Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
DEBAT: Quelle école pour la Côte d'Ivoire?
 
Photo montage de la ministre Kandia Camara qui circule sur les réseaux sociaux

ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE::

Environ un mois après la rentrée scolaire décrétée par Kandia “Capturation”, la sous-lettrée faisant office de ministre de l’éducation, c’est le calme plat dans les établissements scolaires du primaire au secondaire public et même du privé. D’ordinaire, les classes de 25 élèves dans le privé ou 60 élèves dans le public, n’en comptent que 5 ou 7 élèves présents et inquiets. Inquiets de ne pas savoir où sont passés leurs amis, inquiets de donner l’image d’avoir obéi à une décision quine concerne pas les autres Ivoiriens, inquiets tout simplement parce qu’ils ne comprennent pas ce qui se passe.
Pendant ce temps, du côté du Golfe Hôtel, Chef lieu de l’imposture, on fait feu de tout bois pour donner l’impression que tout a réellement repris. Mais que non, la vérité et la réalité sont trop têtues. Donc les classes restent vides.

Nous avons contacté nos oreilles et nos nombreux yeux du côté d’Abidjan pour en savoir davantage. Les faits, rien que les faits sont plus qu’édifiants. Il n’y a plus d’école ivoirienne en Côte d’Ivoire ; seuls les groupes scolaires privés inscrits aux programmes français fonctionnent à “plein” régime. En fait, on peut le dire ainsi, comparé à la désertion généralisée qui a gagné tout le système scolaire ivoirien.
Pour les raisons du grand vide dans les écoles ivoiriennes, les langues se délient à la première question.

Comment voulez-vous que mes enfants aillent à l’école si je ne sais même plus comment, ni où trouver de l’argent pour leur assurer le repas quotidien?

Mais Monsieur, ne vous foutez pas de moi! A quelle école Search école voulez-vous que parte ma fille si la ministre qui est supposée être un modèle est une analphabète qui ne comprend rien à l’utilité de l’école et met tous les parents d’élèves dans l’embarras dès qu’elle ouvre sa bouche là pour parler d’école?

Ecoutez, allez-y leur dire que le jour où il y aura de nouveau une université en Côte d’Ivoire et que ceux qui ont eu le BAC depuis 2010 seront orientés, alors mes enfants reprendront là où l’école les a laissés. Pour leur, je m’en vais voir un cousin pour me prêter10 000 francs CFA pour terminer le mois.

Et vous, oui, vous madame. Moi? J’attends la fin du désordre. Quand mes enfants sortent de la maison et que je sais que dehors, tous les bandits et enfants de la rue sont désormais équipés d’armes de guerre qu’on leur a distribuées avec le risque d’apprendre qu’ils ont violé mes deux jeunes filles, je n’ai pas le courage de leur demander de se rendre à l’école. Et puis ceux qui sont là aujourd’hui, ceux qui tuent nos frères et sœurs, détruisent nos emplois, violent nos filles et se font féliciter au lieu d’aller en prison, il leur reste combien de jours encore à vivre ? Dieu ne peut pas laisser plus longtemps ce chaos détruire l’avenir de nos enfants. Même si nous ne sommes pas justes devant Lui, Il entend quand bien même nos pleurs. Alors j’attends la fin de tout ça. Après mes filles iront à l’école.

Eh oui. Cette dame est dans la Vérité. Comme toujours, les femmes ont un instinct que l’homme n’a pas. Elles ressentent les choses et les expriment avec foi et dignité. Oui, ceux qui sèment le chaos n’ont plus longtemps à vivre. Car nous nous sommes donné les moyens pour mettre fin à leur nuisance!

Alors, comme un chronomètre, l’école s’est arrêtée, attendant que le top départ de la nouvelle Côte d’Ivoire soit donné. Cette nouvelle Côte d’Ivoire se décrit en renouveau, en changements révolutionnaires, en promotion des valeurs, en célébration de l’excellence; elle, c’est la Côte d’Ivoire avec des hommes nouveaux ou nés de nouveau après avoir abandonné le vieil homme, celui qui faisait la honte de Dieu; c’est cette nouvelle Côte d’Ivoire qui donnera à chaque enfant de ce pays, la joie d’aborder l’avenir avec une foi illimitée.
En attendant cette Côte d’Ivoire restaurée et grandiose, prospère et débarrassée de l’imposture, il n’y a pas d’école.
Il en sera ainsi tant que l’immense majorité des Ivoiriens restera privée du minimum de sécurité, de leurs emplois et donc de moyens de subsistance, de lisibilité quant à l’avenir de la multitude, pour être invitée inconsidérément à emprunter le chemin d’une école Search école dirigée par une illettrée, au service d’un faussaire, d’un menteur, d’un mendiant ennemi de la Côte d’Ivoire.
C’est pourquoi au niveau de la Révolution Permanente, les combattants et dignes fils de la Côte d’Ivoire ont reçu l’ordre de répondre à l’appel pressant de la mère patrie. Après quoi, l’école ivoirienne rouvrira ses portes!

Hassane MAGUED
 
 
7414 Visit(s)    12 Comment(s)   Add : 14/11/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions PASSION
 
Vous venez certainement d'arriver dans ce pays. Vous décrivez une réalité qui existe depuis longtemps mon cher. Madame la ministre apporte des solutions au système éducatif. Ce n'est peut être pas les meilleures solutions, alors je pense que si vous êtes vraiment préoccupé par la...
Vous venez certainement d'arriver dans ce pays. Vous décrivez une réalité qui existe depuis longtemps mon cher. Madame la ministre apporte des solutions au système éducatif. Ce n'est peut être pas les meilleures solutions, alors je pense que si vous êtes vraiment préoccupé par la souffrance des parents d'élèves, il faut contribuer, proposer des meilleures solutions plutôt que déverser une haine gratuite sur la ministre. Par ailleurs, si nous voulons avancer dans ce débat sur l'école ivoirienne il faut que chacun assume sa part de responsabilité. De révolution en révolution permanente, il faut passer à une étape de développement en développement permanent.Et puis, c'est quoi ce nom ridicule pour signer ton article. Moi j'aime bien Dabakala.
 
 
Read more
See his contributions KoaGil
 
@Dabakala : Totalement d'accord avec toi lorsque tu écris "vérité et réalité sont trop têtues" et tu le prouves à chaque nouvelle contribution...Si on crois ta vérité... ou du moins celle inscrite dans ta biographie, tu es : "Editorialiste, Etudiant en economie, psychologie, j...
@Dabakala : Totalement d'accord avec toi lorsque tu écris "vérité et réalité sont trop têtues" et tu le prouves à chaque nouvelle contribution...

Si on crois ta vérité... ou du moins celle inscrite dans ta biographie, tu es : "Editorialiste, Etudiant en economie, psychologie, journalisme, droit, sciences physiques, sociologie, langues, géographie, mathématiques, médecine et enfin depuis 2011 criminologie"...

Or, selon l'adage "Qui trop embrasse mal étreint"....

La réalité est que décidément tu ne maîtrises aucun sujet... et tu restes simplement tétu dans ta haine...

Juste une pensée de compassion pour ceux qui t'entourent.
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
J’avoue avoir tout de suite commencé la lecture sans identifier l’auteur. Mais déjà au second paragraphe, je ne comprenais pas pourquoi un pseudo me revenait avec insistance, comme une évidence : Dabakala. C’est en abordant les commentaires que j’ai su que c’était lui. Ça ne pouv...
J’avoue avoir tout de suite commencé la lecture sans identifier l’auteur. Mais déjà au second paragraphe, je ne comprenais pas pourquoi un pseudo me revenait avec insistance, comme une évidence : Dabakala. C’est en abordant les commentaires que j’ai su que c’était lui. Ça ne pouvait venir que de lui. J’aurais tout simplement zappé. Mais puisque nous y sommes… @Dabakala. Crois-tu les ivoiriens aussi peu irrévérencieux et vraiment …« idiots »? Concernant l’Université d’Abidjan, je te donne le terrible constat (des faits vérifiables)du Ministre Bacongo en guise de réponse : « 5 000 étudiants fescistes n’ont pas eu la maitrise en 16 ans d’Université. » Sans parole ! Ensuite, je t’invite à envoyer sur le campus tes «oreilles et tes nombreux yeux du côté d’Abidjan pour en savoir davantage ». Ils seront informés de ce qui se trouvait sous les décombres. Tu sauras (avec une once d’honnêteté j’espère) que c’était un véritable tombeau à ciel ouvert où il était difficile de faire des études sérieuses. Intuition des femmes. Oui, Dabakala, ce sont vraisemblablement les femmes qui nous ont libérés de « Pétoulet ». Mais les Amy, Fatou, Awa et les autres martyrs d’Abobo qui sont loin d’être … »idiotes » savent parfaitement quelles sont les causes défendables et ne sauraient être manipulées par des opportunistes notoires. Arrête de te planquer derrière ces braves dames et viens en toute responsabilité. Au passage, appelle Human Wrights Watch. Comme ça, ils vont « bien regarder ». Comme tu le disais tantôt, faut vraiment être « idiot » pour y croire. Comment peut-on être aussi négatif ?
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Je profitai tantôt de l’occasion qu’offre ce site d’expression que l’on affectionne tous, pour introduire un débat sur l’éducation nationale et la situation de l’école en particulier (je ne m’attarderai point sur la valeur du ministre, qui ne pourrait la représenter à elle seule ...
Je profitai tantôt de l’occasion qu’offre ce site d’expression que l’on affectionne tous, pour introduire un débat sur l’éducation nationale et la situation de l’école en particulier (je ne m’attarderai point sur la valeur du ministre, qui ne pourrait la représenter à elle seule –l’éducation nationale- !!), en me basant ici sur une missive d’un éditorialiste connu des réseaux sociaux pro FPI/LMP du nom d’ASSANE MAGUED, promoteur de la « révolution permanente » et responsable d’un élan galvaniseur sans précédents dans ce que l’on appellera l’opposition actuelle. Ce monsieur ne sera pas connu de vous, évidemment si vous n’ouvrez pas vos horizons et ne visitez pas les sites des factions adverses, au moins pour ceux qui en ressentiront le besoin ou l’envie (…traître ???). Le sujet planté, il sera difficile pour certains de le comprendre et d’aborder dans le même sens ou de contredire les faits énoncés. C’est bien le but du débat, mais l’on ne pourra obliger tout un chacun à fonctionner comme on le voudrait. J’ai espéré, secrètement que les avis s’élèveront et qu’à la fin, nous pourrions aboutir, peut être, à une conclusion qui irait dans un sens ou dans un autre, constructive ou pas ! Je remarque donc les choses suivantes : l’argumentation, à travers l’attaque personnelle, qui selon leur auteur suffiraient à décrédibiliser ou réfuter les propos tenus ici par quelqu’un que l’on aura pris pour moi, sera de mise, systématiquement et inutilement. Puis bien sûr la divagation classique de mon ennemi préféré, avec des assertions qui résultent du moule démagogique standard RDR dont il n’arrive plus à se départir, étant au pouvoir. Car l’on sait tous très bien à ce jour que « les femmes d’abobo » n’étaient que de la gnognotte médiatique face au village d’ANONKOI KOUTE, rasé deux jours plus tard et dont les meurtres au compte du commando invisible ont été recensés et documentés par l’ONUCI (20 morts !!), qui aura opté pour le silence, tout aussi médiatique, sinon assourdissant. MAGUED aura pourtant fait ici une comparaison simple et réalise entre l’avant ADO et l’après ADO, enfin arrivé au pouvoir, par le chemin que l’on sait. Une description pure et dure de la réalité que vivent de nombreux ivoiriens, de tout bord, qui n’auront ni le droit, ni le pouvoir de se plaindre sous ce régime, abandonné à leur sort. Les facteurs sont les mêmes, l’insécurité, la situation de l’emploi et la diminution des moyens de subsistance, qui auront fini par avoir un impact sur l’école. Le reste de son intervention aura été, je le reconnais, le pure fruit du militantisme sans faille pour une cause connue et qui vous déplait, on le conçoit ! L’apport constructif que PASSION réclamera ici de la part de MAGUED manquera, certes, mais l’on ne pourra demander un apport de ce genre, suite à celui plutôt destructif qu’aura fait ADO et sa clique pendant ces 10 dernières années, avec pour point d’orgue, le coup d’état de 2011. Il serait malsain d’exiger donc de l’opposition d’œuvrer dans le sens de la reconstruction, quand on sait très bien qui s’est évertué à tout détruire et saboter, quand SEM Laurent GBAGBO était au pouvoir en côte d’ivoire. Enfin, en ce qui concerne mon ennemi préféré, les propos du ministre (qui était bien du gouvernement GBAGBO et ne fit rien contre ce qu’il déclare) qu’il aura cité comportent bien deux mots clés qu’il me semble, il aura ignoré au passage : étudiant et université. Il ne s’agira pas de confirmer ou d’infirmer cette assertion sophiste, mais de ramener au sujet du débat : il n’ y a pas d’université, encore moins d’étudiants en côte d’ivoire pour le moment. Ce ne sont pas les oreilles et les yeux du côté d’Abidjan qui l’infirmeraient. Surtout après le nettoyage des frères dozos et FRCI, pour lesquels la possession d’une carte d’étudiant était un crime passible de la peine capitale et qui pour l’appliquer, n’hésiteront pas à épurer YOPOUGON. Au delà du fait que la teneur de ce débat, qui n’en sera pas un, vu la valeur des participants, (je m’inclurai dans ceux-ci au demeurant, je ne vous dirai point pourquoi) laissera à désirer, il me tardera de me confronter aux prochains débats que l’on aura le courage d’introduire sur ce site, dans lequel la liberté d’expression sera encore respectée, malgré la volonté manifeste de certains de vouloir à toux prix taire ma voix, qui prendra la place qu’elle réclame, à travers les idées, les idéaux et les motivations qui me sont propres et qu’aucun cursus scolaire, estudiantin ou professionnel ne pourront justifier, d’où mon CV, qui ne se résumera qu’en quelques mots : la voix du cœur !! Amicalement à tous !! Dans l’espoir de mener des débats plus constructifs, représentatifs de la diversité que l’on constituera toujours dans ce pays « libre » que l’on affection tous, quelque soit la faction que l’on représentera et les œillères que l’on renoncera à laisser tomber !!
 
 
Read more
See his contributions LE Gle
 
TCHIEEE !!! Au fait, qui a parlé de « diarrhée scripturale » ? Si ce n’est pas ça, ça y ressemble fort. Bon, pour notre part, nous serons « bref ». Donc Dabakala « ouvre un débat »… (secrètement SVP ! On comprend pourquoi il aime tant dire« sic ») en insultant un Ministre de la R...
TCHIEEE !!! Au fait, qui a parlé de « diarrhée scripturale » ? Si ce n’est pas ça, ça y ressemble fort. Bon, pour notre part, nous serons « bref ». Donc Dabakala « ouvre un débat »… (secrètement SVP ! On comprend pourquoi il aime tant dire« sic ») en insultant un Ministre de la République (irrévérencieux), marquant de fait le retour de la politique d’opposition et de contestation tout azimut qui a toujours caractérisé le FPI (Bon arrivée !). Et il a le culot « d’espérer » notre contribution…Franchement ! Est-ce le modèle que tu veux être pour les futures générations ? Si oui, non, merci.
 
 
Read more
See his contributions PASSION
 
Franchement !!!!!!!!!!! @Dabakala, Très cher éditorialiste sur-diplomé et très savant, Je suis peut être l'une des rares personnes qui adorent tes "si long édito". Alors, s'il te plait, Pardon!!! Yaki!!! Sabari!!! faut faire court souvent pour que je puisse te comprendre. Ton com...
Franchement !!!!!!!!!!! @Dabakala, Très cher éditorialiste sur-diplomé et très savant, Je suis peut être l'une des rares personnes qui adorent tes "si long édito". Alors, s'il te plait, Pardon!!! Yaki!!! Sabari!!! faut faire court souvent pour que je puisse te comprendre. Ton commentaire est si long qu'il faut toute une journée pour lire et peut être des mois pour qu'un "illettré" comme moi puisse te comprendre. Tu sais maintenant en Côte d'Ivoire les temps ont changés, je n'ai malheureusement plus du temps pour m'égosiller à la Sorbonne (qui n'existe plus d'ailleurs) et avec Ouattara je ne gagne plus d'argent à parler mal de Sarko et de ses petits rebelles. Ne te fâche surtout pas. Et surtout soit bref si l'envie te viens de vouloir me répondre. Très fraternellement, Ton frère et ami
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
BRAVO !!!! Que de l’extase !!! D’un côté on aura un personnage qui encensera un ministre de la république qui se sera illustré de la plus mauvaise manière qui soit, ministre de l’éducation nationale, apparemment avec une éducation douteuse (tout comme la nationalité de son mentor...
BRAVO !!!! Que de l’extase !!! D’un côté on aura un personnage qui encensera un ministre de la république qui se sera illustré de la plus mauvaise manière qui soit, ministre de l’éducation nationale, apparemment avec une éducation douteuse (tout comme la nationalité de son mentor). Elle ne pourra s’en prendre qu’à elle même au demeurant (recrutation, capturation, les enfants IRA à l’école, tout ceci à la télévision à des heures de forte audience). Donc vive le Ministre !! Et d’un autre côté, on combattra tout ceux qui inviteront au dialogue civilisé, autour de thèmes actuels, permettant l’expression plurielle, son amélioration perpétuelle, sur une base participative, choses qui ne pourront que contribuer à la culture intellectuelle, générale et politique de ceux qui s’y adonneront !! OUI, le modèle sera choisi, pour les générations futures, volontairement, l’on suivra Le GLe. Merci donc à Kandia pour ce qu’elle vaudra !! Nous prendrons des notes et nous nous efforcerons de devenir comme toi, « ministre de la république ». C’est décidé, mes enfants, ceux de mes frères, de mes cousins et ceux de toutes mes connaissances IRA à l’école du Gle !!!! Ceci sera ma réponse à la régurgitation spastique superfétatoire résultant de l’épuisement de ce qui te restera de méninges, face à ce que tu ne peux comprendre et qui affecte finalement ton jugement !!! YAKO (il y en aura de ta faction qui éprouveront une joie immense à lire ce fil, mais s’en voudront d’avoir accepter que tu les représentas !!!)
 
 
Read more
See his contributions socrates
 
"la sous-lettrée faisant office de ministre de l’éducation""A quelle école voulez-vous que parte ma fille si la ministre qui est supposée être un modèle est une analphabète qui ne comprend rien à l’utilité de l’école et met tous les parents d’élèves dans l’embarras dès qu’elle ou...
"la sous-lettrée faisant office de ministre de l’éducation"
"A quelle école voulez-vous que parte ma fille si la ministre qui est supposée être un modèle est une analphabète qui ne comprend rien à l’utilité de l’école et met tous les parents d’élèves dans l’embarras dès qu’elle ouvre sa bouche là pour parler d’école?"
Sans blague , non mais vous vous rendez compte , Dabakala je te demande d arreter les conneries
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@PASSION….YAKO !!! @socrates…YAKO, reviens au pays (sur terre) !!!
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
@socrates…la phrase que tu reprends entre guillemets est une intervention (plutôt romancée à mon avis) d’une personne interviewée par le chroniqueur ASSANE MAGUED, dont l’article sera publié plus haut par moi. Pour toi ce seront des « conneries », pour le monsieur, il s’agira de ...
@socrates…la phrase que tu reprends entre guillemets est une intervention (plutôt romancée à mon avis) d’une personne interviewée par le chroniqueur ASSANE MAGUED, dont l’article sera publié plus haut par moi. Pour toi ce seront des « conneries », pour le monsieur, il s’agira de son opinion !! Mais tout ceci ne remet pas en question l’image qui se dégagera du ministre de l’éducation nationale, qui aura en charge ce département sensible. Autant les critiques (que nous sommes) s’attarderons sur les lacunes (réelles) pour en faire leur terreau, autant les défenseurs, que vous êtes devraient vanter les qualités où les actions et réalisations positives du ministre à ce poste !! Ce que vous ne faites pas (dommage, car il y a bien teneur argumentaire) et versez dans le péjoratif, illustrant bien ici le sujet plus haut : quelle école pour la côte d’ivoire ? Certains insulterons, face aux « calomnies ou diffamations perçues », d’autres menacerons, et enfin certains éprouverons de la difficulté à lire (ce qui n’épuise pourtant que les méninges et aucuns muscles, il paraît, et devrait être conseillé à nos enfants, qui lisent de moins en moins !! Dommage !), toujours est-il que MAGUED plus haut, dans le style qui le caractérise, (ainsi que moi, je m’y efforce) conservera une qualité d’expression sans faille, dénuée de tout terme pouvant choquer (si ce n’est la densité des propos et le fond contraire à la sensibilité de votre faction) et qui correspondrait peut être mieux à ce que l’on imaginerait de l’école ivoirienne, du moins dans la forme !! A moins que ce ne soit à tes yeux que des « conneries » !!! (je t’emprunterai le terme à contre cœur et exceptionnellement –Pardon aux âmes sensibles !!) Je me doute déjà de ce que vous pensez…
 
 
Read more
See his contributions soilcheickamid
 
A Dabakala : « Quelle école pour la Côte d’Ivoire ? » ! Je trouve ce titre quelque peu ronflant car l’article ne nous engage pas sur le sentier des réponses constructives à cette question. J’avoue que le sujet est plus que vaste et l’on pourrait s’y perdre. A mon avis, certains s...
A Dabakala : « Quelle école pour la Côte d’Ivoire ? » ! Je trouve ce titre quelque peu ronflant car l’article ne nous engage pas sur le sentier des réponses constructives à cette question. J’avoue que le sujet est plus que vaste et l’on pourrait s’y perdre. A mon avis, certains sous-thèmes devraient être passés en revue : infrastructures d’accueil, personnel d’encadrement, lutte contre la fraude, équipement, remobilisation psychologique, recrutements parallèles, relations incestueuses entre école et affaires (attribution scabreuse du marché des inscriptions à Celpaid du ministre Sanogo Mamadou et Mtn), carte scolaire inadaptée, restructuration de l’école privée, inégalité criarde dans l’occupation du territoire en enseignants (certains se tournant les pouces à Abidjan avec 6 heures de cours/semaine)… Au lieu d’explorer ces gisements de sujets pertinents, le fameux éditorialiste Fpi Magued dont vous vantez la qualité d’expression et de contenu se perd en conjectures dans les dédales de propos inventés attribués à d’honnêtes gens. Pour moi, ce papier s’apparente à un navet qu’on veut nous vendre comme méritant un Oscar. L’école ivoirienne mérite mieux. Malgré toutes les fautes puis les morphèmes déplacés et irrévérencieux qui brodent son texte, vous lui tressez des lauriers immérités. Comme est-ce possible, Dabakala, vous qui vous érigez en grammairien quand il s’agit de trainer Kandia dans la fange de l’incompétence langagière? Loin de moi l’idée de défendre l’indéfendable (Kandia qui charrie manifestement des coquilles dans son expression). J’aimerais vous signaler que les lapsus sont humains. Dans votre réaction après un commentaire de Gle, vous avez pondu trois (3) fautes inacceptables de grammaire. Suivez : « touT ceux » au lieu de touS ceux ; « d’avoir accepteR » pour d’avoir accepté et « …que tu les représentaS » ! A quels temps et mode est conjugué le verbe ? Je présume que vous vouliez utiliser le savant et rare imparfait du subjonctif. Alors, c’est que tu les représentASSES (2ème personne du singulier)… Comme quoi, la critique est aisée. Les fautes, nous en commettons TOUS.
Enfin,il faux de dire que les salles de classes sont presque vides. Des parents d'élèves qui attendent une certaine nouvelle Côte d'Ivoire pour envoyer leurs rejetons à l'école? C'est à pouffer de rire! Quelle légèreté! Le débat sur notre école gagnerait en se passant d'esprit politique partisan.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@soilécheikamid….biensûr, l’on hésitera pas à mettre ses pieds dans le plat, sans ménagement et il sera maintenant question de médailles et de mérites, qui nous plongerons en plein dans le débat énoncé plus haut, on pense le croire mais au contraire nous en éloignera plutôt, car ...
@soilécheikamid….biensûr, l’on hésitera pas à mettre ses pieds dans le plat, sans ménagement et il sera maintenant question de médailles et de mérites, qui nous plongerons en plein dans le débat énoncé plus haut, on pense le croire mais au contraire nous en éloignera plutôt, car il ne s’agira plus de débat d’idée, mais de forme, les professeurs de langues comme vous l’êtes, étant naturellement favorisés (au risque de commettre la faute suffisante pour mériter la damnation éternelle de ce fil de commentaire : on dira : « il EST faux de dire que les salles de classes… » au lieu de « il faux de dire que les salles… » Une omission de mot qui ne peut se faire à ce niveau que lorsque l’on ne se relit pas ou mal, tout comme moi, dans la majorité de mes interventions, d’où les fautes que vous vous faites un malin plaisir à recenser !!) Je ne me rabaisserai pourtant pas à votre niveau en faisant une étude poussée de votre intervention pour en dépister les fautes (que je pense inexistantes, il y va de votre honneur), mais vous ramènerai à l’essentiel et en vous citant : « le débat sur notre école gagnerait en se passant d’esprit politique partisan ». Je m’inscris donc ici en faux, car l’école est encadrée obligatoirement par un gouvernement dont la nomination repose sur des valeurs politiques et surtout partisanes, car au regard de ce que l’on constate sur le niveau d’expression du ministre en charge, l’on ne peut que convenir du fait qu’il existe obligatoirement des personnes mieux indiquées pour occuper ce poste délicat. Je n’ai pas la prétention de présenter ma candidature à ce poste et je ne pense pas pouvoir cautionner la vôtre non plus, vu le fond de l’intervention que vous présenterez plus haut, qui n’aura rien de constructif, si ce n’est qu’en ce qui concerne l’amélioration de ma manière de m’exprimer et d’écrire (je vous ne remercie humblement au passage !!) et la volonté manifeste de détruire l’argumentaire de MAGUED, que vous ne semblez pas porter dans votre cœur, apparemment. Le point est que le problème de l’école est bien trop sérieux pour que l’on se permette de nommer au poste de ministre de l’éducation nationale, un personnage qui ne fera pas l’unanimité, du moins sur le plan de sa valeur intrinsèque !!! En attendant, et comme il vous plait, je vous laisserai continuer à corriger mes fautes éventuelles, en espérant que vous abordiez de façon plus approfondie les sous thèmes que vous même vous avez énoncés plus haut (on pourrait en discuter si vous le voulez !!), en espérant que vous laisserez les politiques comme MAGUED ou moi, faire ce qu’ils font le mieux, les coquilles y comprises. Merci du peu.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login