Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Municipales et régionales, Fresco reçoit un impressionnant détachement de forces spéciales. Mouvements d'humeur dès l'ouverture des bureaux de vote
 


© Koaci.com - Samedi 13 Octobre 2018 –Des responsables électoraux RHDP agressent violemment un responsable des candidats Lobognon et Pany.

Absence de stickers sur les bulletins de vote en lieu et place de codes, pannes de machines à voter, lenteur dans le processus et agression ont été le lot des mouvements observés tôt ce matin entre 8h et 11h23 mn dans certains bureaux de vote de Fresco. L’enjeu politique de ces élections aidant, c’est dans une atmosphère assez tendue que Fresco a vu ses premiers électeurs devant les bureaux de vote. Les résultats attendus dès les fermetures, laissent présager encore d’autres surprises, pour le moins inattendues.

Les élections locales en cours à Fresco sont loin d’être une simple affaire d’élections comme les populations ont l’habitude d’observer. En effet, lors des élections précédentes où la sécurisation était assurée par la police et la gendarmerie, cette fois , l’on assiste à un tout autre décor: dès 7h30mn, deux détachements de forces spéciales composées de commando toutes tendances confondues (marins, gendarmes et militaires) ont investi l’artère principale serpentant la ville. Des forces aux physiques impressionnants. L’autre surprise observée à l’ouverture des bureaux de vote à 8h, des plaintes relatives à l’absence de stickers sur les bulletins de vote en lieu et place d’un code dit-on, figurant sur le bulletin ; le tout validé après l’apposition d’une signature du responsable de la CEI : « Les stickers revenant assez chers à l’Etat, l’on a préféré cette méthode. » Souligne un agent de la CEI (commission électorale indépendante). Deuxième constat, des pannes constatées au niveau des machines à voter qui ont retardé le vote pendant près d’une quarantaine de minutes. Autre fait, la lenteur avec laquelle se déroule le processus : « les élections passées ont connu une célérité . Ainsi, en cas de panne des machines, l’on votait manuellement pour vu que l’électeur soit inscrit sur le listing électoral » ,Se plaignait un électeur. Mais la grande surprise est venue du lieu de vote de l’EPP Municipalité 3 où deux individus à moto venant à vive allure et proférant des menaces, se sont rués sur un responsable représentant dans un bureau de vote : « Toi … on est venu faire notre froufrou là maintenant » lance l’un des ‘’motards’’ qui descend soudainement de sa moto et se jette sur sa victime, la rouant de coups. Informations recueillies, l’agresseur responsable RHDP aurait mal apprécié l’attitude du représentant de la liste indépendante ‘’ Ensemble pour Fresco’’ et ‘’Ensemble pour le Gbôklè’’.
Selon les informations recueillies, l’agressé se serrait plaint du fait que le responsable de la CEI n’a pas imbibé le doigt des votants avec l’encre après qu’ils aient voté. Constat qui lui a valu cette attaque. La présence de deux agents postés pour sécuriser le lieu de vote n’a pas limité le zèle des agresseurs dont la victime a été secourue par les personnes présentes. Agression qui probablement a été occasionnée suite à un appel anonyme depuis le bureau de vote(?). Conduit à l’hôpital, l’infortuné a eu un doigt déplacé.

KOUAME pour KOACI
 
 
17663 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 13/10/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions sg
 
pourquoi tant de violence!!!!
 
 
 
See his contributions SRANBLE DEH
 
Il faut annuler cette mascarade.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login