Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Le Ministre chargé de la Défense annonce un accord trouvé avec les militaires mais n'en dit pas plus
 
Donwahi lundi sur la RTI (ph KOACI)

© koaci.com– Lundi 15 Mai 2017 –  Le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense a déclaré lundi à 18H40 TU qu'un accord a été trouvé avec les militaires qui expriment leur colère depuis vendredi après une annonce jeudi de renonciation au solde du restant dû de leur prime de 12 millions de Fcfa (7 millions de Fcfa, ndlr).

Alain-Richard Donwahi a expliqué que des échanges entrepris depuis dimanche avec ces derniers ont abouti à un accord mais sans rien en dire.

«A l’issue de ces échanges un accord a été trouvé sur les modalités de sortie de crise»  a laconiquement indiqué le ministre en direct sur la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) dans un flash spécial.

Sans mentionner son contenu, en l’occurrence le paiement ou non des 7 millions restant aux soldats de l’ex-rébellion, point central de revendication de la mutinerie, à l'image du chef d'Etat Major dimanche soir, il les a exhorté à rentrer en caserne et demandé aux populations de «garder leur calme» mesurant à l'évidence le degré de tension qui perturbe les habitants et les opérateurs économiques du pays dans l'expectative d'une bien anxieuse situation sécuritaire à l'issue "heureuse" aussi espérée qu'attendue.

KOACI apprend néanmoins en exclusivité qu'un accord de versement de 5 millions de FCFA et non 7 aurait été conclu.

La RTI, chambre d'écho du pouvoir, qui jeudi soir dernier mettait le feu aux poudres avec une déclaration de renonciation au solde, a précisé que la déclaration sanctionnait une réunion de crise tenue à la primature.

En attendant que notre info rapportée par un proche d'un des participants soit ou non confirmée et qu'elle soit, si elle se confirme, portée à la connaissance des soldats, nombreuses sont par ailleurs les entreprises, institutions ou écoles qui ont déjà appelé à rester demain chez soi.

Reste désormais à mesurer les effets de la déclaration du soir sur les militaires dont la détermination et le poids dans le pays ont été clairement mis en évidence depuis vendredi et qui, à la tombée de la nuit, maintiennent la pression sur la classe politique dirigeante dont l'influence sur l'armée est plus que jamais observée et débattue.

Amy Touré, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
52343 Visit(s)    18 Comment(s)   Add : 15/05/2017
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
tout ce tralala à la rti pour ne rien dire, en tt cas on ne sait pas si les gars seront payés ou pas, rien de clair alors que c'est ce qu'on attendait, un message clair !! donc c'est encore le flou et le doute pssssssssss
 
 
 
See his contributions XIX
 
Juste des declarations pour endormir les mutins en attendant que la garde presidentielle leur tombe dessus, la nuit venue.
 
 
 
See his contributions Bande de Gaza
 
Amusez vous bien, l exile va vous surprendre. Vous croyez que ca n arrive qu aux autres?
 
 
 
See his contributions xmo
 
Hey, Attoh, faut pas venir raconter des conneries qui va faire fâcher encore plus vos illettrés là hein! C'est quel accord on peut pas dire là! Entouka si ton accord là les fâche on les conduire chez toi là bas. Nos oreilles sont assez remplies de bruit de kalash!
 
 
 
See his contributions FMK
 
heureusement que koaci.com a été mis dans la confidence de l'accord et en espérant que ça calme tout le monde
 
 
 
See his contributions FMK
 
... même si 5 au lieu de 7, si ça se confirme, pourrait ne pas être bien pris par les militaires, on attend de voir si les tirs s’arrêtent ou pas
 
 
 
See his contributions boaciface
 
Trop tôt pour être sûr que l'accord est accepté par l'ensemble des mutins. Attendons de voir la suite.
 
 
 
See his contributions horus
 
Vraiment la cote d'ivoire vas de mal en mal,la population civile est une fois de plus prise en otage,par son armée,qui réclame des primes de guerre,.guerre contre qui?un ivoiriens tue un autre ivoirien,et on doit lui payer une prime.?bon Dieu.quel honte.quend on prend des fusils...
Vraiment la cote d'ivoire vas de mal en mal,la population civile est une fois de plus prise en otage,par son armée,qui réclame des primes de guerre,.guerre contre qui?un ivoiriens tue un autre ivoirien,et on doit lui payer une prime.?bon Dieu.quel honte.quend on prend des fusils et que la population est menacée,et tout est fermé,par notre faute,nous aussi responsable du kao .que ouattara,gbagbo ,bedie,soro,s,eloignent de la politique .faire place a une nouvelle génération,qui ne sera pas redevable a personne
.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
On ne fait pas de bricolage avec des bricoleurs quand on vient au pouvoir. Nous avons tous critiqué depuis 2011 Ouattara d'avoir formé sa nouvelle armée avec des rebelles en mettant dans l'ombre nos vrais militaires.Wattao,Koné zakaria, Tuo fouzié, Cherif...connaissent quoi au ju...
On ne fait pas de bricolage avec des bricoleurs quand on vient au pouvoir. Nous avons tous critiqué depuis 2011 Ouattara d'avoir formé sa nouvelle armée avec des rebelles en mettant dans l'ombre nos vrais militaires.Wattao,Koné zakaria, Tuo fouzié, Cherif...connaissent quoi au juste dans une armée nationale. Ils portent tous des grades farfelues
 
 
Read more
See his contributions lagoallahdinmin
 
On compte sur le père de la rebellion
 
 
 
See his contributions baryond
 
Celia qu'on appele pompeusement Prado n'a qu'à tenir ses promesses un jour.Gbagbo est surnommé le boulanger mais ce Watarat est l'enfarineur en chef.
 
 
 
See his contributions gobelin
 
un accord au contenu inconnu. mauvais présage quand ça vient de dramane le menteur. bon! attendons les jours à venir.
 
 
 
See his contributions A-FREE-CA
 
QUEL EST LE CONTENU DE CET ACCORD? Gouvernement sournois.... Tjr en train de managancer
 
 
 
See his contributions SATAN DIABLE DEMON
 
qui cherche le mort chez les vivants. # jord âne choqué est un mort, depuis l'attaque de l'univ FHB... lui un sale chef microbe qui ose vouloir du mal de nos étudts. repose en enfer jord âne choqué 2020 fois
 
 
 
See his contributions mecano
 
Or donc vous discutez? vous nous avez promis qu'il n'y aura plus de négociations et que vous optez pour la fermeté, c'est quel accord à la con vous avez conclu encore oooh?
 
 
 
See his contributions chrisat21
 
Le gouvernement s’attèle avec encore plus d’énergie à la reconstruction de notre armée ; pour qu’elle soit unie, forte et républicaine. Et surtout qu’elle inspire davantage de fierté et de respect à tous les Ivoiriens.
 
 
 
See his contributions chrisat21
 
Nous devons tourner la page des malentendus, ouvrir celle de l’avenir, de la prospérité promise pour notre pays, pour le bonheur de chaque Ivoirien.
 
 
 
See his contributions Sugar Sylla
 
Le bissap est tiré et il faut le boire jusqu’à la dernière goutte. Apparemment le gouvernement a capitulé face à la détermination des soldats mutins qui ont eu gain de cause avec le paiement intégral des reliquats des 7 millions de FCFA. Cette reculade du gouvernement a tenu comp...
Le bissap est tiré et il faut le boire jusqu’à la dernière goutte. Apparemment le gouvernement a capitulé face à la détermination des soldats mutins qui ont eu gain de cause avec le paiement intégral des reliquats des 7 millions de FCFA. Cette reculade du gouvernement a tenu compte de la réalité du terrain, car face à la montée des troupes loyalistes sur Bouaké le dimanche, les mutins ont eu le temps de s’organiser et surtout s’équiper en armements lourds tels que les RPG7 et les mitrailleuses lourdes flambants neufs pouvant détruire les chars et les blindés des forces loyalistes. Face à cette nouvelle donne, les soldats loyalistes ne pouvaient plus libérer Bouaké facilement sans d’énormes dégâts et des pertes considérables en vies humaines. Et le conflit allait s’enliser et conduire à une 2ème rébellion dans le pays comme en 2002 ou à un autre coup d’état stupide militaire. C’est ce schéma catastrophe que le gouvernement a voulu éviter en donnant suite aux revendications financières des mutins. Ainsi, les soldats mutins de Bouaké ont eu accès à une nouvelle poudrière dans la ville de Bouaké, et ils ont aussi dispatché ces armes lourdes dans les autres garnisons du pays (Korhogo, Daloa, Bondoukou, Abengourou, etc.). A qui appartient cette nouvelle poudrière de Bouaké, that’s the question ? Et ceci posera pour longtemps les problèmes de sécurité à Bouaké et dans l’ensemble du pays. Quand la situation sera totalement calmée, il faudrait chercher à mettre la main à tout prix sur ces armes lourdes neuves avec un désarmement ‘intelligent’ qui devra faire appel forcément à des forces étrangères (les forces françaises basées à Port Bouet, les forces marocaines et même israéliennes, etc.). Car cette opération d’espionnage avec les satellites et autres moyens sophistiqués de renseignement pour suivre ces armes lourdes et leurs ravitaillements en munitions ne pourra pas être menée par les forces loyalistes actuelles ; elles ont montré leurs limites avec la dernière crise. La gravité de la situation doit amener le PRADO et le président Bédié à prendre ces mesures d’urgence pour sauver la démocratie ivoirienne afin de laisser en héritage une Côte d’Ivoire apaisée et démocratique en 2020. Car il faudrait démanteler à tous les prix le kyste de noyaux durs de soldats ex-rebelles spécialistes des mutineries et autres rébellions basés au 3ème bataillon d’infanterie de Bouaké. Pour revenir à l’actualité, le gouvernement à travers le ministre chargé de la défense (Mr Alain-Richard Donwahi) doit faire connaître clairement ce soir dans son adresse à la nation la position du gouvernement sur les revendications (à venir) fantaisistes des démobilisés, des dozos, et des autres corps paramilitaires qui pourront aussi être amenés à manifester dans les jours et semaines pour revendiquer eux aussi le pactole de plusieurs millions FCFA. Le gouvernement doit anticiper sur ces genres de choses et prendre toutes les mesures utiles de fermeté en l’encontre de tous ces zozos et zinzins de démobilisés, dozos, etc. en communiquant largement en avance. Gouverner, c’est aussi anticiper ! Enfin, avec le règlement définitif de cette mutinerie, et pour cause de dommages terribles causés par les soldats mutins aux populations ivoiriennes, à l’économie du pays et à l’image du pays à l’extérieur, le gouvernement doit faire annuler toutes les cérémonies de repentance et de demande de pardon des soldats mutins aux populations ivoiriennes dans toutes les villes du pays. Ce message d’annulation doit surtout s’adresser aux autorités traditionnelles, religieuses (surtout les imams), et à certains politiciens et leaders de la société civile très prompts à parrainer ce genre de comédies et de folklores. Tout le monde doit montrer aux mutins, qu’ils ont poussé trop loin le bouchon et qu’ils sont vomis par la société entière d’Eburnie. Merci.
 
 
Read more
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login