Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Affaire «Ouattara et Sawegnon sont des étrangers», Joseph Lankoande recherché mais pas encore arrêté
 
Joseph Lankoande

©koaci.com - Samedi 27 octobre 2018 - Joseph Lankoande, communicateur pour le compte du PDCI, n'a pas été arrêté contrairement à l'information transmise et diffusée ce jour à KOACI par le responsable de communication la JPDCI urbaine.

Si Séverin N'Guessan, responsable à la communication de la jeunesse urbaine du PDCI avait ce jour alerté et informé KOACI quant à l'arrestation de son collègue administrateur d'une page facebook à forte tendance ivoiritaire (RADIO PDCI-RDA, ndlr), après recherche et investigations menées pour tenter de vérifier l'information, nous apprenons, de source du ministère de la justice, que s'il est recherché par la police pour peut être être auditionné, il n'a été, à cette heure, arrêté.

Joseph Lankoande qui n'a également pas été auditionné par la police contrairement à ce que font croire certains, serait à l'origine de la publication partagée par Eddie Armel Kouassi Search Eddie Armel Kouassi qui qualifiait d'étrangers Alassane Ouattara et Fabrice Sawegnon. Publication qui vaudra à ce dernier d'être arrêté et, hier, d'être incarcéré à la MACA.

Reste à savoir si le responsable de la communication de la JPDCI Urbaine aurait par anticipation, en nous informant d'un fait, pour l'heure, non avéré, tenté de faire monter la pression contre le pouvoir en place, dans l'opinion.

Enfin, depuis la récente rupture entre Ouattara et Bédié, nous observons un retour inquiétant de sombres thèses identitaires ivoiriennes qui fleurissent sur les médias sociaux américains.

KOACI
 
 
39360 Visit(s)    26 Comment(s)   Add : 27/10/2018
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions OULAI DE BEOUE zea
 
L'intention vaut l'acte, le régime Ouattara ne démord jamais dans son projet de justice partielle. Pendant que les Microbes viole, tuent on leur garantie une réinsertion sociale, par conte ceux qui critique sont pourchassé par la justice. C'EST LA DICTATURE TOTAL.
 
 
 
See his contributions horus
 
Ou bien Dites maintenant qu ils sont américain et l autre français,comme ça plus personne n iras en prison😁😁😁
 
 
 
See his contributions horus
 
Trop c est trop ,il est temps que les Ivoiriens tous ensemble se lève comme un seul homme pour dire non a cette forme de dictature ,.on ne doit pas nous empêcher de parler si nous somme réellement en démocratie.
 
 
 
See his contributions Careca
 
C'est le rattrapage érigé en système à tout vent qui a légitimé le retour de l'ivoirité. Cependant je ne pense qu'il faille répondre à la bêtise du rattrapage par la bêtise de l'ivoirité.
 
 
 
See his contributions LE BABATCHE
 
@Oulai, vous faites un amalgame entre critiquer et diffamer. Ils sont legions ceux qui critiquent dans ce pays sans pour autant être inquietés. Vous faites partie de ceux qui confondent liberté et libertinage. Les thèses tribales, xénophobes et sectaire sont reprimés en Côte d'Iv...
@Oulai, vous faites un amalgame entre critiquer et diffamer. Ils sont legions ceux qui critiquent dans ce pays sans pour autant être inquietés. Vous faites partie de ceux qui confondent liberté et libertinage. Les thèses tribales, xénophobes et sectaire sont reprimés en Côte d'Ivoire. N'en deplaise à certains haineux, la chienlit ne sera aucunement admise en Côte d'Ivoire. Cet ivoiritaire sera retrouvé et traduit devant les tribunaux. Qu'il ramène les actes de naissance attestant que ces personnalités sont étrangères et on en parlera plus.
 
 
Read more
See his contributions Ziegler
 
Quand on est sûr de soi, on ne fuit pas mais on apporte les preuves de ses allégations. Continuer de vous laisser embobiner par les politiciens.
 
 
 
See his contributions very7
 
Est- il vraiment ivoirien? That is the great question. On observe que lui même en mettant en mission ce procureur pour arrêter cet enfant , il réveille ce vieux débat devant l'opinion nationale et internationale
 
 
 
See his contributions A-FREE-CA
 
ADO.... né le 1er Janvier 1942 a Dimbokro.... No comment !!!!
 
 
 
See his contributions baryond
 
Et Facebook, à quand une plainte contre ce média et son dirigeant Zuckerberg ?Montrer les muscles devant plus petit que soi ne fait pas le.malabar.
 
 
 
See his contributions A-FREE-CA
 
LA VÉRITÉ ROUGIT LES YEUX DES DICTACTEURS
 
 
 
See his contributions A-FREE-CA
 
Franchement je me vois mal poursuivre qq1 en justice parce qu'il dit que je suis d une autre nationalité !!! Le POUVOIR REND VRAIMENT FOU et nos juges sont des moutons
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Le journal " Patriote" et certains du RDR avaient traité Koudou Gbagbo de fils d'un nordiste "maraka" quand le FPI était au pouvoir , mais Koudou n'a arreté personne. Ils(RDR) savent pourquoi ils agissent ainsi. Ils sont aux aboies malgré leurs larges victoire truquées lors des p...
Le journal " Patriote" et certains du RDR avaient traité Koudou Gbagbo de fils d'un nordiste "maraka" quand le FPI était au pouvoir , mais Koudou n'a arreté personne. Ils(RDR) savent pourquoi ils agissent ainsi. Ils sont aux aboies malgré leurs larges victoire truquées lors des précédentes élections régionales et communales.
 
 
Read more
See his contributions eljomo
 
LE BABATCHE; sais tu que ton allah n'san a été décoré par la côte d'ivoire en tant que fonctionnaire voltaïque ? au mois de décembre 1982, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’U.M.O.A (Union monétaire ouest africaine) deux hauts fonctionnaires de cette institution financiè...
LE BABATCHE; sais tu que ton allah n'san a été décoré par la côte d'ivoire en tant que fonctionnaire voltaïque ? au mois de décembre 1982, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’U.M.O.A (Union monétaire ouest africaine) deux hauts fonctionnaires de cette institution financière furent décorés par le ministre Abdoulaye Koné, au nom du président Félix Houphouët-Boigny.

L’événement fut rapporté par le journal fraternité matin, dans son édition du lundi 27 décembre 1982, sous le titre « la nouvelle génération de hauts fonctionnaires1 ». Les deux récipiendaires, Allassane Dramane Ouattara, ressortissant voltaïque et Patrice Kouamé, ivoirien, ont reçu les insignes de la légion d’honneur des mains du ministre.

Le ressortissant voltaïque en question, qui se faisait décorer par le ministre Abdoulaye Koné en 1982, est le même qui, aujourd’hui, a l’outrecuidance de vouloir diriger ce pays.
 
 
Read more
See his contributions Mossidramane
 
Voici encore quelques preuves !!LA FACE CACHEE DE ADOBédié parle de la nationalité de Alassane Dramane IVOIREVOX TEAMIl y a 8 ansPublicitésLes écrits sont têtus comme on le dit Bédié a écrit que Alassane Dramane Ouattara est burkinabé et il nous demande de le soutenir. Le livre ...
Voici encore quelques preuves !!

LA FACE CACHEE DE ADO
Bédié parle de la nationalité de Alassane Dramane
IVOIREVOX TEAM
Il y a 8 ans

Publicités

Les écrits sont têtus comme on le dit Bédié a écrit que Alassane Dramane Ouattara est burkinabé et il nous demande de le soutenir.





Le livre d’Henri Konan Bédié, Les Chemins de ma vie, Entretiens avec Éric Laurent, Plon, paru au cours de l’année 1999, donne sa version des choses.

Extraits :

P. 44 :



Éric Laurent:

Que pensez-vous du concept de négritude?





Henri Konan Bédié : Je l’ai trouvé pratique. Il existait une culture négro-africaine et il fallait bien lui donner un nom. Le terme forgé par Aimé Césaire, qui est un maître de la langue, a tout de suite reçu l’adhésion de l’intelligentsia noire et même mondiale grâce à Senghor qui l’a popularisé.

De même, lorsque nous avons voulu trouver une formule qui évoque la synthèse culturelle entre les ethnies habitant la Côte d’Ivoire, nous nous sommes référés à la géographie et nous avons forgé l’« ivoirité» qui souligne la qualité de ce qui est ivoirien, au sens culturel et identitaire. Mais nous aurions pu, tout aussi bien, choisir le mot « ivoiritude ».



E.L. : Quelle différence établissez-vous entre l’africanité et la négritude?



H.K.B. : L’africanité embrasse tout ce qui est africain, les Arabes du Nord comme les Noirs du sud du Sahara. La négritude englobe tout ce qui se réclame de la culture négro-africaine. L’ivoirité, elle, concerne en premier les peuples enracinés en Côte d’Ivoire mais aussi ceux qui y vivent et y travaillent en partageant nos valeurs.



P. 147-150 :



H.K.B : [A. D. Ouattara] était burkinabé par son père et il possédait toujours la nationalité du Burkina Faso, il n’avait donc pas à se mêler de nos affaires de succession.



E.L. : Mais il avait pris la nationalité ivoirienne?





H.K.B. : Je ne saurais le dire, jusqu’à ce que la preuve en soit faite. Le président Houphouët lui avait accordé un passeport diplomatique quand il avait des difficultés avec les autorités du Burkina Faso. Il servait alors à la Banque centrale, commune aux sept Etats d’Afrique de l’Ouest.

Un passeport diplomatique, vous savez, n’est pas une pièce d’état civil.



E.L. : Il avait tout de même été Premier ministre et à ce titre le chef du gouvernement.





H.K.B. : Certes, mais sa mission était terminée. La charge de ministre, fût-ce celle de Premier ministre, n’a pas comme un mandat électif une durée fixée d’avance. A tout moment il peut être mis fin à cette fonction par le président de la République. Ce n’était pas la première fois dans son histoire que le président Houphouët-Boigny faisait appel à des compétences techniques extérieures. Encore une fois, il n’existait pas la moindre ambiguïté la-dessus. Au demeurant, Alassane Ouattara était allé un jour voir le président Houphouët-Boigny, en présence d’un témoin, pour lui demander de le prévenir quelques jours à l’avance, au cas où il souhaiterait mettre fin à ses fonctions, de façon à avoir le temps de faire ses valises. Il ne semblait pas vouloir servir en Côte d’Ivoire après sa mission à la tête du gouvernement. Aussi, lorsque M. Camdessus, directeur général du FMI, m’a informé de son intention de l’appeler auprès de lui, je n’y ai vu aucun inconvénient. J’ai répondu : à condition qu’il ne s’occupe pas des dossiers de la Côte d’Ivoire, pour des raisons élémentaires de déontologie en vigueur dans cette institution.

Après le départ d’Alassane Ouattara, nous avons renoué les négociations avec le FMI et la Banque mondiale et mis au point un nouveau programme. Entre-temps j’ai pris la décision de rallier ceux, peu nombreux, qui étaient favorables à la dévaluation du franc CFA. La Cote d’Ivoire a été la locomotive africaine de la dévaluation de 1994.

E.L. : Selon certains observateurs et experts, la candidature à la présidence d’Alassane Ouattara, en 1995, aurait menacé l’unité du pays, en raison d’un risque de fracture entre le Nord et le Sud, entre chrétiens et musulmans?

H.K.B. : Alassane Ouattara savait très bien que la mission qui lui avait été confiée exigeait qu’il ne se mêle pas des problèmes politiques, d’autant qu’il n’était pas un citoyen ivoirien. Le président le lui avait dit et me l’avait confié, ainsi qu’à de nombreuses personnalités ivoiriennes et étrangères.

E.L. : En quels termes?

H.K.B. : En termes très clairs et aussi par des faits précis. Peu après sa nomination, le président a demandé à Alassane Ouattara de se rendre dans les capitales voisines pour insister sur l’objectif purement économique de sa mission. La preuve que son action était temporaire, c’est que le président demandait de conserver son poste vacant à la tête de la Banque centrale. Pendant deux ans le poste fut maintenu ouvert et son occupant, Charles Banny, n’agissait que comme intérimaire.

E.L. : En 1993, a-t-il vraiment existé un risque de conflit religieux?

H.K.B. : La réponse est non. Je répète que le président voulait qu’Alassane Ouattara s’occupe uniquement de l’économie. A cette fin, il devait s’appuyer sur moi et sur l’Assemblée nationale pour faire passer les mesures impopulaires de l’ajustement structurel. En revanche, je n’étais pas parfaitement informé des relations qu’il entretenait avec les milieux musulmans. Ce que je sais, c’est qu’un tract intitulé La Charte du nord circulait pendant qu’il était au gouvernement. Le président s’en était du reste vivement indigné et avait même demandé que l’on traque les auteurs de ce manifeste. Lors de mon accession à la présidence de la République, les musulmans n’ont pas manifesté la moindre hostilité à mon encontre, et, en 1995, quand je suis devenu président élu, les régions musulmanes de la Côte d’Ivoire ont voté pour moi à plus de 95 %. Par conséquent, je crois que cette donnée n’a pas pesé dans la balance. L’intrigue se situait ailleurs, plutôt au niveau des prises de position d’un certain groupe sur l’application de la Constitution.





P. 173-174 :



E.L. : Il est très difficile de comprendre la politique suivie en Côte d’Ivoire depuis l’indépendance et qui permettait à n’importe quel Africain, à peine installé sur le sol ivoirien, de voter.



H.K.B. : Un tel choix a des raisons historiques. Pour organiser la lutte de libération, nous avons dû opter pour un système panafricain. Le Rassemblement démocratique africain, le RDA, en était l’illustration. Après l’indépendance, il était difficile de dire aux militants des pays voisins : maintenant rentrez chez vous si vous voulez voter.

Donc ils ont régulièrement participé aux élections successives. Comme le parti unique choisissait les candidats, ce fut sans conséquences. Le problème ne se pose qu’en Côte d’Ivoire, pays natal du fondateur du RDA. Vous savez, par contre, qu’aucun Ivoirien n’aurait l’idée d’aller élire des dirigeants dans les pays francophones qui nous entourent. Nous sommes aujourd’hui les seuls à admettre pour la députation que les candidats puissent avoir une double nationalité. Jusqu’à présent, notre taux de croissance avait permis à tous ces immigrants de s’insérer dans le tissu économique, mais le marché du travail traverse actuellement une grande crise. Tous les secteurs ont fait le plein et les créations d’emplois sont de plus en plus réservées aux Ivoiriens.

E.L. : La modification du code électoral qui avait été opérée éliminait de facto celui qui aurait pu apparaître comme votre rival le plus sérieux, l’ex-Premier ministre. Ce changement de la loi électorale le visait personnellement, puisque pour être éligible il fallait être né ivoirien, de parents nés ivoiriens, ce qui l’excluait d’emblée.



H.K.B. : Ce projet de loi est parti de l’exigence de l’opposition qui réclamait que la loi électorale réserve le suffrage universel uniquement aux citoyens de nationalité ivoirienne.

Jusqu’alors le PDCI, parti dont j’étais devenu le président, autorisait tous les ressortissants d’ Afrique de l’Ouest, résidant en Côte d’Ivoire, à voter. L’opposition estimant cette situation illégale, il a fallu changer les règles. Mais quand vous décidez de ne faire voter que les nationaux, cela exige que les candidats qui se présentent soient également des nationaux. Je ne connais aucun pays où l’on vote pour qu’un étranger devienne président de la République. Ça n’existe pas. Voyez les textes que l’on adopte en France à propos de l’immigration. Qui aurait voulu que nous votions une loi permettant à un Burkinabé, un Zaïrois, un sud Africain, etc., de devenir président de notre pays? C’était aller à l’encontre des aspirations du peuple ivoirien qui tient à son identité et à son indépendance.



Publicités
Catégories : Revelations
Laisser un commentaire
LA FACE CACHEE DE ADO
Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en Haut
Publicités
 
 
Read more
See his contributions Eburnyman
 
voyez vous cela? le Monsieur s'appel Joseph Lankoande , e c'est lui qui dit que les aires ne sont pas ivoiriens
 
 
 
See his contributions
 
KOACI toujours au coeur de l'information. Merci de rectifier la mauvaise info colportée par cet individu Sévérin Nguessan, de surcroit un responsable du PDCI du roi Bédié qui aurait du verifier avant de se répandre dans la presse. Un clown pourrait-on dire car cela peut enflammer...
KOACI toujours au coeur de l'information. Merci de rectifier la mauvaise info colportée par cet individu Sévérin Nguessan, de surcroit un responsable du PDCI du roi Bédié qui aurait du verifier avant de se répandre dans la presse. Un clown pourrait-on dire car cela peut enflammer une situation inutilement. On observe....Attention, attention...
 
 
Read more
See his contributions
 
Venant de RADIO PDCI-RDA cela n'a pas l'air d'un acte isolé. Est-ce une stratégie malavisée et machiavelique en gestation du parti du roi Bédié qui est à la base de tous les maux avec les germes de l'ivoirité plantés dans les années 90 par le roi himself ? Faisons attention, en t...
Venant de RADIO PDCI-RDA cela n'a pas l'air d'un acte isolé. Est-ce une stratégie malavisée et machiavelique en gestation du parti du roi Bédié qui est à la base de tous les maux avec les germes de l'ivoirité plantés dans les années 90 par le roi himself ? Faisons attention, en tant qu'observateur, il faut le dire. Ceux parmi les mêmes frontistes avides de sang et violence qui aboient, gueulent et se frottent les mains en charognards ne pourront même plus parler de prison cette prochaine fois eux et leurs rejetons. Commencer c'est très facile, c'est finir qui est difficile. A bon entendeur ! On observe...
 
 
Read more
See his contributions aze
 
Donald Thrump a raison...pays de merde...America First...Make America great again...alors ça vous dit quelque chose ?
 
 
 
See his contributions MAMADEGA
 
@aze, je suis- Nordiste, donc forcement dioulas - un ''satané, diabolique ''grilleurs'' d’arachides''- un cafard- un margouillat des savanes herbeuses- un microbe, - un moutons, - un rodoro,- un assassin,- un égorgeurs et un faiseur de veuves, - un chauffeur de woroworo ou un gn...
@aze, je suis
- Nordiste, donc forcement dioulas
- un ''satané, diabolique ''grilleurs'' d’arachides''
- un cafard
- un margouillat des savanes herbeuses
- un microbe,
- un moutons,
- un rodoro,
- un assassin,
- un égorgeurs et un faiseur de veuves,
- un chauffeur de woroworo ou un gnamboro selon la situation,
- la France m'a donné pouvoir
Je ne comprends rien. Même quand je dois comprendre quelque chose çà se fait doucement.
Tu peux m'expliquer lentement, sans te presser, et selon toi,
- ''America First...'' de Trump
Veut dire quoi ?
-''Make America great again...'' de Trump
Veut dire quoi ?
Je suis patient forcement, je ne comprends pas vite, je ne lis pas, je suis inculte, je crois que j'ai inventé la roue (ce qui est faux).
J'attends tes explications.
Merci
 
 
Read more
See his contributions MAMADEGA
 
Boffffffffffffff, faux problème.On peut s'appeler :- Joseph Lankoande (le nom ne fait pas la nationalité),- Toto LEGRAND (çà ressemble à du Fançais mais, le nom ne fait pas la nationalité),- KWAME Jean Koffi (le nom ne fait pas la nationalité),- KOFFI Kofigo (çà ressemble à du To...
Boffffffffffffff, faux problème.
On peut s'appeler :
- Joseph Lankoande (le nom ne fait pas la nationalité),
- Toto LEGRAND (çà ressemble à du Fançais mais, le nom ne fait pas la nationalité),
- KWAME Jean Koffi (le nom ne fait pas la nationalité),
- KOFFI Kofigo (çà ressemble à du Togolais, mais le nom ne fait pas la nationalité),
- Yapi SALEVIRUS
- Salam Ouedraogo (célèbre boxeur, qui était tantôt Ivoirien, tantôt Ivoiro-Burkinabé, tantôt Burkinabé selon qu'il gagnait ou perdait un combat)
- KMG (célèbre fils, tantôt Ivoirien, tantôt Français selon l'air du temps) ...
et être Ivoirien 100%.
Il suffit de dire ; ''je clash là-bas''
Il suffit de dire : #Baoulé de Bouaké first#
Il suffit de dire des choses sans preuves et traiter ADO d'étranger.
Il suffit enfin d'être PDCI, d'être né au centre du pays, çà suffit et on a la nationalité Ivoirienne.
Pas besoin du code de Nationalité dans ces cas.
- ''Vous les rodoro, les boyorodjan apprêtez vous heinnnn''.
-''Dès qu'on revient au pouvoir, des policiers, des gendarmes très bon militants de parti et les miliciens seront bientôt de sortie avec leurs ciseaux pour faire le trie entre''
- les Ivoiriens 100%,
- les Ivoiriens CEDEAO,
- les Ivoiriens Krou ou déKrou
- les Ivoiriens dosés ou nondosés
- les Ivoiriens gens de Yakro
- les Ivoiriens #Baoulé de Bouaké first#
 
 
Read more
See his contributions MAMADEGA
 
Boffffffffffffff, faux problème.On peut s'appeler :-Joseph Lankoande (le nom ne fait pas la nationalité),-Toto LEGRAND (çà ressemble à du Français, mais, le nom ne fait pas la nationalité),-KWAME Jean Koffi (le nom ne fait pas la nationalité),-KOFFI Kofigo (çà ressemble à du Togo...
Boffffffffffffff, faux problème.
On peut s'appeler :
-Joseph Lankoande (le nom ne fait pas la nationalité),
-Toto LEGRAND (çà ressemble à du Français, mais, le nom ne fait pas la nationalité),
-KWAME Jean Koffi (le nom ne fait pas la nationalité),
-KOFFI Kofigo (çà ressemble à du Togolais, mais, le nom ne fait pas la nationalité),
-Yapi SALEVIRUS
- Salam Ouedraogo (célèbre boxeur, qui était tantôt Ivoirien, tantôt Ivoiro-Burkinabé, tantôt Burkinabé selon qu'il gagnait ou perdait un combat)
- KMG (célèbre fils, tantôt Ivoirien, tantôt Français selon l'air du temps) ...
et être Ivoirien 100%.
Il suffit de dire ; ''je clash là-bas''
Il suffit de dire : #Baoulé de Bouaké first#
Il suffit de dire des choses sans preuves et traiter ADO d'étranger.
Il suffit enfin d'être PDCI, d'être né au centre du pays, çà suffit et on a la nationalité Ivoirienne.
Pas besoin du code de Nationalité.
-''Vous les rodoro, les boyorodjan apprêtez vous heinnnne''.
-''Dès qu'on revient au pouvoir, des policiers, des gendarmes très bon militants de parti et les miliciens seront bientôt de sortie avec leurs ciseaux pour faire le trie entre'' :
- les Ivoiriens 100%,
- les Ivoiriens CEDEAO,
- les Ivoiriens Krou ou déKrou
- les Ivoiriens dosés ou nondosés
- les Ivoiriens gens de Yakro
- les Ivoiriens #Baoulé de Bouaké first#...
Premier Gaou ...
 
 
Read more
See his contributions FMK
 
si je comprends bien, le PDCI, enfin sa composante jeunesse urbaine, commence à tenter d'intoxiquer la presse de valeur dont notre KOACI...? Heureusement que vous avez fait votre boulot de vérification pour nous montrer que ces types qui valsent vers les discours racistes, racont...
si je comprends bien, le PDCI, enfin sa composante jeunesse urbaine, commence à tenter d'intoxiquer la presse de valeur dont notre KOACI...? Heureusement que vous avez fait votre boulot de vérification pour nous montrer que ces types qui valsent vers les discours racistes, racontaient des histoires pour se faire passer pour des victimes. On blague pas koaci et ça ça nous rassure tous.... Merci
 
 
Read more
See his contributions Deku
 
Ne vous en déplaise, OUATTARA est d'origine Burkinabe. Ce n'était pas un probleme avant la modification de la constitution, Elle a été changée sur mesure, il faut l'admettre.Je ne suis pas d'accord avec celle-ci, mais pour le coup c'est dommage que ça n'ait pas marché.
 
 
 
See his contributions zouka
 
Tous ceux qui se disent ivoiriens, je ne sais sur quelles bases, me font pitié.Personne ici n'a le droit de remettre en cause la nationalité ivoirienne d'autrui, parce que n'ayant pas de preuves.Etes vous les géniteurs ou génitrice de ces personnes ? Où bien c'est vous qui octroy...
Tous ceux qui se disent ivoiriens, je ne sais sur quelles bases, me font pitié.
Personne ici n'a le droit de remettre en cause la nationalité ivoirienne d'autrui, parce que n'ayant pas de preuves.
Etes vous les géniteurs ou génitrice de ces personnes ?
Où bien c'est vous qui octroyez la nationalité désormais, tout simplement parce que vous êtes soi disant Baoulé (l'un de derniers peuple arrivé en côte d'ivoire) ou Guéré...
 
 
Read more
See his contributions dramani
 
Ah !!!! Ma pauvre CI !!! Le seul pays au monde où dire d'un individu qu'il est étranger ou ivoirien d'origine, est une injure. Soyons fières de nos origines et assumons-les!
 
 
 
See his contributions soumassa
 
Il n'existe aujourdhui en CI, aucune alternative politique credible au pouvoir actuel. Ceux qui revent de reconquerir le pouvoir n'ont rien à proposer en dehors de l'ivoirité. Mais j'atends plus que cela d'une opposition surtout que aucun pouvoir ivoiritaire ne gouvernera le pays...
Il n'existe aujourdhui en CI, aucune alternative politique credible au pouvoir actuel. Ceux qui revent de reconquerir le pouvoir n'ont rien à proposer en dehors de l'ivoirité. Mais j'atends plus que cela d'une opposition surtout que aucun pouvoir ivoiritaire ne gouvernera le pays dans la paix. Si l'ivoirité revient, la guerre aussi reviendra et on ne souhaite pas revivre cela. Proposer nous autre chose. OUATTARA est etranger, ok on a compris et après?
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login