Logo Koaci
 
 
 
CI: Exaction des éléments des Frci: Une dame abattue à Yopougon
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire::

Une dame a été abattue dimanche dernier à Mossikro, sous quartier de Yopougon Search Yopougon par un élément des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Un acte criminel et odieux selon la famille de la défunte.

Si les Ivoiriens ont salué le travail accompli par les Frci, force est de reconnaitre qu’ils ont de réels soucis face aux agissements de certains de ces soldats. En effet, les victimes des exactions, de braquages et autres pillages de ces hommes en treillis et armés ne se comptent plus tellement qu’elles sont nombreuses. La population de Mossikro se souvient encore du meurtre de Awa Cissé par l’un des éléments des Frci. La mère de la défunte encore sous le choc reconnait que sa fille est victime d'un règlement de compte puis que le meurtrier a été identifié par la population de Mossikro et se nommerait Issouf Traoré. Dans ces explications elle affirme que sa fille a été tuée par son ex ami parce qu’elle s’est marié à un autre homme. « J’ai convaincu ma fille à abandonner son petit ami à Bouaké Search Bouaké pour une vie de couple avec monsieur D. Daouda à Abidjan. Depuis lors, Traoré Issouf dit « le chat », ex combattant des ex- Forces nouvelles a promis se venger menaçant de mort le nouveau couple. Se sentant en danger ma fille a quitté la ville de Bouaké Search Bouaké pour rejoindre son futur mari sans l’informer. Au fur et à mesure que les années s’écoulaient, le nouveau couple recevait toujours des appels anonymes et des menaces de mort. Profitant de l’avancée des forces républicaines sur Abidjan, « le chat » qui ruminait en cachette sa vengeance une fois à Abidjan. La commune libérée, « le chat » profite des moments de ratissages et de recherches de miliciens et mercenaires pour régler ses propres comptes à l’insu de sa hiérarchie,» a insité la mère de Awa Cissé.

Le meurtrier toujours en fuite se serait passer pour un parent de sa victime. « Après quelques jours d’enquêtes personnelles Issouf Traoré s’est fait passer pour un parent proche de son ex-concubine. Lors qu’il a retrouvé son domicile, il a mis à exécution son plan macabre. Profitant de la nuit, et prétextant que la cour où habite cette dernière fut le fief des miliciens, il s’introduit dans la demeure de Dame Cissé et c’est à ce moment que les voisins ont entendus trois détonations de tirs de kalachnikovs. Les voisins accourus dans la maison après le départ de ce soldat observent impuissant le corps criblée de balles,» indique un voisin de la famille Cissé. L’un des frères de la victime explique difficilement le meurtre de sa sœur d’autant plus qu’elle vivait en parfaite symbiose avec son entourage. « Nous ne comprenons pas que des individus se réclamant des Frci, censés protéger la population, les braquent, les pillent et les tuent. Ce qui vient de se passer est un acte de lâcheté » ajoute C.T, frère de la victime.

La mère inconsolable, souhaite que la lumière soit faite sur le décès de sa fille. Par ailleurs, la famille est toujours sans nouvelles du mari parti en exil depuis 2009 pour des raisons politiques et ne sait pas comment lui annoncer la mauvaise.


Wassimagnon, Koaci.com Abidjan
 
 
14866 Visit(s)    9 Comment(s)   Add : 15/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Waat
 
Vrèmen cè gar la son entrin de déraper... Si il ne mette pa de lordr ds leur rang, la population va se retourné ctr eu et lè politiq vt avoir dè blème.... On pe pa se developé si il nya pa de securité...
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
Petit aperçu de l’évolution du comportement de troupes rebelles en général dans un état de fait :1—attaques sur les fronts, les morts aux combats sont justifiés, ainsi que les meurtres et les exécutions sommaires, on ne veut pas s’encombrer de prisonniers et alourdir le bataillon...
Petit aperçu de l’évolution du comportement de troupes rebelles en général dans un état de fait :
1—attaques sur les fronts, les morts aux combats sont justifiés, ainsi que les meurtres et les exécutions sommaires, on ne veut pas s’encombrer de prisonniers et alourdir le bataillon avec la gestion humaine (prisonniers à nourrir, etc.)
2--- victoire finale après un assaut final, activité de ratissage pour éviter des contre attaques éventuelles. Exécutions sommaires, viols et pillages sont de mises.
3--- Sous prétexte de recherche de caches d’armes, pillages ciblés.
4--- sous le prétexte de fuite de personnalités proches du pouvoir, réquisition d’office de tout bien leur appartenant, voitures, mobilier et même immobilier avec l’occupation illégale de maison.
5--- Les FRCI venant du nord, ne connaissant pas la ville, reçoivent des informations de nombreux indicateurs et dénonciateurs proche d’ADO, croyant bien faire et aider le nouveau pouvoir.
6--- Des règlements de comptes voient le jour à travers des dénonciations mensongères ou injustifiées auprès des FRCI, qui croient faire leur travail en agissant en dehors de tout cadre légal (pas de plaintes ou de procès) Ces dénonciateurs en profitent pour régler leurs comptes (jalousie, petite amie arrachée, terrain envié, partenaires d’affaires à éliminer etc.) C’est dans cette étape que nous nous trouvons maintenant.
7--- A ce niveau, le système de paie central doit être mis sur pied pour permettre à tout FRCI de percevoir de l’argent ou d’accéder à une situation rémunératrice de revenue. En attendant, des systèmes de prélèvement parallèles sont mis sur pied (barrages le long des routes, impôts de quartier pour pseudo gardiennage, trafics en tout genre, etc.)
8--- Mise sur pied de réel cercle d’influence appelé ZONE avec pour chef un COMZONE qui passe pour juge, policier, préfet et haute autorité du coin, avec devoir de rendre compte à sa hiérarchie.
9--- Vu qu’il n’existe plus d’adversaires militaires ou politiques en face, des tensions internes naissent. Le RHDP se disloque (naturellement) et les intérêts divergent. Vu que la force (les armes) est essentiellement entre les mains de ressortissants RDR du nord (rebelles), il y aura une mise à l’écart de l’allié naturel PDCI.
10--- La suspicion revoit le jour et les perquisitions seront multipliées dans les foyers PDCI. Des arrestations seront faites et le cercle de violence recommencera.
11--- La suite est entre les mains d’ADO qui devra, à toute les étapes citées plus haut, tout faire pour enrayer ces violences en introduisant au plus tôt l’état de droit, dans le fond et la forme (police, gendarmerie, justice et procès). Ce qui passe par la maîtrise de ses troupes, l’éducation de ses militants, la définition d’une base réelle pour la réconciliation tant prônée. Le temps de grâce est définitivement révolue.
Mais de toute évidence, ce scénario est un scénario catastrophe qui ne devrait pas voir le jour, malheureusement, certaines étapes dictées plus haut sont accomplies.
Pour la côte d’ivoire unie et dans la paix !!!! Merci
 
 
Read more
See his contributions Filrouge
 
c'est la faute à gbagbo encore j'en suis sur!sinon rien de neuf à l'horizon frci toujours fidele à elle même meurtre et braquage
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
C'est DEPLORABLE, mais la SITUATION va s'arranger.Il y a toujours quelques éléments ZELES.Les FDS,les patriotes, les miliciens pro-Gbagbo ont fait PIRE QUE CA de 2002-2011.
 
 
 
See his contributions Waat
 
 Et Dabakala keski ce pass ta changé un cou la??? NN s8 sur ke Tu a fè sa prr nous fè plaisir blagué un peu koi...
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
@Waat-------------au contraire, je crois qu'ADO ne pourra pas gérer ses hommes et sa politique ne convient pas à un rapprochement et à la réconciliation. Ce qui renforce l'image de GBAGBO dans non mémoires et dans les combats à venir. Tout le monde attend un semblant de normalité...
@Waat-------------au contraire, je crois qu'ADO ne pourra pas gérer ses hommes et sa politique ne convient pas à un rapprochement et à la réconciliation. Ce qui renforce l'image de GBAGBO dans non mémoires et dans les combats à venir. Tout le monde attend un semblant de normalité et de droit pour recommencer le combat, c'est exactement ce que la FRANCE et ADO redoutent le plus, d'où le besoin de tout détruire et de réduire à néant toute envie de renaissance du FPI, CNRD, LMP et autre. Il va tellement loin qu'il s'en prend à la république et l'ordre républicain, à l'administration en ignorant la continuité de l'état, le rôle des fonctionnaires et des corps républicains comme la gendarmerie, la police, dont l'allégeance ne suffit plus, mais un remplacement pur et simple sur une base, je suppose ethnique et tribale. Du courage !!!! Mais pour le bien des Ivoiriens, je lui souhaite de réussir dans sa tâche, s'il le peut, mais je ne fais pas d'illusions !!! Merci
 
 
Read more
See his contributions Waat
 
Merde, falai me laissé revééé....
 
 
 
See his contributions LE Gle
 
 Indicible ! C’est que notre bonhomme Dabakala, se prend réellement au sérieux…dans ses délires. Je persiste et je signe : Avec de tels partisans, GBAGBO ne pouvait obtenir le moindre succès. En tout cas, pas dans une élection en Côte d’Ivoire. Tout est dans leur imagination. Tou...
 Indicible ! C’est que notre bonhomme Dabakala, se prend réellement au sérieux…dans ses délires. Je persiste et je signe : Avec de tels partisans, GBAGBO ne pouvait obtenir le moindre succès. En tout cas, pas dans une élection en Côte d’Ivoire. Tout est dans leur imagination. Tout est mirage (exemple, le MIR). Rien de réel, sauf… l’extermination de tout ceux qui refusent de les suivre, la terreur, la force brutale (DOU…) En un mot, pouvoir satanique (ndlr PYN). Le résultat est là. Mais le comble, ils ne sont responsables, encore moins coupables de…rien. C’est avec « ces » gens là, des personnes de mauvaise foi, que nous devons nous réconcilier. En somme, une réconciliation sans bourreaux quoi ! Avec des personnes qui ont un couteau dans le dos. C’est ce à quoi ils veulent nous obliger. Mais est-ce possible ? Concernant le texte, il ne s’agit pas d’exactions des FRCI, mais d'un fait divers.Comme ceux que nous avons toujours eu depuis 10 ans. Même si dramatique, hélas.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@Gle- je suis un ivoirien comme les autres et ma voix ne compte pas plus que celle d un autre (bien qu on a reussi a faore voter des ivoiriens fictifs dans le nord) En somme ce qui vous gene c est le fait que je dise haut et fort ce que bon nombre de rhdp pense. Ce que tu ap...
@Gle- je suis un ivoirien comme les autres et ma voix ne compte pas plus que celle d un autre (bien qu on a reussi a faore voter des ivoiriens fictifs dans le nord) En somme ce qui vous gene c est le fait que je dise haut et fort ce que bon nombre de rhdp pense. Ce que tu appelle fait divers tout comme la pretendue mort des femmes a abobo peut couter cher a ton mentor...s il n en prznd pas conscience. Maintznant on attend toujours l onu sur les enquetes sur les tueries documentees et prouvees dans l ouest. Elle essaie de jouer avec le temps mais elle sera obligee de sacrifier quelqu un (soro) qui pense pouvoir se refugier derriere une pseudo immunite - president de l assemblee nationale et dauphin constitutionnel. Voici le prochain clash. On n est pas sorti de l auberge.... Merci
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login