Logo Koaci
 
 
 
RD Congo : Tirs en rafale, situation terriblement confuse à Kinshasa
 
RDC le 30 décembre 2013 - Des tirs nourris ont été entendus ce lundi matin à l'aéroport international de Kinshasa. Pour l'heure les causes et conséquences de ces événements sont inconnus.

Journalistes pris en otage

Des journalistes de la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC) ont été pris en otages par des jeunes armés, lundi matin à Kinshasa, où la police s'était déployée pour les déloger, a-t-on appris de source policière.

"Ce sont des gens armés avec des machettes et des armes, ils ont pris en otage des journalistes. Une opération est en cours pour les déloger. Ils ont déjà été cernés", a déclaré à le colonel Mwana Mputu, en charge de la communication de la police.

Le signal de la RTNC Rechercher RTNC a été coupé peu après la prise d'otage. Avant la coupure, les images montraient les deux jeunes présentateurs de l’émission en cours, "Le Panier". Ils étaient assis, effrayés mais calmes, avec derrière eux un jeune homme menaçant et transpirant. Les autres personnes sur le plateau n'étaient pas visibles à l'écran.

Des tirs d'armes légère ont retenti, sans que l'on puisse savoir dans l'immédiat s'il s'agissait de tirs de la police, des assaillants ou d'échanges entre les deux camps.

Dans la ville, la panique a saisi les habitants. "Il n'y a pas de circulation, plus de véhicules (...) C'est la panique dans la ville, les gens se demandent ce qui se passe", a déclaré un jeune homme dans la zone.

"Il y a des policiers, des militaires et des gardes républicains (chargés de la protection du président Joseph Kabila) un peu partout près de la RTNC Rechercher RTNC et du Palais du peuple", siège du parlement congolais, juste à côté de la télévision publique, a-t-il ajouté.

Plusieurs habitants ont affirmé que les tirs d'arme légère ont cessé assez rapidement du côté de la RTNC.

Mais entre 09h00 et 09h30 (08h30 GMT), une journaliste a entendu plusieurs tirs d'arme lourde. Un chauffeur de taxi de Kinshasa Rechercher Kinshasa a pour sa part évoqué "plusieurs tirs d'arme lourde, six à sept tirs".

Selon lui et un autre habitant, ces tirs étaient localisés vers le camp Tshatshi, à une dizaine de kilomètres de la RTNC Rechercher RTNC et du Palais du peuple.
 
 
6966 Visite(s)    2 Commentaire(s)   Ajouter le : 30/12/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions FMK
 
Un coup d'Etat qui se prépare...??????
 
 
 
Voir ses contributions salifou
 
ton arrogance envers le prefet lors du sommet france afrik tu le paieras cash. voila pkoi nous ici on fait tout ce ki leur plait. gbagbo la apris à ses depends surtout kil menè cette lutte seul.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter