Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Au moins 160 prisonniers s'évadent après l'attaque de leur prison par un gang armé
 
Vue de la prison de Ndop Search Ndop après l'attaque

© koaci.com - Lundi 30 Juillet 2018 - Au moins 160 prisonniers, se sont évadés cette fin de semaine après l’attaque de la prison de Ndop Search Ndop par un gang armé.

Des hommes armés non identifiés et présentés comme des séparatistes, ont pris pour cible ce dimanche la prison de Ndop Search Ndop une localité du département du Ngo-ketundja région du Nord-ouest.

D’après les services du préfet, 163 détenus se trouvaient dans la prison au moment de l’attaque.

« Plus de 50 assaillants armés ont investi la prison principale de Ndop. Ils y ont mis le feu. Plusieurs détenus parmi les 163 qui s’y trouvaient ont pris la poudre d’escampette, mais la situation est sous contrôle », affirme William E. préfet du Ngo-Ketundja.

« La situation est redevenue sous contrôle », rassure le préfet.

Certains détenus reviennent de leur propre volonté pour purger leurs peines.

Toujours ce dimanche, un autre gang armé a attaqué le poste de police de Fiango dans l’arrondissement de Kumba 2e, département de la Mémé Search Mémé région du Sud-Ouest, où les assaillants ont incendié le véhicule du commissaire.

Les régions du Nord-ouest et du Sud –ouest, majoritairement habitées par des camerounais d’expression anglaise, sont secouées depuis octobre 2016, par des revendications au départ corporatistes qui ont pris la coloration sociopolitique et identitaire.

Le gouvernement a apporté des solutions à toutes les revendications corporatistes portées par les avocats et enseignants des deux régions.

Le pic des violences a été atteint au lendemain du 1er octobre 2017 après la proclamation symbolique d’indépendance.

Les affrontements entre gangs armés et forces de défense et de sécurité, ont fait au moins 84 morts parmi les policiers, militaires et paramilitaires.

Au moins 20 mille personnes, se sont réfugiés au Nigeria. Plus de 165 mille ressortissants des villages attaqués par les gangs armés se sont déplacés vers d’autres localités du pays.

Lire aussi : http://koaci.com/cameroun-dapres-moins-camerounais-violences-zone-anglophone-118361.html

Récemment le gouvernement a lancé un plan d’urgence humanitaire de 12,7 milliards FCFA, visant à venir en aide aux populations des deux régions.

Lire également : http://koaci.com/cameroun-crise-humanitaire-biya-fait-debloquer-milliards-fcfa-pour-nord-ouest-ouest-120833.html

L’ONU a exprimé sa vive préoccupation sur les exactions commises contre les civils.

Lire enfin : http://koaci.com/cameroun-crise-anglophone-lonu-profondement-preoccupee-violations-droits-lhomme-121776.html

Armand Ougock, Yaoundé

-Pour toute information, joindre la rédaction camerounaise de KOACI au 237 691 15 42 77- ou cameroun@koaci.com –
 
 
6048 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 30/07/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login