Logo Koaci
 
 
 
CI: 120 civils tués par les pros-Gbagbo et 68 corps découverts dans des charniers
 
:: CONTRIBUTION POSTEE LIBREMENT PAR UN KOACINAUTE::

--120 civils tués par miliciens et mercenaires pro-Gbagbo en fuite (ministère Défense)--

Quelque 120 civils ont été tués les 5 et 6 mai lors d`attaques menées le long du littoral ivoirien par des miliciens fidèles au président déchu Laurent Gbagbo Search Laurent Gbagbo et des mercenaires libériens fuyant Abidjan, a affirmé lundi le ministère de la Défense.
"Les derniers combattants à la solde de l`ex-président, Laurent Gbagbo, étaient des mercenaires libériens et des miliciens ivoiriens. Ce sont eux qui ont pris en otage la vaste commune de Yopougon Search Yopougon (à Abidjan). Mis en déroute les 3 et 4 mai 2011, ils ont pris la direction de leurs régions natales", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Yopougon, un immense quartier populaire dans l`ouest d`Abidjan devenu le dernier bastion des forces pro-Gbagbo après son arrestation le 11 avril, a été la dernière zone de la capitale économique à passer sous le contrôle des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI) du président Alassane Ouattara.

En se dirigeant vers la frontière libérienne, ces hommes armés ont tué cent vingt civils, parmi lesquels des femmes et des enfants, les 5 et 6 mai dans les villes de Irobo, Grand Lahou, Fresco et dans la région de Sassandra, le long de littoral à l`ouest d`Abidjan, selon le ministère.

La plupart des victimes ont été choisies en raison de leur appartenance ethnique, parmi les populations allogènes (originaires d`autres régions de la Côte d`Ivoire) ou d`origine étrangère, selon le ministère.

Ces communautés sont réputées avoir voté en faveur d`Alassane Ouattara lors de la présidentielle du 28 novembre.

Plus de 30 mercenaires et miliciens ont été tués au cours des affrontements avec les forces de sécurité du président Ouattara, a indiqué le ministère.

Il n`était pas possible de confirmer ces informations de source indépendante, dans un premier temps.

--68 corps découverts dans des charniers (ONU)--

Soixante-huit corps ont été découverts vendredi dans dix fosses communes par une équipe du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l`homme dans le quartier de Yopougon Search Yopougon à Abidjan, ont annoncé deux responsables de l`ONU lundi.

Deux fosses communes en particulier renfermaient 31 et 21 corps respectivement dans ce quartier qui était le dernier bastion des miliciens fidèles à l`ex-président Laurent Gbagbo, a indiqué à New York le porte-parole adjoint de l`ONU Farhan Haq.

L`équipe de l`ONU interroge les témoins et les familles pour déterminer ce qui s`est passé mais "on pense que les tueries ont été commises le 12 avril par des milices pro-Gbagbo", toutes les victimes étant des hommes, a-t-il ajouté.

La mission de l`ONU en Côte d`Ivoire a ajouté qu`il existait des informations sur d`autres tombes proches et qu`elle continuait d`enquêter, a ajouté le porte-parole.

De son côté, Guillaume Ngefa, directeur adjoint de la division des droits de l`homme de l`ONU en Côte d`Ivoire, a confirmé l`existence "non d`un charnier Search charnier mais de dix fosses communes, dont les plus grandes comptaient 31 et 21 corps. Au total il y a 68 corps".

M. Ngefa a également confirmé que "toutes les victimes sont des hommes (...). Ils ont été tués le 12 avril par des miliciens pro-Gbagbo et enterrés le jour même par des habitants.

Ces miliciens, habillés en civil et armés de
kalachnikovs, attaquaient les maisons par petit groupes".

"Les corps n`ont pas été exhumés. Nous avons la liste des victimes et des témoignages (...). Il faut l`autorisation des familles pour exhumer les corps, et aussi de la justice" ivoirienne, a souligné M. Ngefa.

Les faits se sont déroulés à Yopougon, "dans le quartier de Doukouré qui était contrôlé par les miliciens pro-Gbagbo".

Yopougon, qui constituait le dernier bastion des miliciens fidèles à l`ex-président Laurent Gbagbo, a été déclaré sécurisé mais reste dévasté par des semaines de violences. Des dizaines de corps criblés de balles ou des
squelettes calcinés jonchaient en milieu de semaine dernière les rues de cet immense quartier populaire, où vivent plus d`un million de personnes.

Près de 3.000 personnes ont été tuées en Côte d`Ivoire au cours des violences liées à la contestation du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010, selon les autorités.

Source Afp
 
 
5910 Visit(s)    9 Comment(s)   Add : 10/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions LE Gle
 
 Pour les irréductibles septiques qui cherchent encore des preuves contre le boucher des Lgunes, ils sont servis. Qu’on ne nous parle surtout pas de « montages ».Et ce n’est pas tout. Hélas !
 
 
 
See his contributions socrates
 
Pour Gbagbo tout doit se régler ou s'obtenir par la force,cela est vrai même à l 'epoque de Houphouet . C est Gbagbo qui a instauré la violence en cote d 'ivoire.En enrôlant des mecenaires étrangers il a ignoré l armée régulière de cote d ivoire et ces derniers en majorité n on...
Pour Gbagbo tout doit se régler ou s'obtenir par la force,cela est vrai même à l 'epoque de Houphouet . C est Gbagbo qui a instauré la violence en cote d 'ivoire.En enrôlant des mecenaires étrangers il a ignoré l armée régulière de cote d ivoire et ces derniers en majorité n ont pas voulu se battre pour lui.Les mercenaires sont des hommes sans foi ni loi qui combattent uniquement pour l argent.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Le décompte macabre se fait très bien de la part du gouvernement ADO, mais il de faut pas être stupide pour savoir que les FRCI ont assassiné des proches et des pro GBAGBO dans les régions tombées sous leurs mains. je ne veux pas justifier les meurtres, mais par soucis d'équilibr...
Le décompte macabre se fait très bien de la part du gouvernement ADO, mais il de faut pas être stupide pour savoir que les FRCI ont assassiné des proches et des pro GBAGBO dans les régions tombées sous leurs mains. je ne veux pas justifier les meurtres, mais par soucis d'équilibre, le minimum pour un gouvernement responsable est de publier le nombre de morts issus des activités mortuaires des FRCI, à moins que les statistiques ne se font pas volontairement dans ce camp. Concernant les "miliciens" pro GBAGBO, quel intérêt aurait-ils à enterrer des corps dans des fosses communes. Ces corps n'ont-ils pas de famille ? à moins que ce ne soient des combattants ! Alors là, il faut de l'honneur (et du temps) pour enterrer ses adversaires surtout dans le conflit que l'on a vécu, à moins que ce ne soit les corps des siens. Mais de toute façon, c'est trop facile l'empressement avec lequel les statistiques sont faites et les accusations à peine voilées, sans enquêtes (toujours difficiles sur des corps sans voix). entretemps, concernant les tueries de DUEKOUE, il n'existe toujours aucuns responsables. Une petite remarque à ADO, étant au pouvoir, il est responsable direct de toutes les exactions que commettraient les troupes sous ses ordres car la chaîne de commandement est évidente, ce qui n'est pas (plus) le cas pour GBAGBO, incarcéré, n'ayant aucun impact sur les troupes libériennes sur le terrain, qui agissent alors en leur nom propre. Pour ceux qui laissent une place au droit. A l'endroit du gouvernement ADO, nous souhaitons un équilibre dans les décomptes macabres et ne nous faites pas croire que les FRCI sont des moutons blancs ! ,Ce serait blesser leur honneur et leur orgueil, car elles ont assassinés, de gaieté de cœur !!! Merci
 
 
Read more
See his contributions agostino
 
@LE Gle, il faut même pas t'occuper d'eux!!! s'ils n t parlent pas d montage, ils vont t dire et 2002? , laisse les, nous notre objectif aujourd'hui, c'est de faire avancer le pays,celui qui veut c joindre a nous on a les bras grands ouvert, celui qui a gros coeur, qu'il nous reg...
@LE Gle, il faut même pas t'occuper d'eux!!! s'ils n t parlent pas d montage, ils vont t dire et 2002? , laisse les, nous notre objectif aujourd'hui, c'est de faire avancer le pays,celui qui veut c joindre a nous on a les bras grands ouvert, celui qui a gros coeur, qu'il nous regarde travailler.
 
 
Read more
See his contributions SHAREEF
 
@DABAKALAJe ne sais pas dans kel monde tu vis mais tu es perdu. Pour toi tout est manipulation? Les nations unis n’ont t’il pas parle des massacres de duekoue commis par les FRCI? Tu dis ke tu ne justifies pas ces meurtres mais ta façon de parler trahi le fond de ton cœur si noir...
@DABAKALA
Je ne sais pas dans kel monde tu vis mais tu es perdu. Pour toi tout est manipulation? Les nations unis n’ont t’il pas parle des massacres de duekoue commis par les FRCI? Tu dis ke tu ne justifies pas ces meurtres mais ta façon de parler trahi le fond de ton cœur si noir et bouillant de haine remarqué ke dans toute tes contributions ke tu na pas de respect pour l’être humain!
Derrière ton clavier certainement tu dois te sentir comme un de ces vaillants miliciens qui combattent un ennemi qui n’est rien d’autre que leur propre peuple.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@SHAREEF ---- Quand on a le respect de la vie humaine, une vie n'a pas plus de valeur qu'une autre et je trouve tout simplement ahurissant que le gouvernement ADO fasse des statistiques macabres sur les tueries des pseudo pro GBAGBO, sans faire celles des FRCI dont les tueries c...
@SHAREEF ---- Quand on a le respect de la vie humaine, une vie n'a pas plus de valeur qu'une autre et je trouve tout simplement ahurissant que le gouvernement ADO fasse des statistiques macabres sur les tueries des pseudo pro GBAGBO, sans faire celles des FRCI dont les tueries continuent. Je ne t'informe pas sur ce point car nous le savons tous. Pour certains, c'est un acte politique qui permettra de mettre l'adversaire (l'opposition) à genoux, mais on ne mène pas de combat politique en tuant son adversaire de façon aussi systématique, d'ailleurs, il y a trop de bété, wobé et autre en côte d'ivoire pour que cela passe inaperçu. Je respecte la vie. La mort est malheureusement présente lors des guerres, mais quand la guerre est finie (comme à DUEKOUE, à GAGNOA, à ISSIA, à YOPOUGON etc), les armes doivent se taire et faire place au jeu démocratique qui par définition respecte la vie. C'est ce à quoi j'invite ADO, son gouvernement et ses sbires du FRCI. Merci
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@AGOSTINO------ Je me joins de tout cœur avec toi, car après la prise de GBAGBO (suite au coup d’état de la France), il faut bien que le pays redémarre, mais comment ??? Un florilège de la situation causée par ADO et surtout ses troupes analphabète qui ont tout fait pour ,soit s...
@AGOSTINO------ Je me joins de tout cœur avec toi, car après la prise de GBAGBO (suite au coup d’état de la France), il faut bien que le pays redémarre, mais comment ??? Un florilège de la situation causée par ADO et surtout ses troupes analphabète qui ont tout fait pour ,soit se payer, soit pour foutre le bordel : paieries et bureaux des impôts détruits, documents importants et locaux du trésor détruits, actes civils et registres détruits dans les mairies, banques nationales pillées (plus de 25 milliards), agences CIE SODECIE pillées avec destruction de bases de données et vol d’ordinateurs, PME employant de nombreux ivoiriens pillées et saccagées, écoles pillées, université inexistante avec destruction de tout registre d’inscription et de suivi de cursus, papier ou informatique (ça, c’est grave !!! Il n y a plus d’étudiants en côte d’ivoire), société d’état pillée et vidée de tout contenu (Bnet, etc.), hopitaux bombardés et en partie détruits, batiments officiels bombardés (palais et autres résidences d’état)…… En plus de cela, il faut ajouter dans le volet social : méfiance des proches lmp (au moins 30% de la population) qui ont peur pour leur vie, chasse aux sorcières, ralliement des FDS hypothétique à cause d’emprisonnement et d’exécutions (près de 45.000 homes), déplacement de population active (professeur, médecin et autre acteurs sociaux et professionnels), impuissance du peuple face aux armes et sujet aux intimidations, aux menaces des FRCI, justice discutable des FRCI (due à l’illettrisme de la plupart des soldats), hiérarchie nébuleuse au sein des FRCI (on ne sait pas qui commande qui à ABIDJAN), combat d’influence et règlement de compte administratif (nomination, licenciement abusif ou de convenance). Sur le plan économique : surendettement du fait de la guerre (il faut payer les alliés –France, ONU et tous les mercenaires-), économie définitivement sous perfusion, ralentissement économique à venir (cacao et café), exacerbation économique négative (nombreux barrages routiers des FRCI, achat bord champ à des prix ridicules), taxes illégales par habitation dans certains quartiers d’ABIDJAN et de l’intérieur etc. La question du foncier est toujours aussi délicate, des expropriations et attribution abusives sont à l’ordre du jour dans l’ouest, tout cela encadré par les FRCI. BREF, avec toute la volonté du monde, on veut bien redémarrer, mais je constate qu’il y a des gens qui volontairement (pour ceux qui sont toujours dans la logique de l’opposition –je rendrai ce pays ingouvernable-) ou involontairement (rebelle totalement illettrés qui ne savent pas ou ne peuvent pas faire d’analyses – soldats et ministre (BAKAYOKO !!!)), donc des gens qui font tout pour que la côte d’ivoire ne décolle pas. Nous sommes retombés 50 ans en arrière. Et le fait de voir des véhicules circuler sur les routes ou des ministres parader dans la ville, croyant faire leur travail ne nous éloigneront pas de la triste vérité. Tout est à refaire, malgré la recolonisation confirmée avec la présence de la France sur les points stratégiques et dans le cortège du gouverneur ADO. Je vois d’ici des gens dire : tout ça, c’est la faute à GBAGBO !! EH bien, la faute à GBAGBO s’arrête exactement le 11 Avril 2011. A partir de cette date, le pouvoir étant entre le mains d’ADO, ses gars auraient du comprendre que pour se faire payer, il suffisait juste de transmettre un courrier à leur patron et attendre le chèque. Mais non, l’eldorado abidjanais, cité de l’enrichissement était trop alléchante et les pillages devaient se faire, malgré eux, et d’abord par eux (car c’était une course de vitesse, les prisonniers de la MACA ayant été libérés, prisonniers sans partis, sans amis, sans avis, sans cedis) ----- Merci de me lire SPENCER !!!
 
 
Read more
See his contributions agostino
 
@DABAKALA!!!!!! G N VEUT PAS REVENIR SUR C Q TU AS DIT, PARCE Q TU VIE G CROIS EN CÖTE D'IVOIRE, DONC? C UNE QUESTION D BONNE FOIS;AUJOURD'HUI ADO EST PRÉSIDENT ET IL N BOUGERA POINT D'ICI 10 ANS ET ON PASSE LE POUVOIR AU PDCI; C TOUT!!!!! CELUI QUI TROUVE Q C N PAS JUSTE N'A CAS...
@DABAKALA!!!!!! G N VEUT PAS REVENIR SUR C Q TU AS DIT, PARCE Q TU VIE G CROIS EN CÖTE D'IVOIRE, DONC? C UNE QUESTION D BONNE FOIS;AUJOURD'HUI ADO EST PRÉSIDENT ET IL N BOUGERA POINT D'ICI 10 ANS ET ON PASSE LE POUVOIR AU PDCI; C TOUT!!!!! CELUI QUI TROUVE Q C N PAS JUSTE N'A CAS FAIRE C Q IL PEUT FAIRE!!! FOLIE LA!! ON N VEND PAS AU MARCHE!!!!
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
 D accord sur un point: la responsabilite du ''bon Gbagbo au 11 Avril. Mais ne serait il pas ...lucide d'y inclure les consequences des actes posees? Apparemment DAbakala en est bien conscient, a tel point qu'il les relate si bien. Seulement, il les attribue a ADO. Ce qui est ir...
 D accord sur un point: la responsabilite du ''bon Gbagbo au 11 Avril. Mais ne serait il pas ...lucide d'y inclure les consequences des actes posees? Apparemment DAbakala en est bien conscient, a tel point qu'il les relate si bien. Seulement, il les attribue a ADO. Ce qui est irresponsable.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login