Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE: 52 brigadiers pour lutter contre l'insalubrité à Abidjan
 
ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN COTE D'IVOIRE ::

©koaci.com - Pendant sa prise de fonction officielle, le ministre de la Salubrité Urbaine a ce mercredi invité les membres de la brigade de salubrité Search brigade de salubrité urbaine à faire preuve d’honnêteté professionnelle et à ne pas se laisser corrompre par les contrevenants à la législation.

La brigade de salubrité Search brigade de salubrité est une unité mixte composée des forces de l'ordre (policiers et gendarmes) et d'agents civils. Elle comprend 52 membres dont 22 femmes, qui ont pour mission de veiller au respect du bien public, en empêchant les installations anarchiques sur le domaine public, les emprises, les caniveaux et sous les hautes tensions. Ce mercredi lors de la prise de fonction officielle de cette brigade repensée, le ministre de la Salubrité urbaine, Anne Désirée Ouloto Search Anne Désirée Ouloto a demandé à ses membres de rompre avec les anciennes habitudes, tel que le racket pour réussir la mission qui leur a été confiée. "Il vous faut faire preuve de dignité et de probité. Vous serez soumis à toutes formes de tentation sur le terrain. Je vous invite à faire preuve d’honnêteté professionnelle en vous gardant de vous laisser corrompre par les contrevenants à la législation," a déclaré Anne Désirée Ouloto, au commandant de la brigade de salubrité Search brigade de salubrité urbaine, le commissaire Téhé Mondet. Et d'ajouter "Il est interdit de racketter les populations. Les extorsions de fonds sont punies par la loi. Il n'y aura pas de passe-droit". Les agents de la brigade qui se rendront coupables d'indélicatesses seront soumis selon elle à la rigueur de la loi. "Comme on le dit à Adjamé, "pardon est mort!!! Je vous mets donc en mission. Faites honneur à la Côte d'Ivoire" a averti le ministre de la Salubrité Urbaine. Dans le cadre d'une collaboration entre le ministère de la Salubrité urbaine et le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (Pnrrc), 30 ex-combattants reprofilés figurent sur la liste des 52 membres de la brigade. Saluant l'acte d'Anne Désirée Ouloto, le coordonnateur national du Pnrcc Search Pnrcc a rappelé. "L'une des missions du Pnrcc Search Pnrcc est d’œuvrer à la consolidation de la sécurité et de la paix en Côte d'Ivoire ainsi qu'à la relance de l'activité économique par l'assistance et le renforcement des capacités des ex-combattants démobilisés, des ex-groupes d'autodéfenses et des jeunes à risque afin qu'ils deviennent des acteurs performants de développement" C'est pour quoi, Daniel Ouattara a exhorté les bénéficiaires du Pnrcc Search Pnrcc à s'engager pleinement dans cet emploi que le pays leur offre afin de contribuer par leurs actions à redonner aux abidjanais un cadre de vie assaini et véhiculer à travers leurs actes, l'image d'une jeunesse ivoirienne au travail, prête à contribuer à la reconstruction de la Côte d'Ivoire.

La brigade de salubrité Search brigade de salubrité désormais opérationnelle sera à la disposition de l'Agence nationale de la salubrité urbaine (Anasur). La directrice générale de cette structure a rappelé que par le passé, l'ancienne brigade était sollicitée par les maires du district d’Abidjan pour des opérations de déguerpissement et elle a procédé à plusieurs interpellations de personnes physiques ou morales, pris en flagrant délit de constitution de dépôts sauvages d'ordures. C'est pour quoi, Trazéré Koné Célestine salue la mise en place d'une nouvelle unité plus opérationnelle. "Ce nouveau départ est une forme de reconnaissance que nous saisissons, pour optimiser les actions du ministère de la salubrité Urbaine en général, et celles de l'Anasur en particulier. (...) J'exhorte le commandant de brigade, avec la caution du ministre, à veiller à ce que l'espoir que le gouvernement et les populations portent en nous, ne soit pas vain." Il convient de souligner par ailleurs que le ministère de la Salubrité Urbaine envisage d’étoffer le nombre des brigadiers d'ici à la fin de l'année 2011. "Nous attendons 150 brigadiers avait également annoncé, Anne Désirée Ouloto.

Wassimagnon, KOACI ABIDJAN, copyright©koaci.com
 
 
11661 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 14/09/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Franky7
 
 Cette brigate de lutte contre l'insalubrite vue sa taille tres reduite en personnel (52 agent) est une goutte d'eau dans la mere pour maintenir la propriete dans tout le pays. Cela ne va donc rien donner. Ce qu'en revanche Mme le ministre a reussi c'est de creer un boulot au com...
 Cette brigate de lutte contre l'insalubrite vue sa taille tres reduite en personnel (52 agent) est une goutte d'eau dans la mere pour maintenir la propriete dans tout le pays. Cela ne va donc rien donner. Ce qu'en revanche Mme le ministre a reussi c'est de creer un boulot au compte de l'etat pour les FRCI sans niveau d'etude ni diplome. C'est dans ce boulot que laplupart de ces badeaux seront cases sans concours, Et pourtant les jeunes Ivoiriens diplomes sont sans emploi. Ce qui veut dire tout simplement que c'est par les armes qu'on devient quelqu'un dans ce pays, l'ecole et les diplomes ne servent plus qu'a rien.....
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
POLITIQUE DE L’EMPLOI, EMPLOI DE LA POLITIQUE----------------------------------------------OUI ! Il fallait juste laisser passer de l’eau sous les ponts pour admirer les résultats. Aucune critique ne sera formulée sur les résultats du ministre OULOTO, faciles à distinguer de tout...
POLITIQUE DE L’EMPLOI, EMPLOI DE LA POLITIQUE----------------------------------------------OUI ! Il fallait juste laisser passer de l’eau sous les ponts pour admirer les résultats. Aucune critique ne sera formulée sur les résultats du ministre OULOTO, faciles à distinguer de toute façon vu qu’elle n’est pas en charge de la reconstruction ou des recasements. Donc ce ne seront que des louanges de la part de la population, face à des actions qui dans le fond se justifieront. Mais les critiques ont porté sur la forme. Une certaine joie de détruire fut même détectée et un satisfecit individuel aura vu le jour sur le visage du super ministre, lors de ses nombreuses interventions médiatisées. Comme on le craignait, les mesures d’accompagnement n’ont pas suivi, inexistante ou insuffisantes qu’elles étaient. C’est bien le monde de l’informel (plus de 70% de la population y tire sa source de revenue) et celui des classes sociales les plus défavorisées (60% des populations d’Abidjan vivent dans des bidons villes) qui ont été visées et l’on cherche toujours tant bien que mal, qui à trouver une nouvelle occupation, qui à se reloger ailleurs en attendant la prochaine mission de délogement urbaine (déguerpissement). Les voix se sont élevées et continuent de s’élever, mais totalement aphones, face à la machine de répression mise en place. OULOTO parlera donc de 150 brigadiers à terme. Quel est le ratio entre l’emploi détruit ou perdu, quelque soit sa valeur et celui créé ?? Personne ne mènera cette étude, tant que ces actions serviront le politique qui ne se soucie guère du mécontentement global, tant qu’il détiendra la force avec lui. Oui à l’objectif, mais NON à la manière. Merci (concernant les 30 ex combattants recasés, cela fera un bon millième de la troupe initial !! du courage pour les 29.970 autres combattants -sic)
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login