Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE: Ces noms qui remplacent les plaques d'immatriculation !
 
Privilège de star les artistes narguent les autorités en posant des plaquent à leur effigie, ici l'arrière de la voiture d'un DJ ce jeudi à la sortie d'un super marché des deux plateaux à Abidjan Search Abidjan (ph Adriel)

ABIDJAN LE 28 JANVIER 2012 © koaci.com - En Cote d'Ivoire, le "m'as-tu vu ? " n'a plus de limite. Le souci de paraître, de se produire ou de s'afficher seraient des aspirations communes pleinement constatées.

Et chez les artistes toutes catégories, la "prodada" se fait continuellement. Un principe actif de survie, et pour l'occasion certains osent transgresser la législation dans le domaine.

En effet, bien que le ministère des transports appuyé par le ministère de la sécurité aie défini les lois d'identification des engins roulant à plus de 180km/h portant à cet effet les règles d'immatriculation de manières obligatoires, certains citoyens se seraient plutôt conformés aux règles de leurs ambitions.

Du coup chez les artistes ivoiriens, où le phénomène est le plus reconnu, au delà des écran téléviseurs et des prestations, le cinéma continue toujours et cette fois les prolongations ont lieu avec les véhicules.

En lieu et place de la plaque d'immatriculation, c'est plutôt "yôrôbô" ou "li kunfa" on aperçoit chez certains en commençant par Arafat dj et Debordo .

Une ignorance des lois au sens très large introduite dans le concept du "coupé décalé" et dans la tendance de la "comporta" conduisant ainsi à une non application des lois en vigueur.
Et comme à Abidjan Search Abidjan la capitale économique, il faut souvent choqué pour plaire, les fans ont en fait une innovation, si bien que tout le monde a adhéré au concept.

Aujourd'hui il est plus facile de voir "konaté 50" ; "rdr 15" inscrit sur plusieurs engins roulant à plus de 180km/h et véhicules qui ont une obligation d'immatriculation conforme aux règles.

Mieux ces maladresses sont devenues des moyens de référence. Police et population s'accordent ensemble pour la circonstance. Elles ont des ambitions communes. Découvrir son idole et le racketter. tels sont des comportements encourageants la pratique du phénomène des noms à la place des plaques d’immatriculation.

Ajouté à cela, les vitres teintées et complètement noires reconnues sur certaines voitures ne seraient pas aussi légale. c'est une restriction limitée à certaines personnalités dans le but de leur sécurité.

Adriel, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
26886 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 28/01/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Dabakala
 
Ne pas confondre "illegal" avec "soumis a autorisation". En effet il existe des derogations pour obtenir un certain type de faveur, attribuees au cas par cas et parfois facturees (surfacturees). L on ne peut donc pas considerer ces ecarts comme des crimes, car il est impossible d...
Ne pas confondre "illegal" avec "soumis a autorisation". En effet il existe des derogations pour obtenir un certain type de faveur, attribuees au cas par cas et parfois facturees (surfacturees). L on ne peut donc pas considerer ces ecarts comme des crimes, car il est impossible de recevoir des autorisations pour commettre des crimes, quels qu ils soient. L auteur de cet article gagnerait donc a chercher plus profondement, au lieu de se livrer a des approches superficielles. Des autorisations temporaires renouvelables, bien que tres difficiles a obtenir, sont emises pour des plaques patronymiques. Les vitres teintees non d origine se font avec l autorisation des autorites competentes et ne sont pas limitees aux personnalites citees. Il faut juste pouvoir en justifier l usage peu evident dans un contexte de guerre larvee, d autant plus que cela attire inevitablement plus l attention et les tracasseries correspondantes, si je peux me permettre ici mon opinion. Tout n est pas toujours arbitraires. Si l on se permet de faire quelque chose qui parait anormal, au regard de la loi, alors cela peut signifier aussi que ce serait possible, legalement.
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
@DABAKALA...............Bien dit .... je voulais faire le meme commentaire que toi............Certains condamnent chez nous parce qu'il faut condamner.
 
 
 
See his contributions k
 
lol mais arretez vous aussi on sait tous et ce pour ma part après être monté avec certains artistes en voiture et avoir été témoin d'interpellation policiere que tout ça se fait dans la plus totale anarchie... vraiment parler d'autorisations en Côté d'Ivoire actuellement vous ête...
lol mais arretez vous aussi on sait tous et ce pour ma part après être monté avec certains artistes en voiture et avoir été témoin d'interpellation policiere que tout ça se fait dans la plus totale anarchie... vraiment parler d'autorisations en Côté d'Ivoire actuellement vous êtes trop fort dèh !
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Les autorisations existent bien, mais si les concernes ne veulent pas se les procurer, le theme de l article plus haut est totalement denature. Il y a bien une difference entre quelqu un qui choisi deliberement de rouler avec une plaque patronymique et quelqu un qui en fait la de...
Les autorisations existent bien, mais si les concernes ne veulent pas se les procurer, le theme de l article plus haut est totalement denature. Il y a bien une difference entre quelqu un qui choisi deliberement de rouler avec une plaque patronymique et quelqu un qui en fait la demande et l obtient. Mais entre nous et pour avoir aussi cause avec des dj concernes, il est bien plus valorisant de faire croire que l on na pas d autorisation pour faire l interessant et se faire connaitre de la plupart des agents et force de l ordre qui accepterons de bien vouloir savoir qui est derriere le volant. Ne vous trompez pas, le precieux sesame administratif est en general dans la boite a gants, au cas ou les choses se corsent. Les dj ne sont pas des idiots, du moins, pas indefiniment.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login