Logo Koaci
 
 
 
Centrafrique : La partition du pays rejetée, la guerre contre les milices anti-balaka déclarée
 
La présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba Panza Search Catherine Samba Panza - RCA - le 12 février 2014 © koaci.com – Les autorités centrafricaines et la France ont rejeté la partition du pays après la mise en garde du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon sur le risque d’éclatement exacerbé par la violence des anti-balaka, cette milice contre laquelle la présidente centrafricaine de transition a affirmé mercredi vouloir aller en guerre.

La présidente centrafricaine de la transition Catherine Samba Panza Search Catherine Samba Panza a affirmé, ce mercredi, sa ferme volonté de ne pas céder un seul pouce du territoire centrafricain qui a toujours été uni et laïc suite aux déclarations mercredi du secrétaire général de l'ONU qui a estimé que l'éclatement de la République centrafricaine (RCA) était tout à fait possible étant donné l'animosité entre chrétiens et musulmans.

"Personne n'acceptera une partition de la Centrafrique, " à renchérit le ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian Search Jean-Yves le Drian en visite en Centrafrique.

Par ailleurs, la présidente s’est montrée ferme envers la milice anti-balaka responsable de la violence dans le pays : "Les anti-balaka, on va aller en guerre contre eux. (Ils) pensent que parce que je suis une femme, je suis faible. Mais maintenant les anti-balaka qui voudront tuer seront traqués, " a déclaré Catherine Samba Panza.

Ces derniers mois la violence perpétrée par les milices anti-balaka envers les civils musulmans a explosé poussant à l’exode massive de musulmans vers les pays voisins Amnesty international a même dénoncé un nettoyage ethnique de civils musulmans dans l'ouest de la Centrafrique.

Après la prise du pouvoir du président Djotodja en mars 2013 par les rebelles seléka, les milices anti-balaka ont vu le jour officiellement pour lutter contre les exactions des séléka envers les civils, ce sont désormais les anti-balaka qui sont responsables des exactions envers les civils musulmans.

Nanita
 
 
6252 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 12/02/2014
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login