre pays du fait des programmes en cours »

Mais aussi « Parce que notre pays dispose avec nos richesses en pétrole et en gaz, d’un moyen exceptionnel d’être un acteur mondial du secteur de l’acier  et favorisant la création de milliers d’emplois;  Parce que le développement d’une chaine de valeur sidérurgique peut définitivement asseoir et structurer, la vocation industrielle de notre pays ; Parce que, signer une telle convention, qui va engager notre pays pour des décennies à  venir, à  quatre (4) mois de l’élection présidentielle, ne relève pas du respect de la tradition républicaine ». 
  
Ainsi soussignent-ils, pour demander au chef de l’État de renoncer à  l’attribution de cette concession .

« Une décision contraire de votre part ne relèverait ni de la sauvegarde de l’intérêt national et encore moins d’une analyse bien comprise des enjeux géostratégiques mondiaux », assurent-ils.  



Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008