Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso : Aux abois, le général Diendere entame le dialogue
 
Gilbert Diendere

© koaci.com - Lundi 21 septembre 2015 -  Le général Gilbert Diendere, président du conseil national pour la démocratie (Cnd), a la tête du putsch perpétré par la garde présidentielle, a entrepris lundi après midi le dialogue "pour éviter un bain de sang" apprend KOACI de son entourage.

"Il ya des unités de l'intérieur du pays qui ont commencé à faire des mouvements sur Ouagadougou. Nous pensons qu'il faut éviter cette confrontation possible. Nous avions entamé des discussions avec les responsables de ces unités pour éviter tout bain de sang inutile" nous déclare le chef des putschistes pro-Compaoré après s'être entretenu avec l'ancien président Jean Baptiste Ouedraogo, médiateur national dans la crise.

"Nous sommes entrain de discuter. Nous pensons trouver ensemble une solution. Nous verrons ensemble quelle est la meilleure des solutions pour éviter le bain de sang" a poursuivi celui qui a déclaré vouloir remettre le pouvoir après la signature de l'accord de la Cedeao, accord "polémique" sans nul doute à l'origine du mouvement militaire loyaliste du jour.

Pendant ce temps, les populations ont accueilli triomphalement certaines unités qui ont fait leur entrée à Ouagadougou.

Ayant appris que l'ancien chef d'Etat Major de Compaoré soupçonné d'être impliqué dans l'affaire Sankara qui lundi soir présente ses "excuses" au peuple et promet de libérer le premier ministre Zida, jusque là toujours retenu en otage par les putschistes, aurait trouver refuge chez le chef traditionnel des Mossis, ethnie majoritaire, beaucoup de gens ont accouru vers le palais du Moogho Naaba pour exiger en découdre avec les putschistes.

"Le Mogho Naaba nous a dit qu’il a fait sortir Gilbert Diendéré par l'arrière de sa cour " a pour sa part indiqué Hervé Ouattara du CAR.

Par ailleurs passe en boucle lundi soir sur une radio privée (Horizon FM, ndlr) un message d'un soit disant "chef militaire". "Nous avons donné un ultimatum jusqu'à 20h aux putschistes pour déposer les armes et se rendre au camp Lamizana ou à la gendarmerie et nous résoudrons le problème pacifiquement. Passé ce délai si nous enregistrons des poches de résistance nous serons obligés de passer a l'action."

Alors que l'on craint déjà l'affrontement entre loyalistes débarqués à Ouaga en force et Rsp recroquevillé dans la zone du palais présidentiel, Dienderé n'a pas annoncé lundi soir la reddition du Cnd et un retour à la "normale" (ordre constitutionnel, ndlr) avec Michel Kafando pour la transition en vue d'organiser la présidentielle en octobre prochain, le 11 comme prévu ou, de fait, à une autre date (ex le 22 comme proposé par la Cedeao, ndlr) et ce avec quel premier ministre et avec ou sans le parti de l'ancien régime.

Si le plan de la Cedeao le prévoit l'opinion elle ne semble pas l'entendre de la sorte, en témoignent les mouvements de protestations qui ont éclaté ça et là depuis dimanche soir voire le mouvement loyaliste...

A suivre...

Boa Ouagadougou
 
 
41375 Visit(s)    8 Comment(s)   Add : 21/09/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SUISSE2BABI
 
pour le bonheur pour des militants du fpi qui s'attendaient à une guerre.
 
 
 
See his contributions FMK
 
Entre flippage totale et parano d'être flingués... les Diendere et Rsp ont surement du être motivés et encouragés par "des certains" comme le ado et le blaiso à faire ce coup mais, comme à l'image du Burundi, qui va les mettre dans le trou... Compaoré est au constat des dernières...
Entre flippage totale et parano d'être flingués... les Diendere et Rsp ont surement du être motivés et encouragés par "des certains" comme le ado et le blaiso à faire ce coup mais, comme à l'image du Burundi, qui va les mettre dans le trou... Compaoré est au constat des dernières années, de moins en moins bon stratège...
 
 
Read more
See his contributions ROKY
 
La Cedeao a été juste missionée pour faire en sorte de passer la pillule du parti de Compaoré à la presi, avec la magouille il reviendra au pouvoir et la mission de la cedeao aura réussie, yako les mossi
 
 
 
See his contributions Drame-man
 
Un bisou aux vrais nationalistes! Allez-y, attrapez ce rat pour que la pagaille cesse
 
 
 
See his contributions Drame-man
 
C'est aussi Alassane aux abois
 
 
 
See his contributions XIX
 
Au Général des Armées PINGRENOMA ZAGRE et à ses braves soldats : Finissez- en rapidement avec cette crise avant que Dramane et Compaoré ne leur envoient en renfort, des mercenaires et soldats ivoiriens habillés en tenues Burkinabé. Désarmez-les et mettez-les aux arrêts immédiat...
Au Général des Armées PINGRENOMA ZAGRE et à ses braves soldats : Finissez- en rapidement avec cette crise avant que Dramane et Compaoré ne leur envoient en renfort, des mercenaires et soldats ivoiriens habillés en tenues Burkinabé. Désarmez-les et mettez-les aux arrêts immédiatement si vous voulez mettre fin à cette crise et préserver vos acquis. Ne vous fiez surtout pas aux médiateurs francophones de la CEDEAO c’est le même groupe : YAYI Bony, c’est le « petit » de Dramane, Macky Sall, c’est illisible, mais tous les dirigeants francophones ne sont que des sous-préfets qui prennent leurs instructions à Paris où se trouvent les plus puissant soutiens de Compaoré. Ils esayent avec vous exactement ce qu’ils ont réussi en C.I : Amnistier les criminels, les maintenir en armes, aller aux élections avec des assassins armés, ouvrir les élections à tous, y compris aux assassins et ceux qui y sont exclus par la constitution. Par la suite ils ont imposé de force leur choix , à coups de bombes, tuant des milliers de civils, sans tenir compte des résultats réels des élections. C’est exactement le même scénario qu’ils veulent répéter au Burkina. Ne les laissez pas faire comme ils ont fait en C.I. N’acceptez jamais le plan honteux et humiliant de ces pantins de la CEDEAO. Défendez votre pays.
 
 
Read more
See his contributions vanactuel1
 
ils viendra se cacher chez son frere putchiste ADO car c'est lui qui la aider dans son putche mais le mal ne gagne pas toujours le tour des rebelle de cote d'ivoire qui sont au pouvoir viendra
 
 
 
See his contributions Drame-man
 
Plus vite avant que la France ne ficelle son plan macabre contre vous. Ils ont seul argument qui leur reste maintenent a avancer comme toujours: venir proteger leurs ressortissants. Barrez leur la route, ces fauteurs de trouble, la France belliqueuse
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login