Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Incarcération du directeur de campagne d'Ezaley, des enseignants observent un arrêt de travail de trois jours à Bassam
 
Adama Kamagate

© Koaci.com- Mercredi 07 Novembre 2018 - Suite aux contestations des résultats des municipales Rechercher municipales 2018 et aux violences à Grand-Bassam qui s'en sont suivies, le professeur d’histoire-géographie, Adama Kamagate, par ailleurs directeur de campagne du candidat Georges Ezaley, a été interpellé, entendu avant d’être placé sous mandat de dépôt comme rapporté mercredi dernier en exclusivité par KOACI (lire : http://koaci.com/cote-divoire-directeur-campagne-adjoint-dezaley-defere-maca-124715.html )

L’enseignant séjourne depuis le mercredi 31 octobre dernier à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Pour marquer leur solidarité à leur collègue en prison pour des faits liés à la politique, des enseignants Rechercher enseignants des lycées modernes 1 et 2 de Grand-Bassam observent depuis ce mercredi un arrêt de travail de trois jours, a appris KOACI de sources concordantes sur place.

Par cette grève, ils veulent apporter leur soutien à leur camarade et aussi exprimer leur mécontentent suite à sa détention à la MACA, justifient-ils.

Notons qu'Adama Kamagate a été incarcéré suite aux témoignages du maire sortant candidat PDCI malheureux (victoire de Jean Louis Moulot, candidat RHDP, fils du défunt ex maire, annoncée par la CEI, ndlr) et de son superviseur après qu'une série de violences jusqu'à l'incendie de biens privés ait frappé la cité balnéaire à l'est d'Abidjan.

Après les menaces de sanctions et poursuites émises par le préfet, la situation a pris une autre tournure quand la gouverneur du Canada alors en visite à Grand-Bassam le dimanche 28 octobre dernier, se voyait être pris à partie par des manifestants réclamant la victoire d'Ezaley.

Sans nul doute la goutte d'eau qui a fait déborder le vase du maire sortant, qui a par ailleurs déposé ses recours en contestation, par la suite auditionné au même titre que son superviseur et son directeur de campagne...

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
22539 Visite(s)    8 Commentaire(s)   Ajouter le : 07/11/2018
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions De lama
 
Les gens exagèrent. On arrête un enseignant qui est présumé innocent et les autres refusent d'aller travailler. Quelle solidarité ! Bon d'accord. On va arrêter un voleur et puis verra si ses collègues vont stopper le...vol
 
 
 
Voir ses contributions Deku
 
Quand quelqu'un est présumé innocent, je doute qu'on l'envoie deja à la maca. sûrement des "preuves" l'y ont conduit.
 
 
 
Voir ses contributions baryond
 
Quelle est la durée de la garde à vue?
 
 
 
Voir ses contributions Oboba
 
@De lama toi même tu dis « présumé innocent » on l’envois à la maca et tu trouves normal ? Watra a vraiment rendu la prison normal. En France le nombre de fois que les gens affirme que macron est gay et lui ne prête même pas attention. Chez nous on emprisonne.
 
 
 
Voir ses contributions Will_Bill
 
Voici l'autocrate Wattra. Tout le système judiciaire lui est inféodé. Tous ceux qui essaient de le déranger sont jetés sytematiquement en prison.
 
 
 
Voir ses contributions Will_Bill
 
... sinon qu'on a vu des morts d'hommes dans d'autres bureaux de vote, Kone Zakaria, "officier de l'armée" battre campagne sans la moindre interpellation de sa hiérarchie ni de la justice..
 
 
 
Voir ses contributions Manuel225
 
Il a été arrêté en tant que politicien et non en tant qu'enseignant. Le gouvernement gagnerait à prendre des mesures pour sanctionner ces grévistes sauvages et illégaux.
 
 
 
Voir ses contributions Yassouha Sran
 
manokasso pourquoi ne pas arrêter dans ce cas, EZALEY qui est son patron?
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter