Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso : Le RSP dissout par un décret du président Michel Kafando
 
Dienderé (ph) 

© Koaci.com – Vendredi 25 Septembre 2015-Le premier conseil des ministres depuis le coup d'État du 16 septembre a décidé du démantèlement et de la dissolution immédiate du régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Cette décision a été entérinée par un décret Rechercher décret du président intérimaire Michel Kafando Rechercher Michel Kafando lu a la télévision publique.
Le ministre chargé de la sécurité Sidi Paré et le chef d'État major particulier du président le lieutenant colonel Boureima kéré ont été demis de leurs fonctions selon deux autres décrets lu également a la télé.

Les putschistes sont toujours cantonnés dans leur caserne, une semaine après leur coup d'État, où leur désarmement s'opère "normalement" a indiqué le premier ministre Yacouba Isaac Zida.

"Le général Gilbert DIENDERE se trouve, avec ses hommes au camp Naaba Koom", la caserne du régiment de sécurité présidentielle, auteur du coup d'État, située derrière le palais de kossyam a déclaré le premier ministre Yacouba Isaac Zida au sortir du premier conseil des ministres depuis le putsch.

Selon lui, "le processus de désarmement se déroule normalement" et "il n'y a pas de danger car toutes les dispositions on été prises pour que tous les éléments (du RSP) puissent déposer armes".

Toutefois soulignent des sources sécuritaires, les ex putschistes réclament des "garanties" avant d'être désarmer.
Ils réclameraient leur sécurité et celle de leurs familles, négociant également le non démantèlement de leur unité même si elle ne se chargera plus de la sécurité du chef de l'État.

Selon des sources sécuritaires, l'opération de recensement de l'armement entreposé dans le camp militaire des soldats du RSP Rechercher RSP devrait débuter et devra durer au plus tard 72 heures et connaitre la participation d'officiers supérieurs des pays membres de la CEDEAO, médiateur dans la crise.

Évoquant les victimes occasionnées par le putsch (bilan provisoire de 11 morts et 120 blessés), le premier ministre a indiqué qu'une commission d'enquête sera mise en place dans les prochains jours.

Sur les raisons de la délocalisation du conseil des ministres à la primature, Yacouba Isaac Zida a indiqué qu'"Il n'y a de problèmes a kossyam (palais présidentiel) mais en attendant que les choses se précisent, nous préférons être ici (premier ministère) dans un esprit beaucoup plus serein pour travailler".

Quant à la date des élections couplées initialement prévue le 11 octobre, M. Zida a indiqué qu'une nouvelle date n'a pas encore été fixée, le plus urgent étant la sécurisation du pays et des populations ainsi que la reprise de l'activité dans les administrations.

M. Zida a souligné que la couvre feu est maintenu pour deux ou trois jours, le temps de permettre aux unités de l'armée déployées sur le terrain de travaillé.

A noter qu'à l'instar des membres du gouvernement, les députés du CNT ont également repris leurs activités parlementaire.

Le président de l'Assemblée, shérif sy, y a reçu les "vives félicitations" des députés pour la résistance menée lors du putsch et ses décisions "courageuses" comme président intérimaire pendant la vacance du pouvoir.

Boa, Ouagadougou
 
 
24480 Visite(s)    0 Commentaire(s)   Ajouter le : 25/09/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter