Logo Koaci
 
 
 
Gabon : Un gabonais devant la justice française pour le meurtre d'un journaliste
 
Dany Manfoumbi (ph)

Gabon le 5 septembre 2013 - Dany Manfoumbi, ressortissant gabonais vivant en France, aurait exécuté un journaliste français sur ordre du fils de celui-ci. L'auteur et l'instigateur présumés de ce crime sont tous les deux en comparution devant la cour d'assises depuis le lundi 2 septembre.

C'est dans un véritable guet-apens que Bernard Mazières est tombé la veille de Noël 2010 .Lorsque son fils de 17 ans, absent du domicile qu'ils partageaient tous les deux, l'a appelé dans la nuit du 23 au 24 décembre pour le prévenir de l'arrivée d'un de ses amis venu récupérer un casque audio, le journaliste ne se doutait pas qu'il vivait là ses derniers instants.

L'ami en question n'était autre que Dany Manfoumbi Search Dany Manfoumbi , un négociant en immobilier qui avait déjà été condamné pour une affaire de vol avec violence au cours de laquelle il avait failli tuer sa victime en lui tranchant la gorge à l'aide d'une machette. Cette fois-ci le repris de justice armé d'un marteau et d'un couteau, aurait fracassé le crâne de Bernard Marzières et lui aurait asséné le coup de grâce en le poignardant au niveau de la gorge.

Le mobile de ce meurtre apparaît complexe selon les conclusions de l'enquête menée par la police. Ce serait les relations dégradées au fil du temps entre le père et le fils, et le désir de ce dernier de se voir attribuer plus d'argent, qui seraient à l'origine de ce crime suivi du vol des cartes bancaires du journaliste dont le compte bancaire a été délesté de plusieurs milliers d'euros par la suite.

En ce qui concerne Dany Manfoumbi Search Dany Manfoumbi âgé de 25 ans au moment des faits, sa participation dans ce complot relèverait de la fascination du jeune Gabonais pour le morbide. Lors de ses premières auditions par les forces de l'ordre , il aurait avoué vouloir « éprouver la sensation de donner la mort ». Il a été décrit par les psychologues qui l'ont examiné comme un ''mégalomane et un mythomane''.

Les deux accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité et connaîtront le verdict de leur procès le vendredi 6 septembre.
 
 
10658 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/09/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login