Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Interconnexion des systèmes informatiques, cinq Administrations douanières en conclave à Abidjan
 
© koaci.com – Lundi 5 Mars 2018 – La 3ème réunion du Comité de pilotage du projet d'interconnexion des Systèmes Informatiques des Administrations Search Administrations des Douanes, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Sénégal et du Togo se tient depuis ce matin à Abidjan.

Click to enlarge
Côte d'Ivoire: Interconnexion des systèmes informatiques, cinq Administrations douanières en conclave à Abidjan
Cette rencontre est consacrée principalement aux diligences du management des administrations douanières.

Le lancement officiel du processus d'interconnexion des Systèmes Informatiques a eu lieu, il y a trois ans.

Cette opération a consisté, pour l'essentiel pour les Directeurs Généraux à valider les spécifications techniques fonctionnelles du processus, mais également à adopter un protocole d'accord servant de base juridique au projet dans son ensemble.

Par ailleurs, dans le cadre de l'opérationnalisation du processus, le projet a bénéficié, et continue de bénéficier du soutien technique et financier des différents partenaires.

La présente réunion du Comité de Pilotage a précisément pour objet de procéder à une évaluation d'étape de la mise en œuvre du projet.

«Il va s'agir de faire une saine et rigoureuse appréciation de l'état d'avancement du projet, afin de noter les acquis mais également, et surtout, de cerner les difficultés éventuelles pour y apporter les éléments de solution et les ajustements nécessaires, » a précisé le Directeur général des douanes ivoiriennes.

Il a annoncé que certains indicateurs méritent d'être privilégiés, à savoir la fiabilité, la mutualisation et la sécurisation des données informatiques, qui sont autant de conditionnalités devant permettre au projet, une fois achevé, d'être un puissant levier de l'interface régionale, notamment en matière d'information.

«La présente session technique revêt une importance particulière, nécessitant de la part des différentes parties et acteurs, davantage d'implication dans le programme de travail. De toute évidence, l'on devrait faire preuve de rigueur dans l'analyse et l'évaluation, mais également d'esprit d'innovation, de flexibilité et de proactivité dans la recherche des solutions destinées à accélérer la mise en œuvre du projet, » a ajouté Da Pierre Alphonse.

«Comme nous l'avons maintes fois répétées ALISA a été conçu en prenant en compte les initiatives qui étaient en cours dans la sous-région et le projet PACIR en est une parfaite illustration. Pour sa mise en œuvre, le système ALISA s'appuiera à la fois sur les recommandations du projet PACIR et bénéficiera de l'assistance technique de la CNUCED dans les activités de renforcement de capacités en général et de formation sur les logiciels spécifiques en particulier, » a-t-il poursuivi.

Le Coordonnateur de la région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre de l'Organisation Mondiale des Douanes, Bernard Zbieden a déclaré que ce projet d'interconnexion est une priorité.

Il a annoncé que le projet est maintenant entré dans sa phase de réalisation et nécessite l'appui des partenaires, plus précisément: des Communautés Economiques Régionales (notamment de la CEDEAO mais aussi de l'UEMOA, de la CEMAC et de la CEEAC), des partenaires au développement et des bailleurs de fonds, et bien évidemment, l'appui politique et financier du Gouvernement national et du Directeur général des Douanes.

«Sans ces appuis un projet d'une telle envergure ne peut se réaliser. Je suis content de constater que le projet évolue dans le bon sens, » a-t-il prévenu.

Bernard Zbieden reconnait qu’il y a encore beaucoup de choses à coordonner et à faire.

Selon lui, les Douanes impliquées doivent faire attention à ne pas se disperser et investir inutilement et à court thème dans les solutions qui sont incompatibles avec les spécifications adoptés.

Il a enfin invité les partenaires au développement et les bailleurs de fonds à soutenir cette initiative.

«Les Gouvernements et les Douanes doivent comprendre qu'ils doivent contribuer au financement de la solution et qu'ils doivent se concerter régulièrement pour avancer ensemble, » a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
7274 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 06/03/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login