Logo Koaci
 
 
 
C'est un garçon de 17 ans qui aurait cambriolé l'avion militaire français
 
::Koaci.com Yaoundé::Un adolescent de 17 ans est passé aux aveux complets, selon le ministre de la Communication::

Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication, a publié un communiqué, au terme d’un point de presse organisé dans son cabinet, dont voici un extrait : «Le jeudi 17 décembre, soit quatre jours après la survenue des faits, la commission d’enquête mise sur pied pour investiguer sur cette affaire a interpellé à Yaoundé un suspect en possession de certains effets déclarés volés par l’équipage». Le communiqué ministériel ajoute qu’ «une perquisition à son domicile a permis de découvrir les objets déclarés volés». Aucune précision sur ledit «suspect» dans ce communiqué qui fait acte d’annonce officielle.

Ce communiqué intervient peu de temps après une première communication Search communication du Mincom. Issa Tchiroma indiquait que le «suspect» est un adolescent de 17 ans. Lequel se trouve déjà entre les mains des forces de l’ordre, après être «passé aux aveux complets» au cours des enquêtes qui ont suivi son interpellation.
Voilà donc le nouveau rebondissement dans l’affaire du cambriolage de l’avion militaire Search militaire français C160 Transaal à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, survenu dans la nuit 12 au 13 décembre dernier et qui a entraîné le limogeage du commandant de légion de gendarmerie du Centre et de ses collègues le 15 décembre dernier. Si on ne maîtrise pas encore les raisons qui ont amené le Mincom a fournir une version plus contractée de la déclaration officielle, des sources proches de la société civile indiquent déjà que le gouvernement, mis sous pression, a voulu rassurer la France au plus vite en présentant un «coupable».

En guise de rappel, dans la nuit de samedi 12 au dimanche 13 décembre, des individus ont pénétré sans effraction dans l’aéronef militaire Search militaire français C160 Transaal, en provenance de Brazzaville et à destination de Bangui, et en escale technique à l’aéroport de Nsimalen. Lesdits individus ont emporté des documents et des effets personnels appartenant aux membres de l’équipage. L’aéronef, qui devait s’envoler le lendemain pour Bangui, capitale de la République centrafricaine (Rca), était sous la garde de l’unité de gendarmerie territoriale du Centre.

Les malfrats ont réussi leur coup alors que l’équipage séjournait dans un établissement hôtelier de la capitale.
 
 
4151 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/12/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login