Logo Koaci
 
 
 
Cameroun : Fibre optique, comment Yaoundé a réussi son pari de relier l'Afrique à l'Amérique du Sud
 
Signature de convention ce mercredi à Yaoundé (Ph KOACI)

Click to enlarge
Cameroun : Fibre optique, comment Yaoundé a réussi son pari de relier l'Afrique à l'Amérique du Sud
© Koaci.com-Jeudi 15 Octobre 2015- Deux conventions pour la construction du premier câble sous-marin reliant l’Afrique et l’Amérique du Sud, ont été signées ce mercredi à Yaoundé.

La première convention a été signée entre Telephonica, 3e opérateur de téléphonie mondial et Unicom, 4e opérateur mondial pour la construction du point d’atterrissement (aéroport), au Brésil du câble sous-marin, long de 6000 km qui partira de Kribi au Cameroun (Sud), pour Fortaleza au Brésil (Etat du Ceará).

La deuxième convention engage Camtel et le géant Unicom, (450 millions d’abonnés dont 300 pour le mobile et 150 millions d’abonnés pour le fixe), pour la construction du premier câble sous-marin reliant l’Afrique et l’Amérique du Sud. Dont les travaux débutent dans 90 jours et la fin est prévu en 2017. Soit une convention d’environ 20 milliards FCFA.

Comment en est-on arrivé là ?

Au regard de la situation géographique du Cameroun, seul pays de la Cemac, à partager sa frontière avec les 5 autres ( Rca, Tchad, Gabon, Guinée Equatoriale, Congo), et porte d’entrée de cette sous-région, à partir du géant voisin nigérian en provenance de l’Afrique de l’Ouest, les autorités camerounaises ont décidé de faire du pays, un « Hub » en Afrique centrale, par lequel entrent et sortent les communications, dans cette partie du continent, apprend-on.

En outre, les experts camerounais disent avoir saisi l’opportunité de la visite du président Paul Biya au Brésil sur invitation de Lula Da Silva en août 2010, pour engager les études de faisabilité du projet.

Evalué à près de 80 milliards FCFA, Exim Bank of China, accepte de financer les 85%. Et l’Etat camerounais devait en supporter les 15 % restants, soit 60 millions de dollars, environ 30 milliards FCFA.

La Camtel s’est tournée vers Unicom, qui a accepté de payer les 15% restants qui ont fait l’objet de la signature de convention ce mercredi.

Mais il restait à Camtel de trouver 10 milliards FCFA. Les derniers projets développés avec Huawei, ont laissé dans la cagnotte 17 millions de dollars, environ 8 milliards FCFA qui ont été ajoutés au 20 milliards pour donner un peu plus de 28 milliards FCFA. Camtel, n’a finalement déboursé que 1,5 milliard FCFA pour faire partie du consortium qui reliera l’Afrique au continent sud-américain.

Notons que le Cameroun dispose déjà de plusieurs câbles sous-marins.

Le premier se trouve à Douala (Littoral), sur le câble sous-marin SAT-3/WASC/SAFE mis en service en 2002. Sa Capacité disponible est de 40Gb.

Le pays est également connecté au câble sous-marin du consortium WASC à travers le point d’atterrissement de Batoké –Limbé (Sud-Ouest), mis en service en 2012. Avec une capacité disponible de 100Gb.

Camtel s’étant rendu compte que les deux câbles arriveraient à saturation d’ici 5 ans, a fait des études de marché. Et a lancé le Câble NCSCS Search NCSCS (Nigeria Submarine Cable System) reliant le Nigéria au Cameroun (Kribi), au Nigéria avec 5 autres points d’atterrissement prévus dont 3 au Nigéria, 2 en Guinée Equatoriale, la mise en service de ce dernier câble est prévue en d’octobre 2015. Sa capacité est de 3.8 Terabit, indique le top management de Camtel.

KOACI, Yaoundé

 
 
KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de koaci.com au + 237 691 15 42 77 – ou cameroun@koaci.com
 
 
15858 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 15/10/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login