Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: Un bras de fer entre la police maritime et des vendeuses de poissons prend une autre tournure, une entreprise du Roi de Maroc mise en cause
 
Les mareyeuses en colère mardi à Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com– Mardi 28 Août 2018 – Abobo-Doumé Search Abobo-Doumé marché de pêche, la situation est tendue. Comme constaté ce jour sur place par KOACI, le bras de fer qui oppose la police maritime et les petits pêcheurs est visible.

Impossible pour les petits pêcheurs et les mareyeuses de vaquer à leurs occupations habituelles. Cette situation perdure depuis le jeudi dernier.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Un bras de fer entre la police maritime et des vendeuses de poissons prend une autre tournure, une entreprise du Roi de Maroc mise en cause
Selon dame Sansan responsable des femmes vendeuses de poissons d'Abobo-Doumé, depuis des jours, la police maritime sous ordre de Koné Seydou responsable du port de pêche du roi de Maroc est en complicité avec Dion Micheline ex-présidente des mareyeuses d'Abobo-Doumé empêchent les petits pêcheurs et ces dernières de vaquer à leurs activités.

Impossible pour eux de faire leurs activités.

L'affaire a pris une autre tournure. Notre reportage sur place nous conduit dans un premier temps ce mardi 28 août 2018 à Abobo-Doumé Search Abobo-Doumé rencontrer les dames. Il est 11H ce jour.

À la base, les femmes dénoncent une complicité entre la police maritime et une certaine Micheline Dion pour empêcher avec des menaces les petites vendeuses de poisson Search poisson d'exercer en toute liberté.

«Chaque jour, les gens viennent nous menacer. Ces agents-là sont tous connus ici. Il y a Thierry, le chef Lomon, il y a aussi Touha Glamon, ces agents là nous leur demandons de nous laisser en paix. Ce Thierry que je viens de citer, nous a même dit qu’il est prêt à sacrifier son travail pour défendre les intérêts de sa sœur Dion Micheline avec laquelle nous sommes actuellement opposées. Il est allé même dire qu’il est prêt à mourir pour elle. Je précise qu’ici nous avons deux coopératives, celle que je gère et celle que cette Micheline Dion gère. La sienne est en partenariat avec une entreprise qui appartient au Roi du Maroc. Donc dans leur logique nous devons mettre fin aux activités de notre coopérative pour nous fondre à la sienne pour aller travailler pour des gens (l’entreprise du roi du Maroc ndlr). Nous avons été claires, on ne travaillera pas pour des gens. Parce qu’on a été trop escroquées ici. Nous ne sommes pas esclaves pour quelqu’un. On est fatigué trop c’est trop et nous sommes prêtes à tout », explique dame Sansan.

Le bras de fer qui les oppose à Dion Micheline Sompléhi est lié selon dame Sansan à une vaste escroquerie organisée avec complicité la police maritime

« Dion Micheline Sompléhi en complicité avec la police maritime nous empêche de mener nos activités. Cette dame nous a arnaqué. Pour l’activité que nous menons, nous avons informé le maire de la commune Danho Paulin, il nous a dit qu’on est libre de mener nos activités sans problème. Il nous a même dit qu’on est libre de venir vendre nos poissons parce qu’un marché est libéral. On a aussi informé le directeur général de la police maritime, il nous a dit que ce n’est pas normal que nous soyons persécutés de la sorte. Nous ne comprenons alors pas pourquoi cette même police maritime en complicité avec cette Dion Micheline nous empêche depuis des jours à mener nos activités. Nous sommes même allés plus loin en demandant à cette police maritime de nous fournir les papiers qui attestent que c’est l’État de Côte d’Ivoire qui nous demande de quitter l’espace où nous exerçons et jusqu’à présent nous n’avons reçu aucune note dans ce sens », avance-t-ellle.

À 16H20, nous apprenons qu'une des femmes aurait été convoquée par dame Dion Micheline au commissariat du 37e arrondissement d'Abobo-Doumé pour avoir réclamer qu'on lui restitue sa marchandise confisquée la veille par la police maritime.

Sur place, devant le commissariat plusieurs femmes s'y sont rendues pour soutenir l'une des leurs.

Dame Sansan, porte parole des femmes vendeuses de poissons lance un cri de cœur.

«On crie au secours à l’Etat de Côte d’Ivoire parce que c’est ce que nous faisons pour nourrir nos familles. Les femmes que vous voyez, nous sommes nombreuses, nos maris ne travaillent pas. C’est ce qu’on fait pour mettre nos enfants à l’école. Aujourd’hui il y a des gens qui viennent contre nous parce qu’ils ont la force. Ils viennent dire même que c’est l’État de Côte d’Ivoire qui les envoie et nous empêchent de mener nos activités. Les marchandises que nous allons acheter derrière l’eau, cette police maritime vient nous les arracher, elle bloque nos poissons pour aller mettre cela dans le conteneur à Micheline. Nous crions au secours, on nous dit que c’est l’Etat de Côte d’Ivoire qui ne veut pas qu’on mène nos activités. La police maritime vient nous menacer avec des armes », fait-elle remarquer.

Rappelons que cette affaire est loin d'être terminée et les jours qui suivent révéleront la face cachée de l'iceberg.

 
 
Jean Chrésus pour KOACI
 
 
18017 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 28/08/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Careca
 
C'est malheureux tout ça. Nos pauvres mamans qui ne cherchent qu'à gagner honnêtement leur vie pour s'occuper de leur famille. Et en cette rentrée scolaire ! C'est un capitalisme sauvage auquel on assiste avec Ouattara. Pourquoi toute cette méchanceté ? Vous êtes déjà riches et v...
C'est malheureux tout ça. Nos pauvres mamans qui ne cherchent qu'à gagner honnêtement leur vie pour s'occuper de leur famille. Et en cette rentrée scolaire ! C'est un capitalisme sauvage auquel on assiste avec Ouattara. Pourquoi toute cette méchanceté ? Vous êtes déjà riches et vous empêchez les pauvres de manger.
 
 
Read more
See his contributions aze
 
Attendez qu'on vienne toujours tout régler pour vous, et toujours la main en bas, ou toujours le rôle de la victime...c'est quoi cet esprit moribond ? Un grand marché contre quelques individus...?
 
 
 
See his contributions Zott
 
Chers Ivoiriens, lisez bien ceci: En Côte d'Ivoire, le roi du Maroc possède un port de pêche. « Le port de pêche du roi de Maroc» sur les terres ivoiriennes... Sacrilège... Et comme si le bradage de notre port de pêche n'est pas suffisant, ce maudit roi mahometant veut empêcher n...
Chers Ivoiriens, lisez bien ceci: En Côte d'Ivoire, le roi du Maroc possède un port de pêche. « Le port de pêche du roi de Maroc» sur les terres ivoiriennes... Sacrilège... Et comme si le bradage de notre port de pêche n'est pas suffisant, ce maudit roi mahometant veut empêcher nos soeur ivoiriennes d'exercer leurs activités qui leur permettre de vivre... Vous voyez, Dramane, lui-même étranger, a vendu la Côte d'Ivire aux étrangers... C'est un tel individu aux objectifs destructeurs qui veut faire un 3e mandat en Côte d'Ivoire...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login