Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Climat post électoral, Atanga Nji  promet la fermeté contre les troubles à  l'ordre public
 

Cameroun : Climat post électoral, Atanga Nji promet la fermeté contre les troubles à  l'ordre public

 
 
 
 8531 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 octobre 2018 - 20:36

Paul Atanga Nji (Ph )

© koaci.com –Vendredi 26 Octobre 2018 – Paul Atanga Nji, le ministre de l'Administration territoriale (Minat), promet la plus grande fermeté contre toutes les tentatives de trouble à  l'ordre public après les élections du 7 octobre qui ont abouti à  la réélection du président Biya.

Le Minat pointe du doigt sans le nommer Maurice kamto candidat du mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

Moins de 24 heures après le scrutin, le candidat du Mrc s'est autoproclamé vainqueur de l'élection présidentielle avant de se raviser à  saisir le conseil constitutionnel devant lequel il a librement fait valoir ses arguments,

"il a ensuite de nouveau décidé de se mettre en marge de la légalité en contestant le verdict du conseil constitutionnel", déclare Atanga Nji.

" Ledit candidat et son entourage n'ont cessé de multiplier les provocations et de poser des actes dangereux pour la paix sociale en essayant notamment d'organiser un mouvement insurrectionnel", indique Paul Atanga Nji.

"Plusieurs de ses actes et déclarations tombent sur le coup des lois en vigueur dans notre pays notamment des dispositions du code pénal et de la loi contre le terrorisme réprimant les atteintes à  la sûreté de l'État et l'incitation à  la rébellion", explique le Minat.

Le scrutin ayant pris fin avec la proclamation des résultats, Paul Atanga Nji poursuit, "les manifestations doivent désormais de nouveau se dérouler dans les conditions prévues par la loi".

Le patron de l'administration territoriale promet de ne plus tolérer le désordre.

"Toutes les tentatives de trouble à  l'ordre public, seront traitées avec la plus grande fermeté. Les auteurs comme ceux qui les y auront incitées auront à  répondre devant les instances judiciaires compétentes" menace le patron de la territoriale.

"Tous ceux qui seraient tentés de violer les lois de la République auront à  en répondre devant les instances appropriées et subiront toute la rigueur de ces mêmes lois", conclut Paul Atanga Nji.


A.O, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008