Logo Koaci
 
 
 
Cameroun : Fibre optique, construction sous peu du premier câble sous-marin reliant l'Afrique et l'Amérique du Sud
 
Lu Yimin, Pdg de China Unicom mardi à Yoaundé (ph KOACI)

Click to enlarge
Cameroun : Fibre optique, construction sous peu du premier câble sous-marin reliant l'Afrique et l'Amérique du Sud
© Koaci.com-Mardi 13 Octobre 2015- Lu Yimin, Pdg de China Unicom, va signer ce mercredi à Yaoundé, une convention avec David Nkoto Emane, le Dg de Camtel, relatif à la pose du premier câble sous-marin reliant l’Afrique et l’Amérique du Sud, apprend KOACI de source autorisée.

Le mastodonte des télécoms China Unicom et Camtel, l'opérateur public de téléphonie du Cameroun, signeront ce mercredi 14 octobre 2015, une convention pour la pose du premier câble sous-marin, qui va relier l’Amérique du Sud et l’Afrique.

Long de 6000 km, le câble sous-marin va partir, de Kribi Search Kribi au Sud du Cameroun à Fortaleza Search Fortaleza au Brésil (Etat du Ceará). Coût total de l’investissement, plus de 278 milliards FCFA, apprend-on.

« China Unicom est le troisième opérateur du monde en télécoms. Il est parmi les plus grands fournisseurs de services mobiles au monde en termes d'abonnés. C’est donc un mastodonte qui arrive. Pour le Cameroun, c’est une opportunité à saisir », confie Benjamin Gérard ASSOUZO'O, Communication Manager à Cameroon Telecommunications (CAMTEL).

Un deuxième partenariat sera signé ce mercredi, entre TELEPHONICA et China Unicom pour que TELEPHONICA construise le point d’atterrissement au Brésil, apprend-on.

Camtel pour sa part, revendique la pose de plus de 8000 km de fibre optique qui desservent toutes les dix capitales régionales du Cameroun. Et, des pays de la Cemac, notamment le Tchad et la Guinée Equatoriale.

«Ce déploiement s’inscrit dans le cadre du projet Backbone l en fibre optique, qui est entré dans sa troisième phase depuis le mois de février 2015. Notre objectif est la construction d’un linéaire de 4000 km supplémentaires », poursuit le Communication Manager de CAMTEL.

L’objectif à terme, indiquent les responsables de Camtel, est de bâtir un réseau de plus de 20 000km à moyen terme.

A titre de rappel, le Cameroun dispose en ce moment de 3 points d’atterrissement de câbles sous-marins, dont l’exploitation est confiée à Camtel, le bras séculier du gouvernement dans le domaine.

Le premier se trouve à Douala (Littoral) sur le câble sous-marin SAT-3/WASC/SAFE mis en service en 2002. Ayant 14 points d’atterrissement reliant L’Europe (Portugal) et l’Asie (Malaisie) en passant par l’Océan Atlantique côte Ouest africaine et l’Océan Indien : 8 pays d’Afrique sont connectés à ce câble dont l’upgrade est en cours. La Capacité disponible à Douala est de 40Gb.

Le pays est également connecté au câble sous-marin du consortium WASC Search WASC à travers le point d’atterrissement de Batoké –Limbé, mis en service en 2012. Avec une capacité disponible de 100Gb.

Le dernier, est le point d’atterrissement de Kribi Search Kribi sur le Câble NCSCS Search NCSCS (Nigeria Submarine Cable System) reliant le Nigéria au Cameroun avec 5 autres points d’atterrissement prévus dont 3 au Nigéria, 2 en Guinée Equatoriale, dont la mise en service est prévue en d’octobre 2015. Sa capacité est de 3.8 Terabit, apprend-on.

Armand Ougock, Yaoundé

KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de koaci.com au + 237 691 15 42 77 – ou cameroun@koaci.com
 
 
20246 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 13/10/2015
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login