Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
 
Paul Biya lundi soir à Yaoundé (ph KOACI)

© Koaci.com- Lundi 31 décembre 2018- A l’ occasion de son traditionnel discours, le président camerounais a reconnu « des difficultés » qui ont émaillée sa gouvernance politique depuis son accession au pouvoir en 1982.

S’il ne le dit pas clairement, de ses 36 ans passés à la tête du Cameroun le septennat en cours qui a démarré le 6 novembre dernier semble être probablement le plus compliqué. La preuve, le président Biya tarde à former un gouvernement plus d’un mois et demi après sa prestation de serment.

Tentant de nuancer, le chef de l’Etat a présenté le septennat en cours comme « décisif » pour le Cameroun.

Toutefois comme il fallait s’y attendre, Biya s’est montré satisfait de l’approbation par le Fonds monétaire international (FM) d’un 4e décaissement de 76,3 millions $ pour le Cameroun dans le cadre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC) et destiné à accompagner les réformes économiques et financières du gouvernement sur la période allant de 2017 à 2020.

Il a surtout relevé les efforts du gouvernement qui ont débouché sur cet appui, « grâce aux mesures que nous avons prises, l’économie se redresse peu à peu. Mais il nous faudra faire davantage pour rester sur la trajectoire de l’émergence», a déclaré le chef de l’Etat camerounais.

S’agissant de la crise anglophone qui secoue les depuis fin octobre 2016, les régions du Nord-ouest et du sud-ouest majoritairement peuplées des camerounais d’expression anglaise, le président a promis que les forces de défense et de sécurité traqueront ceux des séparatistes qui refusent de répondre à son appel de « déposer » les armes.

Can

S’agissant de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) que devait abriter le Cameroun, le président dit avoir pris acte du glissement décidé et promis que les infrastructures vont se poursuivre.

Ces grands chantiers en cours fait-il valoir, vont transformer le Cameroun et contribuer à son émergence à l’horizon 2035.

« Une fois notre sécurité rétablie et notre croissance relancée, il nous reste à donner à notre démocratie la dimension sociale qui doit être la sienne. Au cours des dernières décennies, des progrès notables ont déjà été réalisés en ce sens. Il conviendra de redoubler d’efforts pour construire une société garantissant l’égalité des chances et des conditions de vie honorables pour l’ensemble de la population », a indiqué le leader camerounais.

Enfin, l’agriculture reste la priorité du président Biya qui a promis de continuer à étendre un système éducatif de qualité en mettant l’accent sur la professionnalisation ; à multiplier les centres de santé, à compléter le réseau d’hôpitaux de référence et à financer le régime de sécurité sociale, à résoudre le problème de l’habitat social, à améliorer encore plus l’accès à l’eau potable et à l’électricité, et enfin à promouvoir le rôle des femmes et des jeunes dans la société camerounaise.

Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
7825 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 31/12/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
feu- Amadou Ahidjo tourne et retourne dans sa tombe sans cesse.
 
 
 
See his contributions KPAKOUE
 
Voilà un Président au moi réaliste quand il parle de l'émergence du Cameroun à l'horizon 2035.!
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login