Logo Koaci
 
 
 
Centrafrique : Djotodia sur la sellette, le conseil de transition convoqué en urgence à N'Djamena
 
Michel Djotodia (ph) -

RCA - le 09 janvier 2014 © koaci.com - Le Conseil national de Transition centrafricain (CNT) a été convoqué d'urgence à N'djamena Search N'djamena capitale du Tchad qui abrite le sommet extraordinaire de la CEEAC sur la crise en Centrafrique Search Centrafrique ce jeudi 09 janvier, la veille des sources à Bangui et à Paris évoquaient une démission du président de la transition Michel Djotodia.

Le sommet extraordinaire de le CEEAC Communauté économique des Etats d'Afrique centrale qui se tient jeudi à N'Djamena sur la crise en Centrafrique Search Centrafrique a placé le président de la transition centrafricaine Michel Djotodia Search Michel Djotodia sur la sellette en faisant le procès de son incapacité à ramener l'ordre dans le pays en proie à la violence.

Jeudi en fin d'après-midi, quelques heures après le début du sommet à huis clos, les 135 membres du Conseil national de Transition centrafricain(CNT) ont été convoqués et conduits d'urgence par avion vers N'Djamena où se trouvaient déjà le président Michel Djotodia Search Michel Djotodia et le Premier ministre Nicolas Tiangaye.

Pour l'heure le motif de cette convocation d'urgence n'a pas été communiqué, le CNT Search CNT est l'organe qui avait été élu le président Michel Djotodia Search Michel Djotodia le 13 avril par acclamations.

Mercredi à la veille du sommet, la nouvelle de la démission du président Djotodia comme solution de sortie de crise sous la pression de ses pairs a été annoncé par des sources à Bangui et Paris. Une nouvelle vivement contredite par le porte-parole de la présidence Guy Simplice Kodégué, qui soutenait qu'un départ du président centrafricain Michel Djotodia Search Michel Djotodia "n'est pas à l'ordre du jour".

Les membres de la CEEAC qui ont fustigé la gouvernance de Djotodia au cours de ce sommet extraordinaire : "On assiste à une situation déplorable: d'un côté les autorités de la transition qui font montre d'une certaine incapacité, voire impuissance, à résoudre le problème, de l'autre une société civile et une classe politique qui s'évertuent à jeter de l'huile sur le feu", selon le secrétaire général de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), Allami Ahmat.

Depuis décembre, les massacres entre musulmans et Chrétiens ont fait près de 1000 morts et de milliers de déplacés à Bangui et à travers le pays. Une situation instaurée depuis le coup de force de la rébellion du séléka menée par Michel Djotodia Search Michel Djotodia en mars 2013 contre le régime du président Bozizé.

Nanita
 
 
5371 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 09/01/2014
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login