Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : La C14 dresse le bilan des manifestation endeuillées et prévient la CEDEAO et le G5
 

Togo : La C14 dresse le bilan des manifestation endeuillées et prévient la CEDEAO et le G5

 
 
 
 5876 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 décembre 2018 - 06:38

Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la C14

© koaci.com – Mardi 11 Décembre 2018 – La Coalition des 14 partis (C14) politiques de l’opposition togolaise a dressé le bilan des heurts enregistrés depuis le samedi dans le pays, maintient ses manifestations et lance un appel à  la CEDEAO, facilitatrice dans la crise, et au groupe des cinq grandes ambassades présentes au Togo (G5) à  prévenir le danger qui se profile à  l’horizon dans le pays.

En conférence de presse le lundi 10 décembre à  Lomé, la C14 a dressé un bilan de 6 morts, blessés et des arrestations parmi ses manifestants en partant de Lomé, Agoè, Kpalimé, Sokodé, Mango, Bafilo, Bassar et Tchamba.

En détails sur le bilan, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la C14 a annoncé pour le compte de la journée du samedi dernier un total de 17 blessés à  Anié dont 8 graves, 26 blessés à  Sokodé dont 16 graves et un décès, 31 blessés à  Lomé dont 3 décès. La journée d’hier lundi, selon la C14, a été aussi douloureuse car 2 morts et de nombreux blessés ont été enregistrés.

Devant ces faits qui endeuillent le pays et noircissent l’horizon pour une sortie de crise, la C14 a lancé un appel à  la CEDEAO et au G5 à  se soucier pour l’avenir du Togo.

A l’adresse de ces deux entités, la C14 leur lance un appel urgent a « prévenir le danger imminent que présage cette situation en demandant une fois pour toute au gouvernement d’arrêter le processus en cours pour que les acteurs se retrouvent devant le comité de suivi pour mettre en œuvre les 3 principaux points de la feuille de route » prescrite par la CEDEAO. Les trois points sont les mesures d’apaisement, la réalisation des réformes institutionnelles et constitutionnelles et la reprise du processus électorale de manière consensuelle par une CENI inclusive.

En espérant que son appel soit entendu, la C14 qui a lancé un appel à  manifestations dans le pays malgré une interdiction faite par le gouvernement togolais pour cause du déroulement de la campagne électorale convie les populations togolais à  « continuer la lutte jusqu’à  l’arrêt du coup de force électoral en cours en vue de faciliter la réalisation de la feuille de route de la CEDEAO et les décisions du comité de suivi ».

Outre cette sortie de la C14 pour dresser le bilan des manifestations et son appel à  la communauté internationale pour un règlement consensuel de la crise au Togo, la campagne électorale qui est ouverte depuis le 04 décembre dernier dans le pays se poursuit entre les candidats du parti UNIR au pouvoir et ceux de certains partis de l’opposition et candidats indépendants.

Une semaine donc après l’ouverture de cette campagne, le débat sur le plan national ne semble pas porté assez sur la conquête de l’électoral mais toujours sur la crise politique et la présence et la ronde des forces de sécurité dans les rues.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008