Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burundi : Bujumbura, trois étudiants abattus pas la police sur le chemin de leur domicile
 
© Koaci.com - Mercredi 7 octobre 2015- Trois étudiants, ont été tués sur le chemin retour de leur domicile, mardi soir à Bujumbura, rapportent des médias locaux.

Click to enlarge
Burundi : Bujumbura, trois étudiants abattus pas la police sur le chemin de leur domicile
Trois étudiants, sur le chemin de leur domicile ont été tués par balles, à Bujumbura ce mardi soir. Parmi les étudiants tués, figure Rémy Nkengurutsé, natif de la municipalité de Bisoro, province de Mwaro à 80 km, à l’Est du pays. Le jeune Rémy, étudiant à l’Université des Grands Lacs, section informatique, était classé par la police comme un des mobilisateurs des manifestations anti-3e mandat, dans les quartiers anti-Nkurunziza e Mutakura Search Mutakura et Cibitoke, précisent les médias locaux.

Selon la presse locale, le jeune homme a été abattu par une policière, en même temps que deux autres de ses camarades, dans le quartier de Mutakura.

Les autorités sécuritaires ont indiqué que la police a agi en légitime défense, car de nombreux burundais sont armés et s’attaquent à la police en « jetant sur eux, des grenades »

Le 15 octobre dernier, une quinzaine de personnes, étaient tuées dans les mêmes conditions, dans le même quartier de Mutakura.

Lundi, la police a investi la prison de Gitega. Avec une brutalité hors du commun, les policiers, policiers armés jusqu'aux dents, se sont pris aux présumés putschistes récemment rassemblés dans cette prison en provenance des différentes autres prisons du Burundi, apprend-on.

Toujours selon les journalistes locaux, les policiers se sont rués d'abord sur le Général Cyrille Ndayirukiye, et l'ont ligoté. D'autres présumés putschistes étaient aussi attrapés un à un pour être ligotés de la même façon que leur supérieur. Au bilan, des blessés dont un présumé putschiste du nom de Ndayihereje grièvement blessé ;

Depuis fin Avril, le Burundi est secoué par des violences suite à l’annonce de a candidature de Pierre Nkurunziza pour un 3e mandat. Selon l’opposition et la société civile, la réélection de Pierre Nkurunziza viole les accords d’Arusha qui a mis fin à la guerre civile de 1994-2006.

KOACI, Yaoundé

KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de koaci.com au + 237 691 15 42 77 – ou cameroun@koaci.com
 
 
13662 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 07/10/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login